Valeurs de cholestérol

Les valeurs de cholestérol dans le sang indiquent un risque éventuel de maladie cardiovasculaire.

Ces données doivent être interprétées par le médecin selon d’autres paramètres comme le sexe du patient (masculin ou féminin), l’âge et la présence d’autres maladies.
Le cholestérol ne circule pas librement dans le flux sanguin, il doit se lier à une protéine.
Ce complexe est appelé lipoprotéine (lipo = graisse).

Valeurs de cholestérol

 

Classification

Deux types de lipoprotéines se différencient selon la quantité de protéines ou de cholestérol contenue.

Les lipoprotéines à basse densité (LDL) contiennent une composante de cholestérol plus importante que la composante protéique. Ces lipoprotéines sont considérées comme étant du “mauvais” cholestérol.
Des niveaux altérés, c’est-à-dire élevés, de lipoprotéines LDL augmentent le risque de maladies cardiaques, d’accidents vasculaires cérébraux et d’artériosclérose car ils favorisent la formation d’une plaque de cholestérol sur la paroi interne des artères.
Avec le temps, l’accumulation de cholestérol augmente la taille des plaques, l’artère se rétrécit (artériosclérose) et le flux sanguin se réduit.
Si la plaque se détache, elle peut causer une embolie et bloquer le flux sanguin.
Si le caillot se forme dans une des artères coronaires et se dirige vers le cœur, il y a un risque de crise cardiaque ou d’infarctus du myocarde.

Les lipoprotéines de haute densité (HDL) sont constituées de beaucoup de protéines et ont une faible teneur en cholestérol.

Ces lipoprotéines sont considérées comme étant “le bon” cholestérol car elles sont en mesure de détacher le cholestérol LDL des parois artérielles et de le porter au foie.
Un rapport HDL/LDL élevé est optimal car il s’agit d’un facteur de protection contre les maladies du cœur et les problèmes de circulation.

 

Valeurs de référence du cholestérol

Le cholestérol LDL dit  “mauvais” cholestérol peut s’accumuler sur les parois des artères et augmenter les risques de maladies cardiovasculaires.
Pour une personne saine, qui n’est pas sujette aux problèmes cardiaques, les valeurs maximales et minimales de cholestérol LDL sont :

  • optimales si inférieures à 100 mg/dL
  • bonnes si comprises entre 100 et 129 mg/dL
  • à la limite si comprises entre 130 et 159 mg/dL
  • élevées si comprises entre 160-189 mg/dL
  • très élevées (altérées) si supérieures à 190 mg/dL

Le niveau idéal des individus souffrant de maladies cardiaques ou vasculaires est un LDL inférieur à 70.
L’objectif du traitement des patients à haut risque (ceux qui souffrent de diabète ou présentent d’autres facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires) est d’atteindre des valeurs de cholestérol LDL inférieures à 100.

Le cholestérol HDL (lipoprotéines de haute densité) est également appelé “bon” cholestérol.
Le cholestérol HDL protège des maladies cardiovasculaires en éliminant le mauvais cholestérol de la circulation sanguine.
Les valeurs normales du cholestérol HDL sont :

  • faibles (facteur de risque) si inférieures à 40 mg/dL
  • moyennes (facteur de risque) si comprises entre 40 et 60 mg/dL
  • bonnes (peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires) si supérieures à 60 mg/dL

Les triglycérides sont transportées dans le sang principalement sous forme d’autres lipoprotéines : VLDL (lipoprotéines à très basse densité) et chylomicrons.
Les VLDL proviennent du foie et contiennent aussi du cholestérol.
Les chylomicrons proviennent des graisses alimentaires.
Avec le cholestérol, les triglycérides forment les lipides du plasma.

Les triglycérides peuvent augmenter le risque coronaire.

L’augmentation des niveaux des triglycérides peuvent être détectés dans le plasma.
Les valeurs de référence des triglycérides sont :

  • normales si inférieures à 150 mg/dL
  • à la limite si comprises entre 150 et 199 mg/dL
  • élevées si comprises entre 200 et 499 mg/dL
  • très élevées (inquiétant) si supérieures à 500 mg/dL

 

Tableau avec les valeurs normales exprimées en mmol/L

Type Valeurs
Cholestérol total (CT) – quantité totale de cholestérol sanguin Optimal si inférieur à 5 mmol/l
Non-HDL cholestérol – cholestérol total moins le cholestérol HDL et somme de tous les types de «mauvais» cholestérol (y compris le cholestérol LDL) Optimal si inférieur à 4 mmol/l
Cholestérol LDL ou «mauvais» cholestérol Bon si inférieur à 3 mmol/l
Cholestérol HDL ou «bon» cholestérol Optimal si 1 mmol/l (hommes) ou 1,2 mmol/l (femmes)
Indice de risque – formule : CT/HDL Considéré à haut risque si rapport supérieur à 6
Triglycérides (TG) – ces données indiquent la capacité du corps à éliminer les graisses dans le sang après un repas Souhaitables si inférieur à 4 mmol/L (ou inférieure à 2 mmol/l après un jeûne de 10 – 14 heures)

 

Quelles sont les causes du cholestérol élevé dans le sang ?

