Radiographie du thorax et des os

La radiographie (RX) du thorax et des os est un test de diagnostic qui est basé sur l’utilisation de rayons X. Elle permet d’obtenir des images du squelette et de certains organes.

Les rayons X sont un type de rayonnement à haute énergie. Une machine pour la radiographie est capable de produire des éclairs de rayons X très courts.
Les structures les plus denses (par exemple l’os), le métal et les produits de contraste bloquent la plupart des rayons X. Ils apparaissent en blanc.

Radiographie du thorax et des os
Radiographie du thorax et des os

Le produit de contraste est un colorant spécial utilisé pour mettre en évidence certaines zones du corps par rapport à d’autres zones de la même densité.
Ces substances sont rarement utilisées lors des tests de diagnostic (radiographie, résonance magnétique, etc.). Elles le sont principalement pour analyser les organes internes, par exemple, la radiographie du système digestif.
Les structures contenant de l’air apparaissent en noir, tandis que les muscles, la graisse et les liquides sont visibles dans des nuances de gris.

 

Comment s’effectue une radiographie ?

Un film similaire à un film photographique est placé derrière la partie du corps. La machine envoie une courte rafale de rayons X à travers le corps : ces rayons atteignent le film.
Successivement, le film est développé. Le radiologue l’observe et rédige un rapport.
Il faut rester immobile pendant l’examen. Dans le cas contraire, l’image risque d’être floue.

 

Que montre une radiographie ?

L’examen montre :

  • Les os, les dents (panoramique), les fractures osseuses ainsi que d’autres anomalies osseuses
  • Les espaces entre les os dans les articulations et certaines altérations dégénératives telles que l’arthrose
  • La taille et la forme du cœur, de sorte que l’on peut détecter certains troubles cardiaques
  • Les changements dans la densité de certains tissus plus mous. Par exemple, un cancer du poumon est plus dense que les poumons remplis d’air et apparaît comme une « ombre » sur une radiographie du thorax. Le cancer du sein est plus dense que le tissu mammaire normal et apparaît plus clair.
  • Accumulation de liquide – par exemple, dans le poumon, une tache grise est visible sur la couleur noire normale du thorax rempli d’air.

 

Risques de la radiographie

L’exécution d’une seule radiographie ne présente que peu de risques. Toutefois, si l’on répète souvent cet examen, il existe un risque que les rayons X endommagent certaines cellules de l’organisme et qu’ils provoquent un cancer dans l’avenir.
La dose de rayonnement est toujours réglée au minimum nécessaire pour obtenir une bonne image de la partie du corps à examiner.
Si possible, les femmes enceintes doivent éviter de faire des radiographies, car il existe un faible risque de provoquer une malformation de l’enfant à naître.

 

Procédures qui utilisent les rayons X

En médecine, les rayons X sont utilisés pour de nombreux types d’examens.
Certains exemples sont :

  • La radiographie (pour voir des blessures orthopédiques, des tumeurs, des infections, des corps étrangers, le poumon du fumeur, etc.) ;
  • La mammographie est utilisée pour montrer la structure interne du sein ;
  • Le scanner (tomodensitométrie) est utilisé pour produire des images du corps à section transversale ;
  • La fluoroscopie est un test qui est utilisé pour visualiser le corps de façon dynamique et pour voir par exemple où retirer une plaque des artères coronaires ou encore pour déterminer l’endroit où placer un stent pour maintenir les artères ouvertes ;
  • La radiothérapie dans le cadre du traitement du cancer.

 

Rapport risques/avantages de la radiographie

radiographie,risques,avantages,douleur,radiations
Radio du genou montrant vis et plaques d’une chirurgie antérieure

En médecine, les radiographies ont amélioré la capacité d’identifier une maladie ou une blessure suffisamment tôt pour être en mesure de la gérer, la traiter ou la guérir.
S’il est appliqué et exécuté correctement, cet examen peut améliorer la santé, voire sauver la vie d’un patient.

Les rayons X peuvent endommager les tissus vivants.
Les risques les plus importants sont :
1) une légère augmentation du risque de développer un cancer à l’avenir qui dépend de trois facteurs au moins : la dose de rayonnement, l’âge auquel l’examen est effectué et le sexe de la personne exposée ; les femmes présentent un risque plus élevé.
2) Cataracte et brûlures de la peau en cas d’exposition importante aux rayonnements et uniquement dans certains types d’examens ou procédures médicales.

Information pour les patients

Il faut informer à l’avance les techniciens de radiologie en cas de grossesse ou de grossesse présumée.

 

Quelles anomalies montre une radiographie ? 

  • Éperons osseux
  • Déformations de la colonne vertébrale (telles que la scoliose)
  • Luxations
  • Fractures et formation du cal osseux (soudure)
  • Amincissement des os (ostéoporose)
  • Réduction de l’espace entre les vertèbres
  • Arthrose cervicale
  • Ostéomyélite
  • Différence dans la longueur des jambes et décalage du bassin.

L’examen peut également être effectué en cas de :

  • Forte toux
  • Épiglottite
  • Identification d’un corps étranger
  • Tumeurs.

 

La radiographie thoracique

Une radiographie thoracique est un test sûr et indolore qui utilise une petite quantité de rayonnements pour visualiser une image de la poitrine d’un patient.
Cette image comprend les organes et les structures comme le cœur, les poumons, les gros vaisseaux sanguins, le diaphragme, une partie des voies respiratoires, les ganglions lymphatiques, la partie dorsale et cervicale de la colonne vertébrale, les côtes, la clavicule et le sternum.
Les parties du corps les plus denses comme le cœur et les os bloquent le passage du faisceau de rayons X à travers le corps et apparaissent en blanc sur la radio.
Les faisceaux de rayons X passent à travers les organes creux tels que les poumons qui apparaissent en noir.

