Douleur à l’épaule

La douleur à l’épaule peut provenir de l’articulation elle-même ou des tissus mous (par exemple, les tendons de la coiffe des rotateurs).
La douleur à l’épaule s’aggrave généralement avec l’activité ou le mouvement du bras.
Certaines maladies et troubles affectant la poitrine ou l’abdomen, tels que les pathologies cardiaques ou celles de la vésicule biliaire peuvent également causer des douleurs à l’épaule.

douleur épaule,douleur,blessure,inflammation
Anatomie de l’épaule

La douleur à l’épaule provenant d’une autre structure est appelée «douleur référée». Ce type de gêne ne se détériore pas avec le mouvement de l’épaule.

 

Causes de douleurs dans les épaules

La cause la plus fréquente de douleurs dans les épaules et au cou sont les blessures des tissus mous: muscles, tendons et ligaments.
Cela peut se produire après un cou du lapin ou une chute.
La spondylose (arthrose vertébrale) du rachis cervical peut pincer les nerfs du plexus brachial qui peuvent causer des douleurs au cou et même épaule.
Une protrusion ou une hernie discale dans le cou peut provoquer des douleurs au cou qui irradient dans le bras (cervicobrachialgie).
Les pathologies qui impliquent la moelle épinière, le cœur, les poumons, et certains organes abdominaux peuvent également causer des douleurs se référant à l’épaule.

 

Symptômes et signes des troubles qui impliquent le cou et les épaules

Douleur: La douleur est très forte, mais peut être décrite comme sourde, lancinante, pulsante ou semblable à une brûlure ou à une crampe.
Le mal peut donner des symptômes similaires à un torticolis avec perte de l’amplitude de mouvement. Il est possible d’avoir également mal à la tête.

Faiblesse : La faiblesse peut être due à une douleur sévère provoquée par le mouvement des os ou des muscles.
Les nerfs qui innervent les muscles, cependant, peuvent être irrités ou lésés.
Il est important de distinguer la vraie faiblesse (lésions musculaires ou nerveuses) de l’incapacité ou de la peur de se déplacer pour ne pas ressentir la douleur.

Engourdissement : Si les nerfs sont pincés, écrasés ou endommagés, normalement, on ne se sent pas les objets.
On peut ressentir une brûlure, une sensation de picotement, la perte ou l’altération de la sensibilité comme si le bras s’était «endormi».
Selon le nerf irrité, on peut ressentir une douleur :

  • dans la poitrine et dans la partie avant du bras,
  • dans le dos et dans la région postérieure du membre supérieur, dans ce cas, la douleur s’aggrave lorsque l’on tousse ou que l’on respire profondément,
  • dans l’aisselle et dans la partie interne du bras.

Froideur : Une sensation de froid dans la main ou le bras suggèrent que les artères, les veines, ou les deux ne laissent pas bien circuler le sang. Cela peut signifier qu’il n’y a pas assez de sang qui atteint le bras.

Les changements de couleur: Une nuance de bleu ou blanc sur la peau du bras ou de l’épaule est un autre signe que les veines ou les artères peuvent être endommagées.
La rougeur peut indiquer une infection ou une inflammation.

Gonflement: il peut être généralisé à tout le bras ou il peut être localisé sur les structures impliquées (par exemple, une fracture de l’humérus ou une bursite de l’épaule).
La luxation ou une déformation peuvent entraîner une apparence gonflée ou paradoxalement, une zone creuse.

Bursite

Les bourses séreuses sont des sacs remplis de liquide synovial qui se trouvent dans les articulations dans tout le corps, y compris l’épaule.
Ils agissent comme des coussins entre les os et les tissus mous sus-jacents, ils servent à réduire le frottement entre les muscles et l’os pendant le mouvement.
Parfois, l’utilisation excessive de l’épaule provoque une inflammation et le gonflement de la bourse séreuse, qui est située entre la coiffe des rotateurs et la partie externe de l’omoplate, ou l’acromion.
Le résultat est une gêne appelée bursite sous-acromiale.
Parmi les remèdes naturels, l’acupuncture et l’homéopathie peuvent être utiles pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.

