Ferritine élevée

Avoir la ferritine élevée signifie que cette protéine liée au dépôt du fer se trouve en quantité excessive dans l’organisme.

Une valeur haute ou basse de ferritine indique qu’un problème est en train d’altérer la concentration du fer dans le corps.

La sidérémie indique quant à elle le taux de fer total contenu dans le sang.

Le fer est très important pour le fonctionnement du corps : il facilite le transport d’oxygène vers les extrémités et le convertit en énergie. De plus, il favorise de nombreuses réactions organiques.

Ferritine élevée

Toutefois, le fer libre a plusieurs effets toxiques sur le corps. C’est pourquoi le rôle de la ferritine est très important. La ferritine est une protéine qui lie le fer. Elle existe sous deux formes, intracellulaire et extracellulaire : sa fonction est d’accumuler le fer et de le libérer de manière contrôlée.

La transferrine est une protéine du sang qui lie le fer absorbé par l’intestin et le transporte dans tout l’organisme.
Généralement, le fer contenu dans le plasma est lié à la transferrine : chaque molécule de transferrine transporte deux atomes de fer aux organes et aux tissus qui en ont besoin.
Environ 60 % du fer présent dans l’organisme est contenu dans l’hémoglobine, la protéine la plus importante qui transporte l’oxygène dans le sang. 30 % du fer est quant à lui lié à la ferritine (présente dans tout le corps), bien que ce pourcentage soit significativement supérieur ou inférieur dans certains cas d’anémie. En outre, une petite quantité de fer appartient à la myoglobine, protéine synthétisée par les cellules musculaires.


Quand les dépôts de fer de l’organisme augmentent au-delà des taux normaux, une quantité plus importante de fer s’accumule dans certains organes, par exemple le foie, dans les molécules de ferritine ou dans un complexe organique appelé hémosidérine.
Une quantité de fer excessive dans les organes (pancréas ou cœur) en compromet la fonction.

Valeurs de référence de la ferritine
Généralement, les hommes présentent des taux plus élevés de fer dans le plasma que les femmes. Bien que les valeurs de laboratoire puissent varier, dans la majorité des cas, les valeurs de référence chez les hommes sont comprises entre 65 et 176 µg/dl, tandis que chez les femmes, elles sont comprises entre 50 et 170 µg/dl. Quand les laboratoires quantifient le fer contenu dans le plasma, ils évaluent le fer lié à la transferrine : en général, 25-35 % de la transferrine contenue dans le plasma est utilisée pour transporter le fer. Quand les laboratoires mesurent le fer dans le plasma, ils mesurent aussi souvent la quantité de transferrine et calculent le pourcentage de molécules de transferrine utilisées pour lier le fer.
Un patient peut présenter un taux élevé de ferritine, tout en ayant des valeurs normales ou basses de transferrine.

Valeurs de référence de la ferritine chez les adultes et les enfants
Les valeurs de référence de la ferritine sont énumérées ci-dessous, en fonction des groupes liés à l’âge et au sexe :

  • Bébés : 25-200 ng/ml
  • Enfants de 2-5 mois : 50-200 ng/ml
  • Enfants et adolescents de 6 mois à 15 ans : 7-142 ng/ml
  • Femmes : 18-160 ng/ml
  • Hommes : 18-270 ng/ml


Quand faut-il s’inquiéter ?
Un taux de ferritine supérieur à 500 ou 1 000 ng/ml est inquiétant. Il indique en effet une accumulation anormale de fer dans l’organisme, qui peut être causée par une maladie dangereuse appelée hémochromatose.

 

Quelles sont les causes possibles des valeurs élevées de ferritine ?

Hémochromatose
Il existe une forme familiale : l’hémochromatose génétique. Toutefois, les formes acquises existent aussi.
Certaines pathologies provoquent une chute du nombre de globules rouges, par exemple :

  1. L’alcoolisme chronique,
  2. La thalassémie,
  3. Après une intervention chirurgicale, une hémorragie peut provoquer une diminution des globules rouges et d’hémoglobine,
  4. Certains types d’anémie, par exemple l’anémie méditerranéenne (microcytose) ou l’anémie par déficit de transport par atransférrinémie congénitale ou acquise.

Avec le temps, ces problèmes provoquent l’hémochromatose.
En outre, l’hémochromatose acquise peut être provoquée par les transfusions de sang, qui causent une accumulation excessive de fer dans le corps.

Les concentrations élevées de ferritine dans le sang sont aussi provoquées par les facteurs suivants :

  1. Lymphome de Hodgkin,
  2. Cancer du sang comme la leucémie, la ferritine est par exemple utilisée comme un marqueur du cancer,
  3. Infections,
  4. Maladies qui causent une inflammation systémique (ou des rhumatismes), comme la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus,
  5. Régime alimentaire riche en fer ou certains compléments vitaminiques, notamment la vitamine B12,
  6. Hépatopathies, ou maladies du foie,
  7. Hyperthyroïdie,
  8. Diabète sucré de type 2.

Les femmes enceintes présentent généralement de faibles taux de ferritine, notamment au cours des dernières semaines de grossesse.

 


Quels sont les symptômes de la ferritine élevée ou basse ?

La concentration de ferritine dans le sang se mesure principalement quand le patient fait un examen spécifique du sang prescrit par le médecin.

En cas de ferritine élevée, les symptômes passent souvent inaperçus dans les premières phases. Toutefois, certains symptômes apparaissent avec le temps.
Ces symptômes sont les suivants :

  • Douleurs généralisées, notamment articulaires,
  • Peau plus foncée,
  • Faiblesse,
  • Fatigue,
  • Douleurs à l’abdomen et à l’estomac,
  • Diminution de la libido (désir sexuel),
  • Palpitations cardiaques.