 

Risques de la radiographie thoracique

En général, la radiographie thoracique est très sûre. Bien que chaque exposition aux rayons X comporte un certain risque pour le corps, la quantité utilisée pour analyser la cage thoracique est faible et n’est pas considérée comme dangereuse.
Les enfants en période de croissance sont plus sensibles aux rayonnements et sont donc plus à risque.
Une radiographie du thorax apporte une dose de rayonnement semblable à la quantité à laquelle on est exposés quotidiennement, pendant environ 2 à 3 jours.
La radiographie lombaire provoque l’absorption d’une quantité de rayonnement équivalente à 7 mois d’exposition à des sources naturelles.

 

Pourquoi effectuer une radiographie thoracique ?

Tout d’abord, on peut évaluer le parenchyme pulmonaire qui est la structure des poumons ainsi que la présence éventuelle d’épanchements, de foyers d’épidémies, d’affaissements, de nodules, etc.
On peut voir des signes d’infection à la pneumonie ou à la tuberculose.

Les indications de la radiographie sont nombreuses :

  • douleurs à la poitrine,
  • traumatismes,
  • difficultés à respirer ou toux persistante,
  • suspicion d’un problème cardio-vasculaire,
  • présence de maladies dans d’autres organes qui affectent aussi la poitrine,
  • contrôle du positionnement de certains dispositifs : drainage, stimulateurs cardiaques (pacemaker), cathéters veineux centraux, etc.,
  • perspective d’une intervention chirurgicale,
  • suivi des patients gravement malades.

 

Radiographie de la scoliose

radiographie,lombaire,scoliose,douleur,lombaire,vertèbres
Radiographie du dos

Les enfants atteints de scoliose présentent une colonne vertébrale qui se courbe d’un côté. Elle peut prendre la forme d’un S ou d’un C.
Généralement, une petite courbure ne cause pas de problèmes. Toutefois, des écarts plus importants peuvent être visibles à l’œil nu et causer ainsi une gêne.
Une colonne vertébrale incurvée peut incliner le corps vers la gauche ou la droite.
Une omoplate est plus haute que l’autre et le bassin peut être irrégulier avec une tendance à basculer sur le côté.
Une scoliose sévère peut affecter la fonction respiratoire et cardiaque. Elle peut aussi causer des dommages aux articulations de la colonne vertébrale et des douleurs à l’âge adulte.
Au cours de visites dans les écoles, les médecins contrôlent régulièrement les enfants pour voir s’ils présentent cette difformité.
Si la scoliose est soupçonnée, le médecin peut demander de faire une radiographie pour mesurer la courbure de la colonne vertébrale.
L’angle de la courbe est mesuré en degrés sur la radio. Cette valeur est utilisée par le médecin pour décider de la nécessité d’un traitement et des modalités d’intervention.
Les rayons X peuvent aident à déterminer le type de scoliose et la maturité du squelette de l’enfant, afin que le médecin puisse prédire si la scoliose risque de s’aggraver.

 

Radiographie de l’abdomen

Une radiographie abdominale est un examen qui montre l’image des structures et des organes du ventre (abdomen) : l’estomac, le foie, la rate, l’intestin et le diaphragme qui est le muscle qui sépare le thorax de l’abdomen.
On effectue souvent deux radiographies dans des positions différentes.

 

Qu’analyse la radiographie ?

La radiographie abdominale est effectuée pour analyser :

  • La cause des maux de ventre ou du gonflement abdominal accompagné de nausées et de vomissements continus.
  • La cause de la douleur lombaire des deux côtés de la colonne vertébrale (douleur au flanc droit ou gauche). La taille, la forme et l’emplacement du foie, de la rate et des reins.
  • La présence de calculs dans la vésicule biliaire, dans les reins, dans les uretères ou dans la vessie.
  • La présence d’air dans l’intestin.
  • La présence d’un objet qui a été avalé ou mis dans une cavité du corps.
  • La forme, la longueur et toute dilatation ou rétrécissement de l’œsophage.
  • La position correcte des tubes utilisés par le médecin au cours de certains traitements, comme une sonde gastrique ou naso-gastrique dans l’estomac, un cathéter urétéral, un cathéter utilisé en cas de dialyse, une dérivation pour drainer le fluide à partir du cerveau vers l’estomac, etc.

 

Est-il préférable d’effectuer une radiographie ou une IRM ?

Une radiographie est un examen rapide, facile et relativement bon marché.
Elle peut être suffisante pour diagnostiquer ou évaluer certains problèmes de santé.
Cependant, une radiographie normale a une utilité limitée.
Il existe d’autres examens de diagnostic qui montrent de façon beaucoup plus détaillée les tissus du corps, par exemple, le scanner, l’imagerie par résonance magnétique (IRM), etc.
Les organes internes et les tissus mous sont mieux évalués par IRM. Cet examen est également nécessaire pour déterminer un cas de blessure aux tendons, aux ménisques ou aux ligaments croisés du genou.
Pour évaluer les os, la radiographie est l’examen le plus adapté, bien que pour visualiser une micro-fracture, il faut faire un scanner ou une IRM.
L’avantage de la radiographie est qu’elle permet de voir les conditions des articulations avec la charge. Par exemple, on la fait souvent au niveau des genoux avec le patient en position debout pour évaluer l’arthrose du genou.
L’IRM et le scanner sont effectués en position couchée. On ne voit donc pas l’effet de la gravité sur le corps, et les images ne reflètent pas exactement la réalité.

L’IRM n’est pas adaptée à tous car elle utilise un fort champ magnétique qui peut interférer avec les prothèses et les dispositifs présents dans le corps.
Le coût et le temps d’attente pour une radiographie sont très inférieurs à ceux de l’IRM.