Traumatisme au doigt

Les traumatismes aux doigts peuvent causer des contusions, des fractures, des luxations ou des lésions de tendons et de nerfs.

 

Fracture du doigt

 L’articulation du doigt qui se casse le plus souvent est la jointure des doigts, soit celle entre l’os de la paume et les doigts.
Cette articulation a souvent un accident dans les activités avec le poignet fermé ; une fracture de cette partie est connue comme la fracture du boxeur car elle se produit en donnant un coup de poing. Ce type de fracture s’appelle fracture du boxeur.

Doigt, traumatisme, douleur, étendre, mal, gonflé, fourmillement
©-dimis-Fotolia.com

Signes et symptômes
Les fractures des doigts causent une douleur immédiate, un gonflement, des hématomes et parfois une déformation des os du doigt. Pendant un traumatisme on peut se produire aussi la luxation d’une articulation, soit les os ne sont plus au contact comme ils devraient. S’il y a une difformité évidente, on sent une forte douleur aux doigts touchés. Après un traumatisme il est possible d’avoir un os cassé même si on peut bouger le doigt et le mouvement dépend de la gravité de la lésion. Selon la stabilité, des fractures peuvent provoquer plus douleur que les autres.

Normalement, dans 5-10 minutes de l’accident on voit un doigt gonflé et un hématome, en plus le doigt devient raide et il sera difficile à le plier. Le gonflement n’est pas si spécifique comme la douleur, en plus il peut intéresser aussi les doigts adjacents. Si la fracture est grave, l’hématome est immédiatement visible. Enfin, si le gonflement est excessif, le doit peut s’endormir car le liquide excédentaire comprime les nerfs.

Traitement
Le traitement immédiat d’une fracture au doigt est l’immobilisation avec une attelle rigide et le repos. On peut mettre de la glace et élever la main sur le cœur pour réduire la hémorragie et le gonflement. Ensuite, il faut aller aux urgences. On doit faire une radiographie pour confirmer la fracture et pour déterminer si les fragments se sont déplacés et si la rupture est décomposée. Si l’os s’est déplacé ou cassé au moins en deux pièces, il peut être nécessaire la chirurgie.

L’opération chirurgicale consiste à insérer une vis pour tenir les fragments au contact et pour permettre la guérison.

 

Luxation du doigt

 La luxation du doigt ou entorse d’un doigt est un accident sportif relativement fréquent, traumatique et caractérisé par une lacération du tissu connectif qui entoure et stabilise une articulation du doigt.

Alila/bigstockphoto.com
Alila/bigstockphoto.com

La conséquence est un déplacement des os qui forment l’articulation, donc on voit une difformité et le doigt ne peut pas bouger.

Causes
La luxation du doigt est relativement fréquente dans les sports avec une balle où on doit frapper ou arrêter la balle en mouvement : basket, volleyball.
De manière violente dans la direction erronée (par exemple une force avec hyperextension ou une force latérale). Il est difficile qu’un coup direct contre le doigt puisse causer une luxation. L’entorse d’un doigt peut se produire aussi dans les sports de contact à cause d’une collision avec un autre joueur ou dans les arts martiaux.

Signes et symptômes d’une entorse du doigt
Les patients avec une entorse du doigt sentent une douleur soudaine et intense au doigt. En général, il y a un échelon évident ou une déformation à cause du déplacement d’un os du doigt.
On sent un bruit pareil à une déchirure lors d’un accident. La douleur peut se sentir avant, derrière ou aux côtés de l’articulation du doigt intéressé. Dans des cas rares on sent de la douleur et du fourmillement le long du doigt ou le long de la main du côté touché. Le gonflement peut se former immédiatement ou il s’accumule graduellement après un certain nombre d’heures.

Traitement d’une luxation du doigt
Avant de commencer le traitement pour la luxation d’un doigt, les patients devraient faire une écographie pour déterminer s’il y a aussi des fractures outre la luxation.
La présence d’une lésion de l’os est particulièrement importante si la luxation du doigt est un traumatisme violent. Avant de réduire une luxation du doigt, le chirurgien doit savoir s’il y a un os cassé pour éviter de causer d’autres dommages. Avant de faire une radiographie, l’os doit être repositionné le plus tôt possible, mais cette manœuvre doit être réalisée par un médecin orthopédiste ou sportif très expert.
Le patient doit éviter de remettre les os dans leurs positions car il y a des nerfs et des vaisseaux sanguins qui peuvent se léser pendant la manœuvre. Si la radiographie montre une fracture, la chirurgie peut être indiquée. Après la réduction d’une luxation du doigt, la plupart des patients guérissent bien avec un traitement de physiothérapie appropriée.

