Douleur aux doigts

La douleur dans les doigts peut être provoqué par un traumatisme, un effort excessif, une mauvaise circulation, une inflammation des nerfs, ou d’autres maladies inflammatoires, parmi lesquelles l’arthrite.

La douleur dans les doigts peut être pulsatile, sourde, lancinante, on peut également ressentir du froid, de la raideur ou des picotements dans les doigts.
La sensation d’aiguilles et d’épingles provient d’une maladie des nerfs, dans ce cas, on peut ressentir sentir une paresthésie.

Une paresthésie est une altération de la sensibilité, elle est souvent due à des dommages temporaires ou permanents aux nerfs qui transportent les signaux de la sensibilité des doigts à la moelle épinière.
Le doigt est constitué de nerfs, d’os, de vaisseaux sanguins, de muscles et de peau. Les articulations des doigts sont les zones où se relient les os et le et comprennent le cartilage, les ligaments, les tendons, les bourses (sacs remplis de fluide qui facilitent le mouvement) et les membranes synoviales qui lubrifient l’articulation.
Toutes ces structures du doigt peuvent devenir irritées ou enflammées, en réponse à des maladies, troubles, surcharge, traumatisme ou à une infection.

Les causes les plus fréquentes de douleur dans les doigts sont les traumatismes, par exemple, si on plie le doigt vers l’arrière (hyper-extension), mais si le doigt fait mal, l’origine de cette douleur peut être l’utilisation répétitive ou une pathologie plus grave telle que le diabète et l’inflammation des nerfs du cou ou de la moelle épinière.
Les problèmes causés par les nerfs peuvent également provoquer des picotements, une sensation de brûlure ou une sensation de doigts froids.
Parmi ces maladies, il y a la cervicobrachialgie (provient de la colonne cervicale), une compression du nerf ulnaire (du coude) et le syndrome du canal carpien (poignet).
Ces symptômes irradient du cou et du bras, ils peuvent être ressentis pendant la nuit.
La douleur aux articulations des doigts peut être causée par de l’arthrose ou par de l’arthrite qui causent de l’inflammation.
Il faut se rendre immédiatement chez le médecin si on ressent une douleur, un gonflement, une rougeur, de la chaleur et de la fièvre.
Les doigts se blessent facilement avec les activités quotidiennes, sportives (par exemple l’escalade) et musicales (jouer de la guitare). Les lésions au doigt sont parmi les problèmes les plus fréquents que l’on voit aux urgences.

 

Luxation,doigt,traumatisme,contusion,lésion,tendon,doigts
Luxation du doigt

Causes

Les causes d’une douleur au doigt peuvent être subdivisées en deux catégories différentes.

1. La source peut être une inflammation temporaire qui ne provoque pas de lésions permanentes au doigt, par exemple un traumatisme à la main.
Les doigts sont sujets à différents types de lésions. Si on se cogne une main contre une surface dure lors d’un accident, il peut se produire une fracture des doigts ou une lésion du cartilage.
Habituellement, une contusion se produit au niveau de l’articulation du majeur ou de l’index, par exemple quand on donne un coup de poing ou si il se fait écrasé dans la portière d’une voiture.
La douleur osseuse causée par un doigt cassé est très forte, si elle est associée à celle des nerfs, c’est le pire de tout.
Les conséquences sont un gonflement, des douleurs, une raideur aux doigts et éventuellement un hématome (doigt noir).
Les symptômes disparaissent en un court laps de temps.
La douleur dans les doigts des enfants est habituellement causée par un coup.
2. Il y a d’autres causes qui peuvent provoquer des dommages permanents aux doigts.
La source peuvent l’arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde qui entraînent une dégénérescence progressive du cartilage du doigt.
Dans certains cas, l’arthrite peut conduire à la formation d’éperons osseux, et à une déformation évidente de la dernière phalange (celle avec l’ongle).

