Échographie morphologique et abdominale

L’échographie ou échotomographie est un examen de diagnostic indolore qui utilise les qualités des ultrasons pour analyser les tissus mous (muscles, tendons et bourses séreuses).

Chaque jour, on effectue des dizaines de milliers d’échographies en Italie. La rapidité, la commodité et le coût rendent cet examen très utilisé.
Tout le monde peut se soumettre à cet examen étant donné l’absence de contre-indications, tandis que cela n’est pas le cas de l’imagerie par résonance magnétique. Par exemple, les femmes enceintes ou les porteurs de stimulateurs cardiaques (pacemaker) ne peuvent s’y soumettre.

échographie,sonde,gel,échographiste,médecin,tendinite,muscle
Médecin qui fait une échographie sur un pied

Le seul produit qui est appliqué sur la peau du patient est du gel, le même que celui utilisé pour les ultrasons, qui sert à conduire le signal.

 

Comment fait-on une échographie ?

échographie,ordinateur,écran,vidéo,terminal,tendinite,muscle,contracture
Ordinateur qui affiche en temps réel les tissus examinés

On doit découvrir la partie du corps à analyser, y appliquer le gel pour ultrasons et faire glisser la sonde qui envoie et reçoit le signal.
L’échographiste recherche les anomalies telles que des épanchements, des ecchymoses, des inflammations et des cicatrices. S’il détecte quelque chose d’anormal dans une zone formée d’au moins deux couches de muscles, il suit le cours de l’élément concerné jusqu’à sa source pour l’identifier sans aucun doute possible.
On peut faire une comparaison en vérifiant le membre controlatéral pour détecter d’éventuelles différences. L’échographiste arrête la sonde sur la zone anatomique « malade », enregistre l’image sur l’ordinateur et l’imprime à la fin de l’examen.
Il est difficile de lire une image d’échographie pour les non-initiés parce que l’on ne voit que du noir et du blanc avec certaines nuances de gris. Il est donc nécessaire de consulter un médecin qualifié et spécialisé qui peut distinguer les structures et le type de maladie.
Les médecins improvisés peuvent faire des erreurs très grossières : j’ai eu l’occasion de recevoir des patients avec un rapport de déchirure musculaire mais qui, en réalité, ne présentaient que des ganglions lymphatiques enflés ou une simple inflammation, ou encore, un simple froissement musculaire confondu avec une phlébite.

 

Sur quelles structures peut-on faire une échographie ?

L’échographie musculo-squelettique est utile lorsqu’elle est effectuée sur les membres. Toutefois, elle n’est pas utile au niveau du genou, ni pour la colonne vertébrale. Dans ces cas-là, une IRM est nécessaire.
Les organes peuvent être analysés s’ils sont pleins ou parenchymateux, c’est-à-dire privés d’air à l’intérieur. Donc, elle ne peut être effectuée pour les poumons et les intestins.
Au niveau des articulations, elle est souvent effectuée sur : les épaules, les coudes, les mains et les pieds, tandis que pour les tissus musculaires, on analyse surtout les tissus de la cuisse (biceps fémoral et quadriceps), mollet, biceps brachial, muscles supra-épineux et infra-épineux, extenseurs et supinateurs de l’avant-bras.

échographie,blessure,tendon,biceps

Pourquoi l’échographie se fait-elle si souvent ?

L’échographie est très pratique. Aucune préparation n’est nécessaire comme dans le cas de l’IRM. Le dispositif peut aussi être portable. L’échographie donne une image complète des tissus mous et des organes internes.
Grâce aux équipements actuels, on peut mesurer l’étendue d’éventuelles blessures musculo-tendineuses ou de kystes, d’hématomes post-contusion, ou on peut voir si un tendon est épaissi et enflammé (tendinite).
Au cours de la même séance, on peut également analyser différentes parties du corps selon l’endroit où la sonde est placée.
L’échographie n’émet pas de rayonnements ionisants et ne prévoit pas l’injection de produit de contraste.
Elle s’effectue très rapidement : elle peut être réalisée en un quart d’heure.

 

Quel genre de préparation faut-il faire pour une échographie ?

Si l’échographie est musculaire, tendineuse, transvaginale, mammaire ou thyroïdienne, aucune préparation spécifique n’est nécessaire.

En cas d’échographie pelvienne ou de l’abdomen inférieur (vessie, prostate, bassin, utérus, scrotum, etc.), il faut boire au moins 1 litre d’eau plate à terminer 45 minutes avant l’examen.

