Éosinophiles élevés

Les éosinophiles élevés (ou éosinophilie) signifie que leur concentration dans le sang est supérieure à la normale.

Les granulocytes sont un type de globules blancs qui luttent contre la maladie.
L’on peut avoir des niveaux élevés d’éosinophiles dans le sang (éosinophilie sanguine).
Les niveaux élevés d’éosinophiles peuvent également survenir dans les tissus du corps où il y a une infection ou une inflammation (éosinophilie tissulaire).

Éosinophiles élevés
Un niveau élevé d’éosinophiles est indépendant des valeurs des autres leucocytes (neutrophiles, basophiles, monocytes et lymphocytes) parce que ces cellules augmentent seulement à cause de certaines maladies spécifiques (par exemple une infection parasitaire), tandis que les autres types sont élevés dans de nombreux cas différents.
Le niveau élevé de lymphocytes se produit surtout en cas d’infection virale (la grippe, la mononucléose, etc.), tandis que le niveau élevé de neutrophiles dans le sang se produit également dans de nombreuses situations différentes des infections (la thyroïdite, les traumatismes, le stress, les brûlures, etc.).
L’éosinophilie sanguine peut être détectée à travers la prise de sang, l’examen spécifique est l’hémogramme complet.
Un nombre de plus de 500 éosinophiles par micro litre de sang est considéré comme éosinophilie chez les adultes.
Un nombre de plus de 1500 éosinophiles par micro litre de sang qui dure plusieurs mois est appelé hyperéosinophilie.
Le pourcentage des éosinophiles devrait être de 0,5 à 6 % des globules blancs totaux.

 

Qu’est-ce que les éosinophiles ?

Les éosinophiles ont deux rôles dans le système immunitaire :

  • Ils détruisent les micro-organismes nuisibles. Les éosinophiles peuvent supprimer (engloutir) les corps étrangers, surtout les parasites (comme les vers).
  • Ils régulent l’inflammation. Les éosinophiles favorisent la formation de l’inflammation qui sert pour isoler les bactéries et pour réparer les blessures.
    L’inflammation peut parfois être plus grande que nécessaire, ce qui peut provoquer des symptômes gênants ou même des lésions des tissus.
    Par exemple, les éosinophiles favorisent l’apparition de l’asthme et des allergies, comme le rhume des foins ; ces maladies peuvent être dangereuses car parmi les risques il y a l’essoufflement.
    D’autres troubles du système immunitaire peuvent également contribuer à l’inflammation chronique.

Le niveau élevé d’éosinophiles peut être provoqué par différentes maladies et facteurs, notamment :

  1. Les infections fongiques (comme le candida) et les infections parasitaires intestinales (par exemple les oxyures qui provoquent des fortes démangeaisons anales pendant la nuit)
  2. Les allergies aux médicaments, alimentaires, etc.,
  3. Les maladies des glandes surrénales
  4. Les troubles de la peau
  5. Les toxines
  6. Les maladies auto-immunes
  7. Les troubles des glandes (endocrinologie)
  8. Les cancers

 

Les causes du niveau élevé d’éosinophiles

Quand le corps veut attaquer une substance (comme dans le cas d’allergie alimentaire), les éosinophiles se déplacent de la zone affectée et libèrent des toxines.
Toutefois, lorsque le corps produit trop d’éosinophiles, il peut y avoir une inflammation chronique entraînant des lésions des tissus.
Selon la position où les éosinophiles se réunissent, le médecin peut diagnostiquer :

  • L’œsophagite à éosinophiles (œsophage)
  • La gastrite à éosinophiles (estomac)
  • L’entérite éosinophilique (intestin grêle), le patient souffre souvent d’allergies alimentaires
  • La colite à éosinophiles (gros intestin)
  • L’hyperéosinophilie (sang et d’autres organes)

Les maladies qui provoquent le niveau élevé d’éosinophiles peuvent être :

L’allergie
Les troubles allergiques sont caractérisés par le niveau élevé d’éosinophiles.
La rhinite allergique (rhume des foins) entraîne une augmentation du niveau d’éosinophiles dans la muqueuse nasale.
L’asthme provoque une augmentation du nombre d’éosinophiles dans les poumons.

Les médicaments
Tout médicament peut provoquer une réaction allergique. Le niveau d’éosinophiles peut être élevé dans le sang ou dans les tissus où le médicament se concentre.

L’infection
Les infections parasitaires (helminthiase, amibiase, vers, oxyures, toxoplasmose), les infections fongiques et les autres types d’infections provoquent une augmentation du nombre d’éosinophiles.

La maladie du sang
Les troubles hématologiques avec des niveaux élevés d’éosinophiles incluent l’hyperéosinophilie, la leucémie, le lymphome, les cancers, la mastocytose et l’athéro-embolie.