 

Tendinite

Un tendon est un cordon fibreux qui relie le muscle à l’os. La plupart des tendinites sont le résultat de l’usure du tendon qui se produit progressivement au cours du temps.
Il arrive, de la même façon que l’usure de la semelle d’une chaussure, qu’il s’amincisse et se brise à cause d’une utilisation excessive.
Les tendons qui s’enflamment sont le plus fréquemment sont le sus-épineux et le long biceps.
La coiffe des rotateurs est composée de quatre muscles qui couvrent la tête de l’os du bras et le tiennent uni à l’épaule. La coiffe des rotateurs permet d’assurer la stabilité de l’articulation.

En général, la tendinite est de deux types:
Aiguë. Les sportifs qui lancent le ballon fréquemment avec force ou d’autres activités avec le bras au-dessus de la tête peuvent causer une tendinite aiguë, elle touche généralement les jeunes et les sportifs.
Ceux qui pratiquent le bodybuilding en salle de sport doivent rester attentifs à effectuer les exercices correctement et à ne pas trop exagérer, sinon ils peuvent endommager les muscles et les tendons.
Beaucoup de jeunes gens ont tendance à renforcer seulement les pectoraux, les abdominaux et les biceps, mais un excès de flexions ou soulèvement sur le banc de musculation peut créer des déséquilibres musculaires entre la poitrine et le dos qui influent négativement sur l’épaule.
Sur base du problème, il y a certains exercices à éviter, par exemple, une personne qui souffre du syndrome de conflit sous-acromial d’impact ne peut pas faire les élévations latérales.
La natation est un sport qui surcharge beaucoup l’épaule, il est fréquent que les nageurs aient la tendinite du long biceps.
Chronique. Les maladies dégénératives telles que l’arthrite ou certains travaux répétitifs peuvent causer une tendinite chronique ou tendinose avec le temps. Dans ce cas, les personnes les plus touchés sont les personnes âgées.
Les symptômes sont des douleurs sur la partie avant ou externe de l’épaule qui peuvent s’étendre jusqu’à la moitié du bras, il y a rarement une limitation de mouvement ou un gonflement des articulations.
Le traitement principal est: repos et physiothérapie (thérapie laser et ultrasons), dans de rares cas une intervention chirurgicale est nécessaire.

Kinesio,taping,épaules,biceps,douleur,inflammation,contracture
Kinesio Taping par contracture au biceps brachial

Kinesio Taping par contracture au biceps brachial et tendinite du long biceps. Action: décontractante, drainage et anti-inflammatoire). Forme: Une bande en  » Y ‘. Longueur: de quelques centimètres au-dessous du coude jusqu’à l’acromion. Appliquer la bande sans tension en faisant allonger le bras à l’arrière.

La tendinite calcifiante est un trouble qui provoque des dépôts de calcium à l’intérieur d’un tendon, elle survient le plus souvent dans les tendons de la coiffe des rotateurs. Le traitement de la tendinite calcifiante dépend de la sévérité des symptômes et se résout généralement avec de la physiothérapie, des médicaments et des infiltrations de cortisone, Mais dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire pour retirer la calcification.

 

Ruptures des tendons

La rupture ou le déchirement des tendons peuvent être causés par un traumatisme soudain ou l’altération dégénérative et progressive des tendons en raison de l’âge et de l’exploitation excessive.
Dans la plupart des cas de lésions complètes, les deux morceaux de tendon sont tirés du muscle et ont tendance à s’éloigner. Les lésions du sus-épineux et du biceps sont parmi les plus fréquentes.
Les symptômes sont: douleur pendant le mouvement, pendant la nuit et limitation de mouvement, en particulier la rotation interne.
Le traitement conservateur comprend de la physiothérapie, des médicaments Anti Inflammatoires Non Stéroïdiens et des infiltrations de cortisone.
Si le traitement médical ne suffit pas, six mois après l’apparition de la douleur, une intervention chirurgicale peut être effectuées.