On ne peut pas ingérer de boissons gazeuses parce que les bulles provoquent des taches dans les images échographiques.

En cas d’examen de l’abdomen supérieur, le tube digestif ne doit pas présenter de contenu solide-gazeux. Le jeûne doit donc débuter 8 heures avant.
Au cours des deux jours qui précèdent l’échographie, on ne peut pas manger les aliments suivants : légumes, boissons gazeuses, alcool, pain, pâtes, céréales complètes, légumineuses, lait et produits laitiers, car ils provoqueraient la formation de déchets et donc, des ballonnements dans l’intestin.
On peut ingérer de la viande, du poisson, des fruits pelés, ainsi que de petites quantités de céréales.

En cas d’échographie transrectale, il faut suivre la préparation de l’abdomen inférieur. De plus, il faut effectuer un lavement rectal environ 3 heures avant l’examen.

 

échographie,kyste,tendinite,muscle,contracture,élongation
L’image montre un kyste articulaire en noir avec les deux lignes pointillées perpendiculaires qui servent à en mesurer la taille.

Que voit-on sur l’échographie ?

L’examen montre une image qui présente différentes nuances de gris (du blanc au noir) qui représentent l’intensité des signaux reçus par l’échographe.
Les zones blanches correspondent à une image « hyperéchogène » (par exemple un calcul).
Au niveau des muscles ou des tendons, une zone hyperéchogène peut représenter une calcification ou un tissu cicatriciel fibreux qui se forme après une déchirure musculaire.

Les zones blanches peuvent également correspondre à :

  • Des calculs ;
  • Une stéatose hépatique ;
  • Des myomes (fibrome).

Les zones noires se réfèrent à une « image hypoéchogène », généralement liquide, car une inflammation est présente. Toutefois, elle peut aussi représenter une tumeur maligne.

Au niveau des muscles ou des tendons, une zone hypoéchogène et hétérogène se réfère à une déchirure ou à une contusion.

 

Les images sans couleur peuvent également correspondre à :

  • Un cancer du sein,
  • Un nodule thyroïdien,
  • Un lipome,
  • Un kyste,
  • Un myome.

 

Sonde de l'échographe qui glisse sur un pied endolori.
Sonde de l’échographe qui glisse sur un pied endolori.

Comment fonctionne l’appareil ?

Le principe utilisé est la génération d’ultrasons lorsqu’un cristal piézo-céramique est traversé par un courant électrique.
L’objet utilisé par le médecin pour analyser une partie du corps est appelé sonde ou transducteur et se présente sous la forme d’un lecteur de code-barres comme ceux utilisés au supermarché.
La sonde, en plus d’envoyer des ultrasons, reçoit l’écho de retour.
Cet outil n’endommage pas la région anatomique examinée parce qu’il ne s’agit pas de rayonnements, mais de sons. En effet, il est également utilisé pour contrôler le fœtus d’une femme enceinte.
L’onde sonore émise pénètre dans le corps humain, sur une profondeur de plusieurs centimètres. Elle subit quatre effets : elle peut être réfléchie, réfractée, diffusée ou atténuée.
Le signal est complètement réfléchi s’il rencontre un os, tandis que s’il traverse un kyste ou un épanchement, il reste inchangé et se poursuit dans les couches les plus profondes.

Le signal de retour est transmis de la sonde à un ordinateur qui affiche sur un écran les tissus examinés : l’os est affiché en blanc, tandis que l’épanchement apparaît en noir.
Entre ces deux extrêmes, il existe plusieurs nuances de gris qui correspondent aux différentes intensités de l’onde sonore réfléchie. Une couleur différente indique un type d’organe ou un élément différent : foie, thyroïde, embryon, etc.
En fonction des millisecondes qui s’écoulent entre l’envoi du signal et la réception de la réflexion, les éléments réfléchis en premier sont affichés à l’écran comme les plus proches, contrairement aux plus éloignés.

 

L’échographie pendant la grossesse

Actuellement, 4 types d’échographie sont disponibles : 2D, 3D, 4D et Doppler. La plus commune est l’échographie 2D, utilisée dans la majorité des cas et chez les femmes enceintes. Ce type représente une série d’images en coupe transversale, en deux dimensions et à plat.
Aujourd’hui, l’échographie morphologique est effectuée au moyen d’une technologie plus avancée, la 3D.
Dans cette technique, le balayage des tissus est effectué avec des angles différents et les données reçues sont reconstruites dans une image en trois dimensions.