En outre, certains symptômes causés par de faibles quantités de ferritine dans le sang apparaissent. Voici les plus importants :

 

Maladie Fer Transferrine Ferritine
Carence en fer Bas Haute Basse
Hémochromatose Haut Basse Haute
Anémie hémolytique Haut Normale/basse Haute
Anémie sidéroblastique (le fer n’est pas incorporé dans l’hémoglobine) Normal/Haut Normale/basse Haute

 

 

En quoi consiste l’examen de la ferritine ?

Notre organisme utilise le fer pour transporter l’oxygène aux cellules : en cas de carence en fer, les cellules peuvent mourir à cause du manque d’oxygène. En outre, cela provoque plusieurs symptômes désagréables chez le patient. Toutefois, une forte concentration de fer dans le sang peut elle aussi causer des risques.

Si le médecin soupçonne une carence ou une surcharge en fer, il prescrit généralement une simple analyse de sang qui permet de doser la ferritine en mesurant la quantité de fer accumulé dans le corps.
Toutefois, la ferritine n’indique pas la quantité de fer contenue dans le corps : il s’agit d’une protéine qui stocke le fer et le libère quand le corps en a besoin. Plus la quantité de ferritine dans le sang est élevée, plus les dépôts de fer dans le corps sont importants.

Les concentrations de ferritine sont aussi élevées en cas de problèmes aux organes comme le foie et la rate. L’examen de la ferritine est aussi effectué pour contrôler l’état de santé général du patient, notamment s’il souffre d’une pathologie qui provoque une carence ou une surcharge en fer dans le sang.

 

Diagnostic de la ferritine élevée

Le médecin prescrit le dosage de la ferritine si le patient souffre de certains symptômes tels que ceux énumérés précédemment, provoqués par des concentrations anormales de ferritine dans le sang.

Comment l’examen de la ferritine se passe-t-il ?
L’examen ne consiste qu’à prélever une petite quantité de sang pour quantifier avec précision la concentration de ferritine dans l’organisme.
Avant le prélèvement de sang, l’infirmier lie un garrot autour du bras du patient pour rendre les veines superficielles de l’avant-bras plus visibles. Après avoir nettoyé superficiellement la peau à l’aide d’un coton imbibé de désinfectant, il insère une petite aiguille dans une veine superficielle et prélève le sang du patient : l’éprouvette est ensuite envoyée dans un laboratoire pour être analysée.

 

Comment traiter la ferritine élevée dans le sang ?

Traitements et remèdes naturels
Si le taux de ferritine n’est pas compris dans les valeurs de référence, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. Le patient doit en outre modifier son mode de vie pour accélérer le processus de guérison.


Traitement médicamenteux : il s’agit de la mesure la plus simple et nécessaire pour soigner les patients qui présentent des taux élevés de ferritine dans le sang. Le médecin peut prescrire des médicaments chélateurs comme la déféroxamine (Desferal®), qui se lie au fer.
L’ensemble qui se forme ainsi peut être filtré par les reins et éliminé dans les urines ou par la bile.
Les patients qui présentent de fortes concentrations de ferritine dans le sang doivent éviter de prendre des compléments vitaminiques et minéraux, ainsi que des antioxydants qui contiennent du fer.
Parmi tous les types de compléments alimentaires, il faut éviter les compléments à base de vitamine C : la vitamine C augmente la concentration de fer dans le sang et est ainsi nocive pour les personnes qui présentent des taux élevés de ferritine. Le médecin prescrit aussi à ces patients de prendre du chardon-Marie.

examens du sang,analyses,glaceDon du sang : les dons de sang (et la saignée thérapeutique) sont les façons les plus simples de réduire les taux élevés de ferritine.
Quand on prélève du sang de l’organisme, on réduit la concentration en fer et, par conséquent, la quantité de ferritine contenue dans le sang.
Les patients qui présentent de fortes concentrations de ferritine peuvent donner du sang fréquemment. Il est toutefois important de ne pas être affecté du SIDA, d’hépatite, ou d’autres maladies infectieuses qui pourraient contaminer le receveur.
Avant de donner du sang, il est recommandé à ces patients de consulter leur médecin pour évaluer leur état de santé.

 

Que manger ? Alimentation et régime alimentaire recommandés en cas de ferritine élevée

Limiter la consommation des aliments qui contiennent du fer. Le fer est un des éléments les plus importants pour la santé générale du patient. Il détermine la quantité de ferritine dans le sang. Quand le médecin diagnostique un taux élevé de ferritine dans le sang, le patient commence à appliquer certaines recommandations pour réduire les taux de ferritine et pour éviter qu’ils augmentent ultérieurement.

Le fer est une substance que l’on consomme quotidiennement par l’intermédiaire de notre régime alimentaire : pour les patients qui présentent un taux élevé de ferritine, il est important d’éviter tous les aliments riches en fer.


Aliments à éviter
Voici certains aliments riches en fer :

  • Légumes verts,
  • Maïs,
  • Pastèque,
  • Brocolis,
  • Pommes de terre,
  • Plusieurs types de haricots,
  • Noix,
  • Graines,
  • Céréales comme le riz complet,
  • Pain complet,
  • Farine d’avoine, etc.


Les personnes qui présentent de fortes concentrations de ferritine dans le sang doivent éviter de consommer ces aliments riches en fer. Si le patient prend des compléments alimentaires, il doit contrôler qu’ils ne contiennent pas de fer.
Il est très important d’éviter tous les aliments qui contiennent de la levure. Toutefois, il est préférable de ne changer ses habitudes alimentaires qu’après avoir consulté son médecin.