 

Syndrome du conflit sous-acromial ou phénomène

L’accrochage de l’épaule se produit lorsque la partie supérieure et externe de l’omoplate (acromion) exerce une pression sur le tissu mou sous-jacent pendant la levée du bras du corps. Le médecin utilise souvent le terme de périarthrite pour indiquer ce trouble. Lorsqu’on soulève le bras, l’acromion frotte ou va être en conflit avec les tendons de la coiffe des rotateurs et la bourse sous-acromiale. Cela peut provoquer une bursite et une tendinite, c’est-à-dire des douleurs et une limitation des mouvements de l’épaule.

 

Luxation de l’épaule
Luxation de l’épaule

Luxation de l’épaule

Luxation de l’épaule signifie que l’os du bras s’est détaché de la cavité dans laquelle il est inséré (la glène de l’omoplate) et les tissus de soutien s’étirent ou se déchirent. La luxation de l’épaule se produit habituellement après une chute sur le bras.

Dans presque tous les cas de luxation de l’épaule, l’os du bras sort devant l’épaule. Les signes de luxation sont évidents parce que:

  • l’épaule semble carrée au lieu de ronde
  • on peut voir une protubérance ou un gonflement sous la peau (la partie supérieure de l’os du bras) en avant de l’épaule
  • on ne peut pas bouger le bras et la douleur est très forte.

 

Instabilité de l’épaule

L’instabilité de l’épaule se produit lorsque la tête de l’humérus est poussée en dehors de l’épaule. Cela peut se produire en raison d’un traumatisme soudain ou d’un mouvement violent. La luxation partielle est appelé subluxation, dans ce cas, il n’est pas utile que l’orthopédiste la remette à sa place.

Luxation signifie que l’humérus sort complètement de la glène de l’omoplate. Après la première fois, les ligaments, les tendons et les muscles autour de l’épaule deviennent laxes ou déchirés, à partir de ce moment il est probable d’avoir d’autres de nouvelles dislocations. L’instabilité chronique de l’épaule se produit lorsque les muscles et les ligaments ne sont pas en mesure de tenir le bras contre l’omoplate.

Le bourrelet glénoïdien ou labrum glénoïdal est un anneau de cartilage fibreux qui entoure la glène de l’omoplate, c’est un stabilisateur statique dans lequel s’insère la capsule et plusieurs ligaments.

Symptômes
Les symptômes de l’instabilité chronique de l’épaule sont:

  • Douleur causée par l’accident
  • Luxations récurrantes
  • Un sentiment persistant de bras lâche qui glisse dans et hors de l’épaule, ou tout simplement on le sent « accroché »

Traitement
Les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l’aspirine et l’ibuprofène réduisent la douleur et le gonflement. Le renforcement des muscles de l’épaule et des exercices pour le contrôle de l’épaule peuvent augmenter la stabilité.

Kinésio taping,instabilité,épaule,luxation,sort,humérus
Kinesio Taping instabilité de l’épaule

Kinésio-Taping pour instabilité de l’épaule
Action: stabilisante. Forme: Une bande ‘en ‘ Y ‘. Longueur: de sous le deltoïde jusqu’à l’acromion. Appliquer à la fois le bout avant et arrière avec une légère tension (25-50% de la longueur), en maintenant l’épaule en position neutre.

Intervention chirurgicale
La chirurgie est souvent nécessaire pour réparer les ligaments déchirés ou étirés afin de garder l’articulation de l’épaule en place.

 

La lésion du bourrelet glénoïdien

La lacération de la lèvre ou bourrelet glénoïdien peut se produire de plusieurs façons, et le type de traitement dépend du dommage qui est survenu.
La lésion SLAP est un type de déchirure du bourrelet glénoïdien. La cause la plus fréquente est une chute sur la main tendue.

