Douleur à l’épaule, au bras et au cou

La douleur à l’épaule peut provenir de l’articulation elle-même ou des tissus mous (par exemple, les tendons de la coiffe des rotateurs).

INDEX

La douleur à l’épaule s’aggrave généralement avec l’activité ou le mouvement du bras.
Certaines maladies et troubles affectant la poitrine ou l’abdomen, tels que les pathologies cardiaques ou celles de la vésicule biliaire peuvent également causer des douleurs à l’épaule.

La douleur à l’épaule provenant d’une autre structure est appelée «douleur référée». Ce type de gêne ne se détériore pas avec le mouvement de l’épaule.

 

Causes de douleurs aux épaules

douleur épaule,douleur,blessure,inflammation
Anatomie de l’épaule

La cause la plus fréquente de douleurs dans les épaules et au cou sont les blessures des tissus mous :

  • Muscles,
  • Tendons,
  • Ligaments.

Cela peut se produire après un cou du lapin ou une chute.
La spondylose (arthrose vertébrale) du rachis cervical peut pincer les nerfs du plexus brachial qui peuvent causer des douleurs :

  • Au cou .
  • À l’épaule,
  • Au bras,
  • Jusqu’à la main.

Une protrusion ou une hernie discale dans le cou peut provoquer des douleurs au cou qui irradient dans le bras (cervicobrachialgie).
Les pathologies qui impliquent la moelle épinière, le cœur, les poumons, et certains organes abdominaux peuvent également causer des douleurs se référant à l’épaule.

 

Symptômes et signes associés à la douleur aux épaules


La douleur peut être décrite comme :

La douleur peut donner des symptômes similaires à un torticolis avec perte de l’amplitude de mouvement.
L’évaluation de chaque symptôme est important pour le médecin, parce qu’il est possible de comprendre la cause de la maladie selon le type.

Faiblesse : La faiblesse peut être due à une douleur sévère provoquée par le mouvement des os ou des muscles.
Les nerfs qui innervent les muscles peuvent être irrités ou lésés.
Il est important de distinguer la vraie faiblesse (lésions musculaires ou nerveuses) de l’incapacité ou de la peur de se déplacer pour ne pas ressentir la douleur.

Engourdissement : Si les nerfs sont pincés, écrasés ou endommagés, la sensibilité est altérée.
On peut ressentir :

  • Une brûlure,
  • Une sensation de picotement,
  • Une perte ou une ltération de la sensibilité comme si le bras s’était «endormi».

Selon le nerf irrité, on peut ressentir une douleur :

  • dans le cou et dans la partie avant du bras,
  • dans le dos et dans la région postérieure du membre supérieur jusqu’au doigt majeur. Dans ce cas, la douleur peut s’aggraver lorsque l’on tousse ou que l’on respire profondément,
  • dans l’aisselle et dans la partie interne du bras.

Froideur : Une sensation de froid dans la main ou le bras indique que les artères, les veines, ou les deux ne laissent pas bien circuler le sang. Cela peut signifier qu’il n’y a pas assez de sang qui atteint le bras.
Les artères du bras sont contrôlées par les nerfs du système nerveux sympathique.
L’ostéopathie et la chiropraxie peuvent agir indirectement sur ces nerfs.

Les changements de couleur:
La rougeur peut indiquer une infection ou une inflammation.


Gonflement: il peut être généralisé à tout le bras ou il peut être localisé sur les structures impliquées (par exemple, une fracture de l’humérus ou une bursite de l’épaule).
La luxation ou une déformation peuvent entraîner une apparence gonflée ou une zone creuse.

Difformités : Une déformation peut être présente en cas de :

  • Fracture,
  • Luxation,
  • Déchirure du muscle (par exemple le biceps).

Certaines déchirures du ligament peuvent provoquer le positionnement anormal des structures osseuses.

Douleur à l’arrière de l’épaule

Bursite,lésion,coiffe,sous,acromial,épaule

Bursite
Les bourses séreuses sont des sacs remplis de liquide synovial qui se trouvent dans les articulations dans tout le corps, y compris l’épaule.
Ils agissent comme des coussins entre les os et les tissus mous sus-jacents, ils servent à réduire le frottement entre les muscles et l’os pendant le mouvement.
Parfois, l’utilisation excessive de l’épaule provoque une inflammation et le gonflement de la bourse séreuse, qui est située entre la coiffe des rotateurs et la partie externe de l’omoplate, ou l’acromion.
L’inflammation de la bourse séreuse se produit souvent en même temps que la tendinite de la coiffe des rotateurs.
De nombreuses activités quotidiennes telles que se coiffer ou s’habiller peuvent devenir difficiles.
Parmi les remèdes naturels, l’acupuncture et l’homéopathie peuvent être utiles pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.

