Prise de sang – analyse

La prise de sang (aussi appelée analyse de sang) est l’un des examens les plus utiles pour le médecin.

Pendant la visite, le médecin prescrit une prise de sang pour obtenir un examen hématologique complet ainsi que des données sur les protéines, le cholestérol, etc.

L’hématocrite (Ht) présente toutes les valeurs des globules blancs (leucocytes, lymphocytes, etc.), des globules rouges, des plaquettes sanguines ainsi que la VS (vitesse de sédimentation).

Docteur,blouse
Ci-dessous sont exposées toutes les explications des sigles et des valeurs qui sont reportées dans une prise de sang.

 

Électrophorèse des protéines 

Albumine
Valeurs normales : de 3,9 à 5,0 g/dL
L’albumine est une protéine produite par le foie. Des taux d’albumine anormaux peuvent être le signe de problèmes hépatiques ou rénaux.

Ratio A/G (rapport albumine/globuline) ou protéines totales
Rapport normal : un peu plus de 1 en faveur de l’albumine
Il existe deux types de protéines dans le sang – l’albumine et la globuline. Le test A/G compare leurs taux.

Les valeurs élevées des protéines totales peuvent indiquer une déshydratation sévère, des maladies du sang (telles que le myélome multiple), des maladies auto-immunes (lupus, polyarthrite rhumatoïde, etc.) ainsi que des maladies du rein ou du foie.

Gammaglobulines
Valeurs normales : de 0,77 à 1,64 g/dL
Un faible taux de gammaglobulines peut être causé par :

  • Malnutrition, insuffisance rénale, brûlures
  • Prise de médicaments immunodépresseurs.

Un taux élevé de gammaglobulines peut être provoqué par :

  • Hépatite chronique,
  • Cirrhose hépatique,
  • Infections bactériennes,
  • Parasites intestinaux (par exemple le « ver solitaire »),
  • Maladies auto-immunes,
  • Néoplasies.

 

Examens du foie

Transaminases (ALAT et ASAT)

ALAT ou SGPT (alanine aminotransférase)
Valeurs normales : de 8 à 37 UI/L
Ce test analyse les taux de l’enzyme du foie ALAT. S’il est plus élevé, il peut indiquer : problèmes de foie, hépatite, consommation excessive d’alcool, lésions musculaires et crise cardiaque récente.

ASAT ou SGOT (aspartate aminostransférase)
Valeurs normales : de 10-34 UI/L
Cette enzyme se trouve dans le tissu cardiaque et hépatique, donc un taux élevé d’ASAT indique des problèmes qui peuvent se présenter dans l’un ou deux de ces organes.
Un taux faible de SGOT n’est pas inquiétant.

Phosphatase alcaline
Valeurs normales : de 44 à 147 UI/L
Cette enzyme est présente dans le foie et les os.
Les valeurs sont supérieures chez les enfants et les femmes enceintes ou en cas de troubles aux os, au foie ou en cas de calculs biliaires. Un taux faible de phosphatase alcaline n’est généralement pas inquiétant.

GGT

Les valeurs normales ne doivent pas dépasser 55 UI/L chez les hommes et 38 UI/L chez les femmes.
Il s’agit d’une enzyme qui sert à comprendre si le patient souffre d’une maladie du foie ou des voies biliaires parce que se manifestent les symptômes suivants : ictère, ventre gonflé, vomissements, nausées, maux de ventre et douleur au flanc droit, urines foncées, malaise général, fatigue ou démangeaisons cutanées.
Un taux élevé est souvent causé par une consommation excessive d’alcool.

Bilirubine
Valeurs normales : de 0,1 à 1,9 mg/dL
Il s’agit d’un pigment présent dans la bile, liquide digestif produit par le foie.
Des taux faibles ne sont pas inquiétants.
Un taux élevé peut indiquer une maladie du foie, des voies biliaires ou la destruction des globules rouges (anémie).

Examens des reins 

Azotémie ou urée
Valeurs normales : de 10 à 20 mg/dL

Elle est la mesure de la fonction du rein et du foie. L’azotémie élevée peut indiquer un problème lié à la fonction des reins, du foie ou une insuffisance cardiaque.
Certains médicaments et un régime riche en protéines peuvent augmenter les taux d’azotémie.

Rapport urée/créatinine
Rapport normal : de 10:1 à 20:1 (les hommes et les personnes âgées peuvent avoir des valeurs un peu plus élevées).
Ce test indique si les reins éliminent correctement les déchets.
Des taux élevés de créatinine, sous-produit des contractions musculaires, expulsé par les reins, indiquent une réduction de la fonction des reins.

