Mucus dans les urines

Le mucus dans les urines peut être un symptôme de problèmes intestinaux graves, comme le syndrome de l’intestin irritable et la rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse), ou il peut être une condition temporaire et inoffensive.

 

Qu’est-ce que le mucus ?
Le mucus est une substance liquide, visqueuse et épaisse relâchée de la muqueuse, un tissu qui revêt la surface interne d’organes comme les poumons, les voies urinaires et le gros intestin (côlon).

Le mucus est un liquide visqueux de couleur blanche ou jaune que l’on trouve dans plusieurs organes du corps, y compris les poumons et le gros intestin.

La muqueuse est responsable de la production du mucus.
Le mucus protège la paroi interne de l’intestin et lubrifie la zone de passage des selles pour une expulsion plus facile.

La membrane muqueuse couvre aussi la surface interne des voies urinaires, qui comprennent les organes suivants : reins, urètre, vessie et uretères. L’urine a une nature acide et la paroi interne des voies urinaires pourrait donc être endommagée à cause de l’acidité élevée de l’urine.
Toutefois, cela ne se produit pas car que les voies urinaires sont recouvertes d’une muqueuse épaisse.
Par conséquent, le mucus dans l’urine est-il normal ? Même si la présence de filaments de mucus dans l’urine n’est pas un problème, la présence de mucus en excès indique un problème dans le système urinaire et dans le gros intestin.

Normalement l’urine est un liquide clair, toutefois la présence de mucus dans l’urine peut rendre ce liquide turbide.

 

Que signifie la présence de mucus dans les urines ? Les causes

Infection des voies urinaires : une infection bactérienne qui intéresse le système urinaire peut causer la présence de mucus dans l’urine. Les composants du système urinaire sont les reins, la vessie, l’urètre et les uretères.
Même si n’importe quel organe peut être touché, en général les bactéries envahissent en premier lieu la vessie pour se répandre ensuite lentement aux autres parties du système urinaire. La brûlure pendant la miction est le symptôme le plus fréquent de l’infection des voies urinaires.

Dans ce cas, les examens d’urine montrent aussi des leucocytes dans l’urine.
En cas de cystite, on peut aussi observer du pus dans les urines, qui deviennent alors foncées.
Les infections des voies urinaires ne sont pas causées par les rapports sexuels, les enfants et les femmes enceintes peuvent également avoir ce problème.
Chez les bébés, les garçons sont plus touchés que les filles, tandis qu’après les 12 mois, ce problème est plus fréquent chez les filles.

Maladie à transmission sexuelle : c’est une infection due aux bactéries de la gonorrhée ou de la chlamydia, dans laquelle on observe une perte de mucus dans l’urine par l’urètre (un canal en forme de tube qui permet à l’urine de sortir du corps). La conséquence est que l’urine apparaît jaune et elle n’est pas claire.

Syndrome de l’intestin irritable (SII) : le SII est un problème gastro-intestinal qui provoque une lésion temporaire du gros intestin.
Dans cette maladie, on observe une augmentation de la production de mucus dans la muqueuse située dans l’intestin.
L’excès de mucus peut s’infiltrer dans l’urètre et devenir finalement visible dans l’urine.

Rectocolite hémorragique (colite ulcéreuse) : dans cette maladie, les muqueuses de l’intestin sont endommagées, provoquant une production anormale de mucus.
Chez les personnes qui souffrent de rectocolite hémorragique, on observe une inflammation de la membrane muqueuse qui présente clairement la formation d’ulcères.
Ces ulcères (qui se développent sur la muqueuse) expulsent une quantité importante de mucus jaunâtre qui s’accumule dans l’urètre, causant la présence de mucus dans l’urine. Les personnes qui souffrent de rectocolite hémorragique peuvent aussi avoir du sang dans l’urine.