 

Rupture des tendons fléchisseurs des doigts

 Une coupure peut causer une lésion des tendons fléchisseurs et des nerfs. Les traumatismes sportifs sont les causes les plus fréquentes de rupture du tendon fléchisseur de la main, normalement dans le football, la lutte ou le rugby. Les personnes avec de l’arthrite rhumatoïde peuvent avoir une rupture spontanée des tendons de la main.

Symptômes
On sent de la douleur au-dessus des fléchisseurs du doigt. Le patient ne peut pas plier une ou plus articulations du doigt et s’il essaie de le faire il sent de la douleur.

Gestion
Les lésions des tendons fléchisseurs nécessitent d’une réparation chirurgicale et ce qui devrait être fait le plus tôt possible après un accident, dans 2-3 semaines. Si on attend plus d’un mois avant d’opérer, on risque une rétraction et une perte d’élasticité du muscle et du tendon. Dans ce cas, il est plus difficile pour le chirurgien de lier les extrémités et des procédures supplémentaires comme une transposition ou une greffe tendineuse pourraient être nécessaires. La récupération pour reprendre les activités quotidiennes dure presque deux mois.

 

Rupture du tendon extenseur des doigts

 Les tendons extenseurs se lèsent facilement, aussi avec une coupure plus petite. Un fort traumatisme au doigt peut causer une élongation du tendon après l’insertion dans l’os (avulsion).

 Lésion, rupture, déchirure, tendon, extenseur, doigts, main, gonflement, douleur
Alila/bigstockphoto.com

Signes et symptômes
Une rupture du tendon extenseur de la main peut causer un doigt en marteau qui est une flexion permanente de l’articulation interphalangienne distale (celle avec l’ongle) ou une difformité en boutonnière qui est une flexion permanente de l’articulation interphalangienne intermédiaire. Les coupures sur le dos de la main qui coupent les tendons extenseurs peuvent causer une incapacité d’étendre le doigt par rapport au métacarpe (os de la main).

Traitement
Les lésions partielles des tendons extenseurs sont traitées avec une attelle. En cas de rupture complète on intervient chirurgicalement en liant les extrémités. S’il y a une perte considérable du mouvement du doigt, une libération chirurgicale du tissu cicatriciel peut être nécessaire.

 

Contusion ou abrasion

 Une contusion est un traumatisme avec un objet non pointu qui ne cause pas de lésions de la peau, mais on forme un hématome dans les tissus mous de la main. Pendant un accident les vaisseaux sanguins de la main et des doigts se cassent, le sang qui s’accumule provoque la formation de bleus, même si il n’y a pas de lésions des tendons, des muscles et des os.
Une contusion peut être provoquée par une explosion, une entorse ou une fracture.

Tout le membre supérieur devrait être examiné.

Pour faire un diagnostic il faut considérer les aspects suivants :

  • Faiblesse musculaire ;
  • Changement de couleur ;
  • Cicatrices chirurgicales ou non ;
  • Asymétrie entre les mains ;
  • Difformités qui font soupçonner une luxation ;
  • Différences dans le mouvement de flexion/extension de la main relâchée : la main relâchée est de flexion modérée ;
  • Doigts de toutes les deux mains doivent avoir environ le même degré de flexion.

Normalement, le petit doigt est le doigt le plus plié par rapport aux autres. Si on remarque une différence marquée de flexion, l’examinateur doit soupçonner une lésion d’un tendon. Une manque de sensibilité de la peau peut indiquer une perte d’innervation (lésion d’un nerf). Une dépression au-dessus de l’éminence thénar fait soupçonner une luxation de l’articulation métacarpo-phalangienne.

Contrôlez l’amplitude de mouvement pour toutes les articulations de la main, de l’épaule et du coude. Il faut vérifier aussi la capacité de la pronation et de la supination de l’avant-bras de manière active et passive. On doit contrôler la force de serrer la main et la « pince » pouce-index.

Traitement 

  • Repos ;
  • Mettre de la glace (dans une serviette) pour réduire le saignement et le gonflement. Il serait préférable de mettre la main dans une bassine d’eau froide à environ 15° ;
  • Si un récipient d’eau n’est pas disponible on peut mettre les doigts sous le robinet pendant que l’eau coule ;

Pour réduire la hémorragie et pour éviter les doigts gonflés on peut :

  • Appliquer un bandage de compression ;
  • Élever la main au-dessus du niveau du cœur.

Normalement, les symptômes s’améliorent dans 2-3 jours. Si ces symptômes persistent, il faut le signaler au médecin.

L’orthopédiste peut prescrire une radiographie pour contrôler s’il y en a.