 

Troubles des tendons et des tissus conjonctifs

La tendinite de De Quervain
La tendinite de De Quervain (ténosynovite ou syndrome de De Quervain) est un trouble dans lequel le tendon s’enflamme autour de la base du pouce, et de nombreuses microlésions se forment à l’intérieur.
Le mot « tendinite » se réfère à un gonflement du tendon.
L’épaississement des tendons peut provoquer des douleurs et un engourdissement au niveau du poignet le long du côté de pouce.

Signes et symptômes
La tendinite de De Quervain provoque des douleurs dans le poignet à la base du pouce et peut irradier jusqu’à l’avant-bras, ceci est le principal symptôme.
La douleur au poignet peut apparaître progressivement ou brusquement.
La douleur s’aggrave avec l’utilisation de la main et du pouce, en particulier en saisissant avec force les objets, ou lorsqu’on tourne le poignet.
Le gonflement peut être vu sur le poignet de la base du pouce, il peut également se former un kyste rempli de liquide dans cette zone.
On peut ressentir des fourmillements dans le dos du pouce et dans l’index. Cette sensation est provoquée par la pression que la gaine tendineuse exerce sur les nerfs qui l’entourent.
Le diagnostic est clinique, on effectue le test de Finkelstein en fermant le poing avec les doigts et mettant le pouce au-dessus et on plie le poignet vers le petit doigt, mais attention car le test est positif, même en cas de rhizarthrose, c’est-à-dire l’arthrose de l’articulation à la base du pouce.

Traitement non chirurgical
Une attelle pour le poignet (attelle de poignet) sert pour limiter les mouvements du pouce et du poignet.
Les médicaments anti-inflammatoire (AINS) peuvent être pris par voie orale et sont utilisés pour réduire le gonflement et pour soulager la douleur.
Les infiltrations de cortisone dans la gaine du tendon peuvent aider à réduire le gonflement et la douleur.
Traitement chirurgical
Une opération chirurgicale peut conseillée si les symptômes sont sévères ou s’ils ne s’améliorent pas malgré les traitements. Le but de la chirurgie est d’ouvrir le compartiment où circulent les tendons pour faire plus d’espace et éviter le frottement. La rééducation et la reprise des activités de la vie quotidienne ont lieu après environ deux semaines.

Pronostic
Le temps de récupération dépend du repos et des traitements, sans chirurgie, on peut guérir en deux/quatre semaines de traitement, mais pour les cas les plus graves, cela peut prendre 3/4 mois.

 

La maladie de Dupuytren

La maladie de Dupuytren (ou contracture de Dupuytren) est l’épaississement et la rétraction de l’aponévrose palmaire de la main, sous la peau de la paume et des doigts.
L’aponévrose palmaire est une bande de tissu conjonctif qui relie, à l’intérieur du poignet, le tendon palmaire long à la zone d’où proviennent les doigts.
Il s’agit d’un trouble indolore, mais cette formation de tissu fibreux en excès dans la paume de la main peut entraîner la flexion permanente des doigts.

Causes
La cause de la maladie de Dupuytren n’est pas connue.
Elle n’est pas causée par une blessure ou une surcharge, mais il y a des facteurs qui augmentent le risque de développer cette maladie.
Généralement, c’est un problème héréditaire qui apparaît chez les adultes ou les personnes âgées.
Les facteurs de risque sont certaines pathologies telles que diabète et l’épilepsie, outre la consommation d’alcool.

Signes et symptômes
Habituellement, les symptômes de la maladie de Dupuytren apparaissent très progressivement.
Nodules. Ils forment un ou plusieurs nodules mous et petits dans la paume de la main. Avec le temps, la mollesse disparaît.
Des bandes de tissu. Les nodules peuvent s’épaissir et se rétracter formant ainsi des bandes dures de tissu fibreux sous la peau.
Doigts recourbés. Un ou plusieurs doigts se plient et restent en flexion vers la paume de la main.
L’annulaire et l’auriculaire sont les plus touchés, mais presque tous les doigts peuvent être impliqués. Avec l’augmentation de la courbure, il peut être difficile de redresser le doigt.