Cancer de l’ouraque : le cancer de l’ouraque (appelé aussi cancer de la vessie) intéresse la croissance libre de cellules anormales dans la vessie. Cette croissance maligne (que l’on observe dans la vessie urinaire) est une forme rare de cancer qui peut causer une diurèse anormale.
On a examiné les échantillons d’urine des personnes auxquelles on avait diagnostiqué un cancer de l’ouraque.
Le test a révélé la présence de mucus, ainsi à présent les médecins considèrent le mucus occasionnel dans l’urine comme un symptôme du cancer de l’ouraque.

Calculs rénaux : une recherche récente (dans laquelle on a effectué les analyses des urines dans un groupe de personnes souffrant de calculs rénaux) a montré la présence de mucus. En outre, l’urine apparaît jaune foncée et elle est malodorante. Pour cette raison, l’urine turbide due au mucus peut être un signe de calculs rénaux ou de types similaires d’obstructions.
Les calculs peuvent être composés d’acide urique, d’oxalate de calcium ou de struvite.
Cette obstruction intestinale provoque des maux de ventre et des crampes abdominales fortes chez l’homme et la femme.
Dans certains cas, une opération chirurgicale est nécessaire pour enlever les calculs rénaux.

système,urinaire,reins,uretère,vessieDans la majorité des cas, les causes de l’urine turbide indiquent un problème du système urinaire.
Dans tous les cas, il ne faut pas oublier de boire beaucoup d’eau.
Boire peu d’eau peut empirer les symptômes liés aux maladies urologiques.
D’autre part, boire de l’eau de façon adéquate purifie le système urinaire et, en outre, aide à éliminer l’infection.
Boire 1,5 ou 2 litres d’eau par jour augmente la production d’urine, ce qui peut amplement contribuer à combattre l’infection.
Le mucus transparent dans les urines des femmes peut provenir du vagin.
Cela se produit généralement durant les jours de l’ovulation, c’est-à-dire au moins une semaine avant le cycle menstruel ou environ deux semaines avant du cycle suivant, si les menstruations sont régulières et d’environ 28 jours.
À la fin du cycle, on peut voir du mucus marron dans les urines, qui sont en réalité des pertes de sang vieux.

Grossesse
Il est normal qu’une femme enceinte ait du mucus dans l’urine.
Pendant la grossesse, le corps expulse généralement certains nutriments et minéraux qui pourraient donner à l’urine un aspect turbide.

Diagnostic du mucus dans les urines

Un test des urines contrôle les différents composants de l’urine, un produit de déchet des reins. On peut faire un test des urines régulier pour aider à trouver la cause des symptômes.
Le test peut fournir des informations sur la santé et sur les problèmes que l’on peut avoir.
S’il y a de petites traces de mucus, il ne faut pas se préoccuper, mais si la quantité est majeure, il faut approfondir.
On peut faire plus de 100 test différents sur l’urine. Une analyse régulière des urines comprend les examens suivants :


Analyse microscopique. Dans cet examen, l’urine est filtrée dans un dispositif spécial (centrifugeuse) de façon à ce que les particules solides (sédiments) se déposent sur le fond.
Le sédiment est ensuite versé sur une lame et examiné au microscope.
Les choses que l’on peut voir sur la lamelle comprennent :

  • globules rouges ou blancs,
  • calculs,
  • cristaux,
  • bactéries, cellules de levure ou parasites,
  • cellules squameuses.

Les cultures d’urines sont effectuées quand on soupçonne une infection des voies urinaires ; elles sont négatives si les valeurs sont inférieures à 100 bactéries par millilitre d’urine.

 

 

Que faire ? Traitement pour le mucus dans les urines

Avant de commencer le traitement pour le mucus dans l’urine, il est important de savoir si la quantité de mucus produite est abondante ou légère.
Cela peut être déterminé par un examen régulier des urines ; pour un traitement efficace il faut augmenter l’absorption de liquides.
En buvant plus d’eau, le corps peut relâcher des niveaux élevés de toxines et de déchet qui sont nuisibles pour l’organisme.
En outre, l’hygiène est très importante.
Une bonne hygiène de la région inguinale est un pas important vers l’élimination du mucus dans les urines.
Porter des sous-vêtements confortables.

Comment éliminer le mucus de l’urine
Après avoir confirmé la maladie sous-jacente, les options de traitement peuvent être les médicaments antibiotiques ou un changement de l’alimentation.