Créatinine
Valeurs normales : de 0,5 à 1,1 mg/dL chez les femmes ; 0,6-1,2 mg/dL chez les hommes (les personnes âgées peuvent avoir des taux légèrement inférieurs).
Les reins élaborent ces déchets, donc un taux élevé de créatinine pourrait indiquer un problème de fonctionnement du rein.
Un faible taux de créatinine peut être causé par la malnutrition.

 

Électrolytes et sels minéraux 

Phosphore
Valeurs normales : de 2,4 à 4,1 mg/dL
Le phosphore joue un rôle important dans la santé des os. Il est lié aux taux de calcium.
Un taux élevé de phosphore peut indiquer des problèmes rénaux ou des parathyroïdes, une consommation excessive d’alcool, une prise prolongée d’antiacides, une consommation excessive de diurétiques ou de vitamine D et la malnutrition.

Potassium
Valeurs normales : de 3,7 à 5,2 mEq/L
Ce minéral est essentiel pour transmettre les impulsions nerveuses, pour le maintien de la fonction musculaire et pour réguler le rythme cardiaque.
Les médicaments diurétiques qui sont souvent prescrits en cas d’hypertension peuvent faire chuter le taux de potassium.
Un taux élevé de potassium peut être provoqué par les troubles suivants : diabète, maladie d’Addison, déshydratation ou insuffisance rénale.

Sodium
Valeurs normales : de 135 à 145 mEq/L
Il s’agit d’un électrolyte qui sert à transmettre les impulsions nerveuses et permet les contractions musculaires. Un taux élevé de sodium peut indiquer une déshydratation, la prise de médicaments à base de cortisone, le syndrome de Cushing ou des troubles rénaux.

Un faible taux de sodium est causé par l’usage de diurétiques, la diarrhée ou une insuffisance des glandes surrénales.

Calcium
Valeurs normales : de 9,0 à 10,5 mg/dL (chez les personnes âgées, la valeur est généralement légèrement inférieure)
Une quantité excessive de calcium dans le sang pourrait indiquer des troubles rénaux ; l’hyperthyroïdie ou l’hyperparathyroïdie ; certains types de cancer, comme le lymphome ; des problèmes au pancréas ou une carence en vitamine D.

Zinc
Valeurs normales : de 50 à 150 mcg/dL
Parmi les causes, nous pouvons citer la malnutrition, le SIDA, la leucémie et le lymphome.

Quelques symptômes causés par le manque de zinc :

  • Altération du goût
  • Vergetures
  • Acné
  • Taches blanches sur les ongles
  • Retard de croissance – surtout chez les enfants
  • Perte de cheveux
  • Anorexie
  • Lente guérison des lésions cutanées
  • Diarrhée chronique
  • Système immunitaire faible
  • Perte de la vision nocturne
  • Peau sèche.

 

Fer

Sidérémie
Il s’agit d’une donnée qui indique la concentration de fer dans le sang.
Valeurs normales :

  • Homme : de 65 à 170 mcg/dL,
  • Femme : de 50 à 170 mcg/dL.

Des taux supérieurs à la normale peuvent indiquer :

  • Hémochromatose
  • Hémolyse
  • Anémie hémolytique
  • Hémosidérose
  • Nécrose hépatique
  • Hépatite
  • Carence en vitamine B-12 ou en vitamine B-6
  • Empoisonnement au fer
  • De nombreuses transfusions sanguines.

Des taux inférieurs à la normale peuvent indiquer :

  • Pertes de sang gastro-intestinales
  • Saignement abondant pendant les règles
  • Faible absorption de fer
  • Carence en fer dans le régime alimentaire
  • Grossesse
  • Anémie.

Ferritine
La ferritine est une protéine qui se trouve dans les cellules et qui contient du fer.
Valeurs normales : 12-300 ng/mL chez les hommes et 12-150 ng/mL chez les femmes.

Des taux élevés peuvent indiquer les troubles suivants : hémochromatose, troubles hépatiques, polyarthrite rhumatoïde et certains types de cancer.

 

Cœur et métabolisme

Glycémie à jeun
Valeurs normales : de 70 à 99 mg/dL chez l’adulte moyen.
Les taux de glucose dans le sang varient en fonction des aliments ingérés, du niveau de stress, des médicaments qui sont pris et du moment de la journée.
Une glycémie élevée peut indiquer le diabète, une hyperthyroïdie ou une pancréatite.
Une faible glycémie peut être provoquée par des troubles du foie, une insuffisance des glandes surrénales ou par un excès d’insuline.