Traitement
Les traitements possibles sont: l’injection de collagénase, l’aponévrectomie avec l’aiguille ou l’intervention chirurgicale. L’infiltration de la collagénase est un traitement qui consiste en l’injection d’un médicament dans les zones où la bande fibreuse s’est épaissie afin de la ramollir. Ensuite, on manipule manuellement le doigt pour le redresser.
L’aponévrectomie avec l’aiguille consiste à insérer une aiguille à travers la peau pour couper le tissu de Dupuytren. L’injection de collagénase et l’ aponévrectomie avec l’aiguille sont des procédures ambulatoires.
Le chirurgien de la main intervient dans les cas les plus graves, la chirurgie est appelé aponévrectomie sélective et prévoit une incision pour l’élimination d’une partie tissu touché par la maladie.
On ne peut pas toujours obtenir une correction complète de la position du doigt.
Pour récupérer la force et l’élasticité du doigt, il est nécessaire d’effectuer des exercices de rééducation à la maison ou avec l’aide d’un physiothérapeute.
Le traitement par ultrasons peut être utile pour améliorer l’élasticité des tissus et pour l’absorption de l’hématome post-chirurgie.
S’il n’y a pas de complications, la guérison complète a lieu dans une période comprise entre 2 et 6 mois, selon la gravité et l’état d’avancement de la maladie de Dupuytren.

L’épine dans le doigt

Une épine ou une écharde peuvent entrer dans le doigt chez qui pratique le jardinage, effectue des travaux de charpentier ou dans d’autres situations.
La douleur est constante et très gênante, mais il existe un moyen facile de l’enlever.
Il faut créer une pâte avec de l’eau et du bicarbonate de, l’étaler à la main sur la peau et appliquer un pansement pour maintenir le contact.
Après quelques heures, l’écharde émerge à la surface et se détache facilement.

 

Troubles des articulations

L’arthrose

L’arthrose est une maladie dégénérative qui provoque l’inflammation des articulations des doigts et de la main.
Le cartilage est un tissu lisse et souple qui recouvre les extrémités des os qui composent une articulation.
Avec ce type d arthrite, Le cartilage s’use progressivement.
Les lésions d’une articulation (entorse ou fracture) peuvent causer des dommages au cartilage. Même si la blessure ne provoque pas de dommages directs au cartilage, elle peut altérer la circulation et la dynamique du mouvement des os dans l’articulation.
Les articulations peuvent perdre leur alignement naturel quand ils guérissent après une blessure.
Si le contact entre les os dans une articulation se déplace à une zone restreinte suite à la lésion, dans ce domaine, il y a une plus grande usure du cartilage qui est le premier signe de l’arthrose.

arthrose, doigts,main,nodosité,Heberden,déviation,phalangette1) Nodosité de Heberden
2) Déviation de la phalangette
La nodosité de la Heberden est des protubérances osseuses qui se trouvent en dehors de l’articulation entre les deux dernières phalanges (phalangine et phalangette).
La nodosité de Bouchard est des formations d’excès d’os semblables à ceux de Heberden, mais qui sont situées entre la première et la seconde phalange (articulation).
L’arthrose touche les deux mains, mais généralement elle est plus grave à droite ou qu’à gauche.

Diagnostic d’arthrose aux doigts
L’apparition de nodules caractéristiques (nodules de Bouchard ou de Heberden) peut aider à faire le diagnostic d’arthrose de la main et des doigts.
Habituellement, une radiographie est prescrite par le médecin pour voir les images du dommage articulaire, en particulier pour déterminer combien de cartilage est resté ou si les os frottent les uns contre les autres pendant le mouvement.

Les symptômes de l’arthrose des doigts
• Douleur
• Rigidité
• Gonflement
• Développement des nodules de Heberden et de Bouchard
• Amplitude réduite de mouvement
Faiblesse quand on serre les mains
Généralement, la douleur de l’arthrose se ressent au début d’une activité, mais diminue lorsqu’on continue à faire cette activité.
Après avoir cessé de bouger et au repos, la douleur et la raideur reviennent.
Lors d’arthrose avancée, la douleur que peut se ressentir également au repos.