Les réactions et les troubles immunologiques
Parmi les maladies du système immunitaire qui provoquent l’éosinophilie il y a : le syndrome Hyper-IgE, le thymome et le rejet de greffe.

Les troubles endocriniens
Le syndrome de Cushing (une hyperactivité de la partie médullaire du rein) survient en plus de niveaux en augmentation d’éosinophiles dans le sang.

 

Le niveau élevé d’éosinophiles selon l’organe touché

Il y a certaines maladies dans lesquelles les éosinophiles se multiplient.

La peau

  • La dermatite atopique (eczéma)
  • La pemphigoïde bulleuse
  • Le pemphigus profond
  • La dermatite herpétiforme
  • Les dommages provoqués par les médicaments
  • L’urticaire
  • La panniculite à éosinophiles
  • L’angio-œdème à éosinophilies
  • Le syndrome de Shulman
  • La maladie de Kimura
  • L’ulcère éosinophilique de la muqueuse buccale
  • La folliculite pustulaire à éosinophiles
  • La vasculite à éosinophiles

Les troubles pulmonaires

  • La pneumopathie à éosinophiles provoquée par les médicaments
  • Le syndrome de Löffler
  • L’aspergillose broncho-pulmonaire allergique
  • La pneumonie à éosinophiles (qui provoque la toux et la dyspnée)
  • Le syndrome de Churg-Strauss
  • Le granulome à éosinophiles

Les troubles gastro-intestinaux

  • Le reflux gastro-œsophagien (qui provoque également la bouche amère, la douleur à la poitrine et les brûlures d’estomac)
  • Les infections parasitaires (par exemple la toxoplasmose qui, si elle affecte les femmes enceintes, peut provoquer un avortement ou un retard mental chez le bébé)
  • Les infections fongiques
  • L’infection à Helicobacter pylori
  • La maladie inflammatoire de l’intestin (la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn)
  • L’allergie alimentaire
  • L’entéropathie par protéines
  • L’entérocolite par protéines
  • La colite allergique
  • La maladie cœliaque
  • Le pemphigus végétant
  • L’œsophagite à éosinophiles
  • La gastro-entérite (qui provoque également la fièvre, les douleurs abdominales, la diarrhée et le vomissement)
  • La colite
  • Des tumeurs rares (léiomyome)
  • La maladie du tissu conjonctif
  • La vascularite

Les maladies neurologiques (des nerfs)

  • Les infections du système nerveux central
  • Les effets indésirables provoqués par les médicaments

Les maladies de cœur

Les cardiopathies congénitales : par exemple les défauts du septum, la sténose aortique

La maladie du rein

L’éosinophilurie (les éosinophiles dans l’urine) est liée aux infections ou à la néphrite interstitielle et à la cystite à éosinophiles.

 

Prise du sang,éprouvette,éosinophilesQuand faut-il s’inquiéter ?

L’on remarque souvent l’éosinophilie lors de la prise de sang pour les symptômes pas liés aux globules blancs.
Ces valeurs sont souvent découverts par hasard, en fait, le patient n’effectue pas l’examen avec le soupçon de niveau élevé d’éosinophiles.
Le médecin peut demander d’autres examens pour comprendre le trouble qui provoque l’éosinophilie et indiquer ensuite ce qu’il faut faire pour se soigner.
Il ne faut pas s’inquiéter si le pourcentage d’éosinophiles est légèrement plus élevé parce que la valeur absolue est plus importante.

 

Les remèdes naturels pour le niveau élevé d’éosinophiles

Une alimentation saine et une activité physique régulière sont les meilleurs remèdes maison pour lutter contre les maladies qui peuvent provoquer le niveau élevé d’éosinophiles.
Le régime alimentaire devrait être autant naturel que possible, l’on doit éviter les aliments transformés, frits et avec l’addition de sucre.
Le régime végétalien est la thérapie naturelle la plus appropriée, même s’il n’est pas facile à suivre.

 

Qu’est-ce qu’il signifie si le niveau d’éosinophiles est faible ?

Le niveau faible d’éosinophiles (ou éosinopénie) se produit lorsque le niveau descend en dessous de 50 cellules / µl de sang.
La valeur absolue normale d’éosinophiles devrait être comprise entre 450 cellules / µl chez les enfants ou les bébés et 200 cellules / µl chez les adultes et les personnes âgées.
Le faible nombre d’éosinophiles peut se produire en raison des mêmes causes du niveau faible de globules blancs :

  • L’anémie aplasique (qui provoque également le niveau faible de neutrophiles)
  • Le VIH
  • L’infection grave
  • Le choc
  • L’hyperactivité des glandes surrénales
  • Le stress excessif
  • Le syndrome de Cushing
  • Le traitement à base de cortisone