Prise de sang - analyse
Prise de sang – analyse

Créatine Phosphokinase (CPK)
La CPK est une enzyme très utile pour diagnostiquer les maladies du cœur et des muscles du corps.
Les valeurs normales de la CPK sont :

  1. Le type musculaire squelettique (MM) jusqu’à 50 mU/ml
  2. Le type du muscle cardiaque (MB) jusqu’à 10 mU/ml.

Les valeurs de la créatine phosphokinase sont supérieures à la normale après une crise cardiaque (3-4 heures).
Si la CPK est élevée sans troubles cardiaques, il s’agit probablement de problèmes aux muscles squelettiques, par exemple des douleurs aux jambes ou des contractures musculaires.

D-dimère
Il s’agit d’un produit de la dégradation de la fibrine.
Ce test sert à exclure la présence d’un caillot de sang ou une crise cardiaque.
Valeurs normales : elles doivent être inférieures à 250 ng/mL.
Le D-dimère élevé peut être causé par différentes maladies :

Conditions non pathologiques :

  1. Âge (personnes âgées saines)
  2. Tabagisme
  3. Post-opératoire
  4. Grossesse
  5. Ethnie (par exemple afro-américaine).

Maladies :

  1. Syndrome coronarien aigu
  2. Hémorragie gastro-intestinale supérieure
  3. Dissection aortique
  4. Embolie artérielle ou veineuse
  5. Fibrillation atriale
  6. Infections
  7. Cancer
  8. Pré-éclampsie
  9. Anémie falciforme
  10. Accident Vasculaire Cérébral
  11. Anévrisme
  12. Hémorragie sous-arachnoïdienne (méningée)
  13. Hématome sous-dural
  14. Thrombophlébite superficielle
  15. Traumatisme
  16. Maladies inflammatoires intestinales (rectocolite hémorragique et maladie de Crohn)
  17. Maladies inflammatoires chroniques (par exemple la polyarthrite rhumatoïde).

Vitamine D
Valeurs normales : de 30 à 74 ng/mL
Les médecins conseillent souvent un complément alimentaire en vitamine D vu que les carences sont très fréquentes.
Une carence en vitamine D est un facteur de risque en cas de différents troubles, maladies cardiaques, cancer et fractures.

 

Lipides 

Cholestérol total

  • Sain : moins de 200 mg/dL (moins de 5,18 mmol/L)
  • Borderline (à la limite) : de 200 à 239 mg/dL (de 5,2 à 6,2 mmol/L)
  • Élevé : plus de 240 mg/dL (plus de 6,2 mmol/L)

Ce test mesure les taux de cholestérol HDL (bon) et LDL (mauvais).
Un taux de cholestérol élevé peut être causé par :

  • Obésité
  • Hypothyroïdie
  • Pancréatite
  • Pilule contraceptive
  • Syndrome néphrotique
  • Diabète
  • Hépatite
  • Maladie de Cushing
  • Lupus érythémateux systémique.

Triglycérides
Valeurs normales : de 40 à 160 mg/dL
Ces graisses sont présentes dans le sang et peuvent contribuer aux maladies cardiaques et à d’autres troubles.
Cholestérol HDL (bon)
Règles générales :

  • Optimal : plus de 60 mg/dL
  • Bon : de 50 à 60 mg/dL
  • Faible : inférieur à 40 mg/dL pour les hommes ; inférieur à 50 mg/dL pour les femmes.

Le bon cholestérol ou HDL protège contre les maladies du cœur. Un faible taux est un facteur de risque pour les maladies cardiaques.
Cholestérol LDL (mauvais)

  • Optimal : moins de 100 mg/dL
  • Presque optimal : de 100 à 129 mg/dL
  • Borderline : de 130 à 159 mg/dL
  • Élevé : de 160 à 189 mg/dL
  • Très élevé : plus de 189 mg/dL.

Le mauvais cholestérol ou LDL obstrue les artères. Il provoque donc l’athérosclérose et peut causer un thrombus ou un embole.
Rapport cholestérol total/HDL
Les lignes directrices de l’American Heart Association :

  • Rapport optimal : de 3,5 à 1
  • Rapport sain : de 5 à 1 ou inférieur

Ce rapport est une autre façon de vérifier le risque de maladies cardiaques.

Thyroïde
Le médecin prescrit des examens pour la thyroïde si les patients présentent les symptômes suivants : fatigue, augmentation ou perte de poids, nervosité ou hyperactivité.
Valeurs normales

  • Thyréostimuline (TSH) – de 0,3 à 3
  • Thyroxine T4 – de 4,5 à 12,5
  • Thyroxine libre T4 – de 0,7 à 2,0
  • Triiodothyronine totale T3 – de 80 à 220
  • Triiodothyronine libre T3 – de 2,3 à 4,2

Si les examens montrent des valeurs inférieures à celles minimales, on peut souffrir d’hypothyroïdie.
Si les taux sont supérieurs à la normale, cela peut être le signe d’une thyroïde trop active ou hyperthyroïdie.
Dans les deux cas, le médecin peut conseiller le médicament approprié.