De nombreux facteurs peuvent influencer les niveaux de cholestérol.
Parmi lesquels :

Bloc d’alimentation , alimentation , les aliments gras , viandesLe régime alimentaire – les graisses saturées, les acides gras trans et le cholestérol alimentaire augmentent le taux de cholestérol.
Il faut éviter ces aliments car ils altèrent le cholestérol dans le sang.
On conseille d’avoir une alimentation saine et d’éviter certains aliments qui causent le cholestérol élevé comme, par exemple, la viande, le lait, les fromages, les œufs et les bonbons.
Le poids – en plus d’être un facteur de risque pour les maladies cardiaques, l’obésité peut aussi augmenter le taux de triglycérides.
Perdre du poids peut aider à réduire les niveaux de triglycérides et à augmenter le cholestérol HDL.
L’exercice physique – pratiquer régulièrement une activité physique peut réduire un peu le cholestérol LDL et augmenter le cholestérol HDL. Il est conseillé d’effectuer un promenade d’au moins 30 minutes presque tous les jours.
L’âge et le sexe – lorsque l’on vieillit, les niveaux de cholestérol augmentent. Avant la ménopause, les femmes ont des valeurs de cholestérol total inférieures à celles des hommes du même âge.
Après 40 ans pour les hommes et 50 ans pour les femmes, il faut faire des analyses de sang plus réulièrement.
Après la ménopause, le niveau de cholestérol LDL des femmes augmente et le cholestérol HDL peut réduire.
Le facteur génétique – les gènes peuvent influer sur les valeurs de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie familiale).
Le tabac – la fumée de cigarette peut augmenter les valeurs de LDL sanguin.
Hypertension (pression artérielle élevée, supérieure à 140/90 ou prise de médicaments pour l’hypertension).
Le diabète 

 

Diagnostic , les valeurs de cholestérol

Quand faut-il s’inquiéter ? Les valeurs de cholestérol optimales selon les facteurs de risque

Selon les facteurs de risque, les valeurs de cholestérol HDL et LDL souhaitables peuvent varier.
On recommande aux personnes ayant un taux de cholestérol élevé de changer de style de vie et d’alimentation pour réduire ces valeurs.
Selon les facteurs de risque et les autres maladies dont souffre le patient, le médecin peut prescrire certains médicaments hypocholestérolémiants, comme les statines.
Les valeurs de référence selon les autres facteurs de risque sont :

  • LDL inférieur à 100 mg/dl (2,59 mmol/l) si le patient souffre d’une autre maladie cardiaque ou de diabète
  • LDL inférieur à 130 mg/dl (3,37 mmol/dl) avec 2 ou plusieurs facteurs de risque (risque intermédiaire pour les maladies cardiaques)
  • LDL inférieur à 160 mg/dl (4,14 mmol/l) avec 0 ou 1 facteur de risque (faible risque de maladie cardiaque)

Certains médecins conseillent un LDL inférieur à 70 mg/dl (1,82 mmol/l) si une personne souffre de cardiopathie ou a déjà fait un infarctus du myocarde.
Selon l’American Academy of Pediatrics, le niveau de LDL chez les enfants et les adolescents ne présentant aucun facteur de risque est :

  • inférieur à 110 mg/dl (2,85 mmol/l) – normal
  • entre 110 et 129 mg/dl (2,85 à 3,34 mmol/l) – à la limite
  • supérieur à 130 mg/dl (3,36 mmol/l) – élevé

Chez les jeunes, les niveaux sont les suivants :

  • inférieur à 120 mg/dl (3,10 mmol/l) – normal
  • entre 120 et 159 mg/dl (3,10-4,10 mmol/l) – à la limite
  • supérieur 160 mg/dl (4,12 mmol/l) – élevé

 

Valeurs basses de cholestérol

Si les valeurs de cholestérol LDL sont basses, il ne s’agit pas d’un trouble grave et il n’est pas nécessaire d’effectuer des contrôles réguliers.
On peut l’observer chez les personnes ayant un déficit de lipoprotéines héréditaire ou chez les personnes souffrant d’hyperthyroïdie, d’une infection, d’une inflammation ou d’une cirrhose.
Un niveau bas de lipoprotéines de basse densité (LDL ou “mauvais”) ou un niveau de cholestérol total bas pourraient augmenter le risque de développer certaines maladies.
Les médecins sont encore à la recherche du lien entre un faible contenu de cholestérol et les risques pour la santé.
Les valeurs basses de cholestérol LDL peuvent augmenter le risque de :

  • cancer
  • dépression
  • anxiété
  • accouchement pré-maturé et poids faible du nourrisson à la naissance si le cholestérol est faible pendant la grossesse

Si le cholestérol chute soudainement et sans raison (par exemple, sans prendre des médicaments pour le cholestérol, sans régime ou activité physique), il faut prendre en considération ces troubles.

La cause peut être la sérotonine.
Les niveaux de cholestérol et les troubles de l’humeur peuvent être liés à la concentration de cholestérol bas et aux faibles niveaux de sérotonine cérébrale.
La sérotonine est un neurotransmetteur qui améliore l’humeur : un niveau bas de sérotonine peut causer la dépression, la colère, l’insomnie et d’autres troubles de l’humeur.

Le cholestérol peut influer sur le fonctionnement des neurones.

Le corps a besoin d’une quantité minimale de cholestérol circulant pour permettre le bon fonctionnement des neurones.
En cas de cholestérol trop bas, les chercheurs retiennent que le fonctionnement neurologique peut être altéré.

    A lire aussi