Traitement de l’arthrose dans les doigts
Habituellement, la douleur est le symptôme qui poussent les patients à essayer un traitement. Un traitement précoce peut aider à gérer l’arthrose des doigts.
Les premiers traitements qui sont effectués sont les suivants:
• Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou de l’aspirine (efferalgan)
• Réduction des niveaux d’activité
• Éviter le plagiat les activités ou les occupations qui nécessitent des mouvements répétitifs des doigts
• Injections de cortisone dans l’articulation enflammée
• Thérapie physique pour améliorer l’amplitude des mouvements et des exercices pour le renforcement
• Ergothérapie
• Immobilisation
• Crèmes pour réduire l’inflammation et le gonflement
• Thérapie par la chaleur.

 

Main,normale,gonflée,douleur,traumatisme,symptômes,traitement,soinsArthrite

Le doigt gonflé peut être causé par un traumatisme à la main, par la dégénérescence des articulations, des troubles de la circulation ou d’une maladie rhumatismale.
Voici quelques maladies inflammatoires qui causent le gonflement des doigts.

Polyarthrite rhumatoïde
La polyarthrite rhumatoïde (ou arthrite rhumatoïde) est une maladie inflammatoire chronique des articulations qui se produit lorsque le système immunitaire attaque par erreur la synovie, qui est la fine membrane qui tapisse les articulations.
Le résultat peut être une lésion de l’articulation, des douleurs, un gonflement, une inflammation, une perte de la fonctionnalité et une invalidité.
Habituellement, l’arthrite rhumatoïde affecte les articulations du poignet et des doigts provoquant des déformations graves qui rendent difficile l’utilisation des mains.
Les symptômes sont pires au réveil le matin pendant environ une heure.

Arthrite juvénile
L’arthrite juvénile est le terme utilisé pour décrire l’arthrite quand il commence avant l’âge de 16 ans.
Il existe plusieurs types d’arthrite juvénile qui peuvent causer une douleur et un gonflement du poignet et des articulations des mains.

Goutte
La goutte est une forme d’arthrite qui se produit quand un excès d’acide urique s’accumule dans les articulations. L’acide urique est un produit de déchets corporels qui circule dans le sang.
Ceux qui souffrent de goutte ont un dépôt de cristaux d’urate en forme d’aiguille dans les tissus du corps, y compris les articulations.
Pour beaucoup de gens, le premier symptôme de la goutte est une atroce douleur et le gonflement du gros orteil, qui peut se produire après un traumatisme, une maladie ou une blessure.

Arthrite réactive
L’arthrite réactive est une forme chronique d’arthrite qui survient souvent à la suite d’une infection de l’appareil génital, urinaire ou gastro-intestinal.
Les caractéristiques de l’arthrite réactionnelle sont les suivantes: inflammation et gonflement des articulations, des yeux et des structures comprises au sein du tractus gastro-intestinal ou de l’appareil génito-urinaire, comme les intestins, les reins ou la vessie.

Arthrite psoriasique
L’arthrite psoriasique est une forme d’arthrite qui peut être accompagnée par le psoriasis de la peau.
La maladie de la peau précède souvent l’arthrite, la maladie articulaire, dans un petit pourcentage de cas, se développe avant l’apparition de l’éruption cutanée.
L’arthrite psoriasique peut causer une inflammation de l’ensemble du doigt, en lui donnant un aspect de saucisse. Environ 80% des personnes souffrant d’arthrite psoriasique observent une altération des ongles, tels que rugosité, épaississement et/ou séparation du lit de l’ongle.

Lupus
Le lupus est une maladie auto-immune chronique, qui signifie que le système immunitaire produit des anticorps qui attaquent les tissus sains, parmi lesquels les articulations.
Le poignet et les petites articulations des mains sont parmi celles les plus durement touchées.
Le lupus peut provoquer une inflammation également dans de nombreux organes, y compris la peau, le cœur, les poumons et les reins.