Anticorps anti-thyroïdiens
Les anticorps anti-microsomes sont appelés aussi anti-peroxydase (ou anti-TPO).
Cette donnée est élevée en cas de maladies auto-immunes de la thyroïde comme la thyroïdite de Hashimoto ou la maladie de Basedow.
Les anticorps anti-thyroglobuline sont élevés dans certains cas de thyroïdite auto-immune.
Il est plus probable que le taux soit élevé en cas de maladie de Basedow par rapport à la thyroïdite de Hashimoto.
Ce test est fréquemment réalisé chez les patients souffrant de cancer de la thyroïde.

 

Autres examens

Anticorps sériques anti-gliadine (AAG)
Ces anticorps, ainsi que les anticorps sériques anti-endomysium (AAE) servent à diagnostiquer la maladie cœliaque.
Valeurs des AAG :

  • De 0 à 8 : négative.
  • De 8 à 12 : borderline.
  • Plus de 12 : positive.

Homocystéine
Valeurs normales : de 5 à 12 micromoles.
Il s’agit d’un acide aminé qui endommage les parois des vaisseaux sanguins. Il peut favoriser le développement de la maladie d’Alzheimer et de fractures des os parce qu’il provoque une augmentation de la production de radicaux libres.

Uricémie
Valeurs normales : de 3,5 à 7,2 milligrammes d’acide urique par décilitre de sang (mg/dL).
Cette substance est expulsée par les urines.
De faibles taux d’acide urique sont moins fréquents et ne sont pas inquiétants.
Un taux élevé d’acide urique est lié à la goutte, à l’arthrite, à des problèmes rénaux et à la prise de certains diurétiques.

Prise de sang,prélèvement

 

CO2
Le gaz carbonique reflète l’acidité du sang.
Le CO2 est un déchet du métabolisme gazeux.
Valeurs normales : 20-29 mmol/L
Un faible taux de CO2 peut être causé par des maladies rénales, certaines expositions toxiques ou par de graves infections.
Un taux élevé de CO2 est provoqué par des maladies pulmonaires, comme la BPCO.

PSA
Le PSA est un taux d’antigène prostatique spécifique. Il sert à détecter les précurseurs du cancer de la prostate.
Les valeurs normales sont :

  1. Chez les hommes âgés de 50 à 59 ans, les valeurs doivent être inférieures à 3 ng/ml
  2. Chez les hommes âgés de 60 à 69 ans, les valeurs doivent être inférieures à 4 ng/ml
  3. Chez les hommes âgés de plus de 70 ans, les valeurs doivent être inférieures à 5 ng/ml.

Un PSA élevé peut indiquer l’un des troubles suivants : prostatite, prostate enflée, cancer de la prostate ou infection des voies urinaires.

ACE (Antigène Carcino-Embryonnaire)
Cette protéine sert à diagnostiquer les néoplasies de l’appareil digestif et en particulier le cancer de l’intestin.
Valeurs normales : chez l’homme, elles sont inférieures à 5 ng/ml, tandis que chez les femmes, elles sont inférieures à 7,5 ng/ml.
Si la valeur est supérieure à 25 ng/ml, il est probable que le patient souffre d’un cancer colorectal.

Bêta HCG
Il s’agit d’une hormone très importante pendant la grossesse. Elle permet de produire une grande quantité de progestérone. Elle est par conséquent utile au développement de l’enfant.
Les valeurs normales chez les femmes NON enceintes sont inférieures à 10 UI/l.

 

Anticorps AAN

Les anticorps antinucléaires sont un groupe d’auto-anticorps qui ont la capacité d’attaquer les structures du noyau des cellules. Le noyau d’une cellule contient du matériel génétique défini comme ADN.
Un test AAN sert à diagnostiquer certaines maladies auto-immunes.

Résultat Test AAN positif
Les anticorps antinucléaires se trouvent chez les patients qui souffrent de différentes maladies auto-immunes, mais pas exclusivement.
Les anticorps antinucléaires peuvent se trouver aussi chez les patients qui souffrent d’infections, de cancer, de maladies pulmonaires, de troubles gastro-intestinaux, etc., et chez les personnes âgées également.
Les anticorps antinucléaires sont aussi présents chez environ 5 % de la population saine.

Statistiquement, en cas d’AAN positifs, l’incidence des tests est représentée selon les pourcentages suivants en cas de :
Lupus érythémateux systémique – plus de 95 %
Sclérodermie – 60-90 %
Polyarthrite rhumatoïde – 25-30 %
Syndrome de Sjögren – 40-70 %
Arthrite juvénile – 15-30 %.