L’échographie 4D montre aussi le mouvement. Elle a désormais remplacée la technique 3D.
Parmi toutes les techniques, l’échographie 4D montre les images les plus réalistes de la croissance du fœtus.
L’échographie morphologique 3D et 4D permet d’identifier les anomalies qui ne sont pas facilement détectables avec la technique 2D.
Alors que les techniques d’échographie décrites ci-dessus présentent les structures et les tissus internes, l’échographie doppler est utile pour examiner les vaisseaux sanguins.

Habituellement, on fait 3 échographies pendant la grossesse :

  • La première est une échographie obstétricale (à la douzième ou treizième semaine). Elle permet d’évaluer l’activité du cœur et de déterminer un cas de naissance multiple.
  • La seconde est morphologique. Elle permet de voir le développement des organes et de comprendre s’il existe des malformations du bébé.
  • La troisième est appelée « de croissance ». Elle permet d’évaluer la croissance de l’enfant.

 

Avantages de l’échographie pendant la grossesse

  • L’échographie n’a pas d’effet toxique sur le fœtus. En outre, certaines maladies qui surviennent dans les tissus mous sont visibles grâce à une échographie, mais pas dans une radiographie.
  • L’échographie transvaginale est utile si la technique transabdominale ne montre pas d’images claires du fœtus, en particulier pendant le premier trimestre (échographie morphologique précoce).
    Cet examen est également utile pour savoir si la grossesse est extra-utérine, si la grossesse est multiple ou s’il y a un risque de fausse couche.
  • En cas de flatulences (trop d’air dans l’intestin), l’échographie pelvienne peut montrer des images peu nettes. La technique transvaginale est alors préférable.
  • L’échographie abdominale est une technique non invasive qui ne provoque pas d’infection ou de douleur. Par conséquent, il s’agit d’un procédé sûr, à la fois pour la mère et l’enfant.
  • Il peut être nécessaire de faire des examens supplémentaires pour confirmer les soupçons de l’échographie, par exemple, le prélèvement de villosités choriales et l’amniocentèse.

Les risques associés à l’échographie pendant la grossesse

► L’échographie transvaginale peut provoquer un léger inconfort, étant donné qu’une sonde à ultrasons est insérée dans le vagin pendant l’examen.
► Du personnel sous-qualifié ou un équipement inapproprié peuvent être dangereux pour l’enfant.
L’incompétence du médecin peut causer une surdose d’ondes sonores à l’enfant et peut entraîner une croissance plus lente ou un faible poids de naissance.

 

Échographie du 2ème trimestre (dite parfois de niveau 2) pendant la grossesse

L’échographie du 2ème trimestre est également appelée morphologique vu qu’elle montre les organes de l’enfant et leur taille.
Il s’agit d’une échographie spéciale où l’on mesure l’enfant de la tête au bassin pour voir si le développement des organes est proportionnel à l’âge du fœtus.
Le fonctionnement et le développement des organes vitaux sont contrôlés lors de cet examen.
Le sexe du bébé peut être déterminé au cours de l’échographie du 2ème trimestre.
L’échographie dure environ 15/20 minutes.

 

Quand fait-on l’échographie morphologique ?

L’échographie du 2ème trimestre est effectuée au cours du deuxième trimestre de la grossesse, c’est-à-dire entre la 18e et la 22e semaine. Elle est généralement effectuée à la 20e semaine.
Il est recommandé à toutes les femmes enceintes d’effectuer l’échographie du 2ème trimestre, indépendamment de l’âge ou d’autres maladies.

 

À quoi sert l’échographie morphologique ?

L’échographie du 2ème trimestre est très importante. Elle permet de savoir si le fœtus souffre de certains troubles du développement ou de maladies génétiques, par exemple :

  • Trisomie 21,
  • Trisomie 18,
  • Trisomie 13.

L’échographie du 2ème trimestre est souvent recommandée lorsque la première échographie détecte certaines anomalies chez le fœtus.

 

Combien coûte une échographie ?

Le coût de l’examen dépend de la zone à examiner : l’échographie de l’épaule a un prix inférieur par rapport à celle de l’abdomen complet.
Habituellement, son coût varie de 50 à 120 euros.