 

Douleur à l’avant de l’épaule

Douleur à  l’épaule provoquée par une luxation
Luxation de l’épaule signifie que l’os du bras s’est détaché de la cavité dans laquelle il est inséré (la glène de l’omoplate) et les tissus de soutien s’étirent ou se rompent. La luxation de l’épaule se produit généralement après une chute sur le bras. Il faut de 12 à 16 semaines pour guérir après que le bras a été remis en place.
L’épaule est l’articulation qui se luxe le plus facilement parce que :

  • La tête de de l’humérus est appuyé contre un morceau d’os (glénoïde de l’omoplate) légèrement concave.
  • Les tissus qui maintiennent les deux os unis sont moins épais et résistants que ceux de la hanche, par exemple.

Cela rend le bras extrêmement mobile et capable de se déplacer dans de nombreuses directions, mais ne donne pas beaucoup de stabilité.

Dans presque tous les cas de luxation de l’épaule, l’os du bras sort devant l’épaule. Les signes de luxation sont évidents parce que:

  • l’épaule semble carrée au lieu de ronde
  • on peut voir une protubérance ou un gonflement sous la peau (la partie supérieure de l’os du bras) en avant de l’épaule
  • on ne peut pas bouger le bras et la douleur est très forte.

 

Diastasis de l’articulation acromio-claviculaire (AC)

diastasis,luxation,séparation,acromion, clavicule,épaule
Diastase acromio-claviculaire

La séparation de la clavicule de l’acromion est aussi appelée diastase Acromion-claviculaire.
Un traumatisme crée une lésion sur les ligaments qui entourent et stabilisent l’articulation entre la clavicule et l’omoplate.

La diastasis de l’épaule est une blessure qui se produit à la jonction entre la clavicule et l’épaule. Dans les séparations les plus graves, le ligament coraco-claviculaire (entre la clavicule et le processus  coracoïde de l’omoplate) est également déchiré.

  • Une légère diastasis implique un étirement du ligament acromio-claviculaire qui ne provoque pas le déplacement de la clavicule.
    La radiographie est normale.
  • Une blessure plus grave provoque également la lésion du ligament coraco-claviculaire. Dans ce cas, la clavicule sort de son alignement et se déplace de sa position anatomique.
  • La diastasis de l’épaule plus sévère implique la rupture complète des ligaments et provoque un déplacement bien visible de la clavicule.

Le traitement non chirurgical est réalisé en immobilisant l’épaule avec une attelle, des applications de glace et des médicaments peuvent aider à soulager la douleur.
La plupart des patients réussissent à récupérer presque toutes les fonctions de l’épaule après cette blessure, même si une déformation significative reste.
Certaines personnes ressentent encore la douleur au niveau de l’articulation acromio-claviculaire, bien qu’il n’y ait qu’une légère déformation.
La gêne peut être due :

  • Au mauvais contact entre les os lorsque l’articulation est en mouvement
  • À de l’arthrite
  • À des blessures à une partie du disque de cartilage qui est placé entre les extrémités des os de l’articulation.


Il est souvent valable d’attendre avant d’intervenir chirurgicalement.
La chirurgie peut être envisagée si la douleur persiste ou si la déformation est sévère. Le chirurgien orthopédique peut recommander la coupe de la dernière partie de la clavicule afin qu’elle ne frotte pas contre l’acromion.
S’il y a une déformation importante, la reconstruction des ligaments qui s’insèrent sur la partie inférieure de la clavicule est utile. Ce type de chirurgie fonctionne bien, même si le temps de récupération est de quelques mois.
Que le traitement soit  conservateur ou chirurgical, l’épaule a besoin de rééducation pour récupérer :

  • L’amplitude normale de mouvement,
  • La force,
  • La flexibilité.

 

Douleur référée à l’épaule

Pathologies organiques

Les crises cardiaques: même si le problème est le cœur, les crises cardiaques peuvent causer des douleurs « référées » à l’épaule gauche ou au cou.

Tumeur au sommet du poumon

La tumeur au sommet du poumon peut causer de graves douleurs à l’épaule, le patient peut ne pas avoir d’autres symptômes, mais quand il arrive à la clinique, il soutient le bras douloureux avec celui qui est sain car il fait très mal.