Antibiotiques
Les antibiotiques comme l’Amoxicilline sont la première option de traitement quand le mucus dans l’urine est la conséquence d’une infection des voies urinaires. Cette infection est déclenchée par une croissance bactérienne et peut intéresser n’importe quelle partie du système urinaire (reins, vessie, urètre, uretères ou prostate). En général, une infection des voies urinaires est caractérisée par miction douloureuse, douleur pelvienne et un désir incessant d’uriner fréquemment. Un cycle d’antibiotiques de 7 jours est suffisant pour traiter l’infection.
Une infection à transmission sexuelle causée par la chlamydia peut être responsable du mucus dans les urines.
Dans ce cas aussi, le patient prend des antibiotiques comme érythromycine, qui aident à éliminer l’infection en une ou deux semaines.
Avoir un rapport sexuel avec un partenaire infecté par la chlamydia est la raison pour laquelle chaque année plus de 3 millions d’américains sont touchés par cette infection.
Certains des symptômes les plus fréquents associés aux maladies sexuellement transmissibles sont une gêne pendant le rapport sexuel, une miction douloureuse et des pertes du vagin et du pénis.


Changements dans l’alimentation

Le mucus dans les urines peut aussi être dû au syndrome de l’intestin irritable (SII) et, dans ces circonstances, il faut éliminer certains aliments qui aggravent cette maladie.
Une personne avec le SII en général souffre de ventre gonflé, de douleur abdominale, de flatulence et de dysfonctions de l’intestin qui apparaissent sous forme de constipation et de diarrhée.
Le SII interfère avec le fonctionnement normal du gros intestin. Ainsi, chez les patients qui souffrent de ce syndrome, l’intestin ne fonctionne pas correctement.

Comme on ne connaît pas la cause de ce problème intestinal, on effectue un traitement pour soulager les symptômes.
En évitant tout simplement les aliments qui procurent des flatulences (comme les brocolis, les choux et les choux fleurs) et les boissons gazeuses, l’individu pourrait se sentir moins gonflé.
Il faudrait éviter de manger des légumes crus, parce qu’ils peuvent provoquer une accumulation de gaz, causant gêne abdominale et gonflement.
Outre les changements dans l’alimentation, on peut prescrire des médicaments anti-diarrhée ou des compléments de fibres comme le Metamucil pour rétablir un fonctionnement intestinal sain.

 

Médicaments anti-inflammatoires

Le mucus dans les urines peut aussi se produire suite à une rectocolite hémorragique, une maladie dans laquelle la paroi du côlon est enflammée et présente d’amples ulcérations.
Cela est suivi par des ulcères dans la paroi interne du côlon.
Le développement d’ulcères provoque des dommages sur la muqueuse du côlon.

Cela entraîne une production excessive de mucus qui peut se mêler à l’urine.
En général, le médecin traite cette maladie inflammatoire qui intéresse le gros intestin avec des médicaments anti-inflammatoires, comme la Salazopyrine, les corticoïdes et la Mésalazine, qui peuvent jouer un rôle important dans la gestion des symptômes de la rectocolite hémorragique.

 

Remèdes naturels

Qu’il s’agisse d’une infection des voies urinaires ou d’un simple rhume, pour contraster n’importe quelle infection avec succès il faut renforcer le système immunitaire.
On peut y parvenir tout simplement en suivant un régime sain et en évitant de fumer et de boire de l’alcool.

Il est donc nécessaire d’intégrer beaucoup de fruits et de légumes dans l’alimentation afin d’éliminer l’infection le plus vite possible.
Manger des salades à base de légumes verts et des fruits tels que les oranges, les pommes et les myrtilles augmente les mécanismes de défense et joue ainsi un rôle important dans l’élimination de l’infection.

En outre, quand les résultats montrent la présence de mucus, il faut éviter absolument les rapports sexuels sans préservatif.

Le fait d’ignorer cette mesure de précaution pendant les rapports sexuels rend probable la transmission de l’infection au partenaire sexuel.