Symptômes
Les symptômes d’une déchirure du bourrelet glénoïdien de l’épaule sont:

  • Douleur pendant les activités de la vie quotidienne
  • Blocages ou craquements pendant le mouvement
  • Douleur nocturne
  • Sentiment d’instabilité de l’épaule
  • Réduction de l’amplitude des mouvements
  • Perte de force

Traitement
Le médecin peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et du repos pour soulager les symptômes.
Des exercices de réhabilitation pour renforcer les muscles de la coiffe des rotateurs sont utiles.
Si ces remèdes ne sont pas suffisants, le médecin peut recommander une chirurgie arthroscopique.

Réhabilitation
Après l’intervention chirurgicale, il est nécessaire de maintenir l’épaule dans une attèle pendant 3-4 semaines. Le médecin prescrit également des exercices doux pour récupérer l’amplitude de mouvement en respectant le seuil de douleur (c’est-à-dire qui ne font pas mal).
Habituellement, les athlètes peuvent commencer par faire des exercices spécifiques pour le retour à l’activité sportive 6 semaines après l’intervention chirurgicale, bien que le temps de guérison complet soit de 3-4 mois.

 

diastasis,luxation,séparation,acromion, clavicule,épaule
Diastase acromio-claviculaire

Diastasis de l’articulation acromio-claviculaire (AC)

La séparation de la clavicule de l’acromion est aussi appelée diastase Acromion-claviculaire.
Un traumatisme crée une lésion sur les ligaments qui entourent et stabilisent l’articulation entre la clavicule et l’omoplate.

Le traitement non chirurgical est réalisé en immobilisant l’épaule avec une attèle, des applications de glace et des médicaments peuvent aider à soulager la douleur.
La plupart des patients réussissent à récupérer presque toutes les fonctions de l’épaule après cette blessure, même si une déformation significative reste.
L’opération chirurgicale peut être prise en considération si la douleur persiste ou si la déformation est sévère.

 

Arthrite

La douleur à l’épaule peut être aussi causée par l’arthrite.
Il existe de nombreux types d’arthrite, la plus fréquente est l’arthrose, également connue comme pathologie dégénérative due à « l’usure ».
Les symptômes sont les suivants: épanchement articulaire (gonflement), douleur et raideur, habituellement, ils commencent après 50 ans.

 

Fractures

Les fractures de l’épaule affectent la Clavicule, l’humérus (os du bras) et rarement l’omoplate.
Les fractures de l’épaule chez les patients plus âgés sont souvent le résultat d’une chute.
Les patients plus jeunes peuvent se fracturer l’épaule avec blessure à haute énergie, comme un accident de la route ou un violent traumatisme sportif.
Les fractures provoquent des douleurs (qui s’aggravent avec l’humidité), un gonflement et un grand hématome sur l’épaule et le thorax du sujet.

 

Capsulite rétractile

La capsulite rétractile ou épaule gelée se présente généralement entre 40 et 65, l’arthrose se produit plus tard après 60 ans.
L’épaule gelée ou frozen shoulder est plus fréquente chez personne souffrant de diabète et peut également se produire après une immobilisation prolongée.
La capsule articulaire de l’épaule se rétracte et s’épaissit provoquant une douleur et une limitation des mouvements.
La différence par rapport aux autres pathologies de l’épaule, est que le blocage du mouvement est brusque, comme si elle rencontrait un obstacle dur.
Le traitement consiste en une mobilisation passive, des infiltrations de cortisone, et si ces mesures n’étaient pas suffisantes, on peut avoir recours au déblocage par narcose (anesthésie).
Une autre thérapie naturelle possible est l’Ostéopathie, c’est à dire une thérapie manuelle qui agit sur la cause du problème pour permettre la guérison du corps.

 

Pathologies organiques

Les crises cardiaques: même si le problème est le cœur, les crises cardiaques peuvent causer des douleurs « référées » à l’épaule gauche ou au cou.

Tumeur au sommet du poumon

La tumeur au sommet du poumon peut causer de graves douleurs à l’épaule, le patient peut ne pas avoir d’autres symptômes, mais quand il arrive à la clinique, il soutient le bras douloureux avec celui qui est sain car il fait très mal.