Cholestérol élevé

Un taux de cholestérol élevé (hypercholestérolémie) dans le sang peut être un problème car il augmente considérablement le risque de développer certaines maladies cardiovasculaires.

Les lipides (gras) sont faiblement solubles dans l’eau, une structure complexe est donc nécessaire pour leur permettre de circuler dans le sang.
Les lipoprotéines sont des substances composées de lipides et de protéines formées au niveau du foie et de l’intestin.

hypercholestérolémie, maladies , cardiovasculaires

Types de cholestérol

  • Les lipoprotéines de basse densité (LDL). Les LDL, dit «mauvais cholestérol», transportent des particules de cholestérol dans le corps. Lorsqu’elles s’accumulent sur les parois des artères, elle peut provoquer de nombreux problèmes, y compris un rétrécissement de la lumière artérielle (diamètre intérieur) et un durcissement des parois artérielles.
  • Les lipoprotéines de très basse densité (VLDL). Ce type de cholestérol contient plus de triglycérides, un autre type de graisse. Le cholestérol VLDL augmente le taux de cholestérol et provoque le rétrécissement des vaisseaux sanguins.
  • Les lipoprotéines de haute densité (HDL). L’HDL, dit «bon cholestérol», prélève l’excès de cholestérol dans le sang et l’apporte vers le foie.

 

Les valeurs du cholestérol dans le sang

Pour savoir si son taux de cholestérol est élevé ou non, il faut confronter ses analyses de sang avec les paramètres énumérés ci-dessous :

  • cholestérol total – les valeurs normales sont comprises entre 130 et 200
  • HDL – les niveaux normaux sont compris entre 39-90 mg/dl
  • LDL – les valeurs normales sont comprises entre 100-159 mg/dl
  • triglycérides – les niveaux normaux sont compris entre 30-180 mg/dl

 

À quoi est dû le taux de cholestérol élevé ? Les causes et les facteurs de risque

Dans notre société, les causes les plus probables de cholestérol élevé sont l’hyperalimentation, la mauvaise alimentation, l’obésité ou le diabète.
Il est important de contrôler le TSH, parce que l’hypothyroïdie (réduction des hormones produites par la thyroïde) est une cause d’hyperlipémie secondaire.

Les médicaments

  • diurétiques thiazidiques
  • bêtabloquants (l’aténolol et le métoprolol sont les médicaments les plus récents qui ne provoquent pas ce problème)
  • cortisone
  • cyclosporine A
  • oestro-progestatifs (pilules contraceptives)
  • progestatifs
  • inhibiteurs de la protéase (chez les patients atteints du VIH)
  • antidépresseurs (modifient le métabolisme du glucose et des lipides et font grossir, comme l’Olanzapine)

Alcool. Il vaut mieux d’éviter l’alcool, mais un verre de vin rouge par jour n’aggrave pas les niveaux de cholestérol, au contraire les statistiques montrent qu’il est utile pour prévenir l’athérosclérose.

L’hyperlipémie peut être causée par certaines maladies rénales (syndrome néphrotique et insuffisance rénale chronique) et des troubles du foie par l’obstruction de la bile.
Pour exclure ces causes, il faut contrôler la créatinine, les taux de GPT et de yGT dans les analyses de sang et effectuer également une analyse d’urine.

En cas d’hypercholestérolémie familiale (un trouble génétique) la cholestérolémie peut aussi arriver à 300mg/100 ml dans la forme hétérozygote ou à 600-650 mg/100 ml dans la forme homozygote (les deux gènes altérés).
C’est une des causes les plus fréquentes de cholestérol élevé chez les jeunes.
En cas d’hypercholestérolémie familiale il se peut que le récepteur cellulaire pour les lipoprotéines n’atteigne pas la membrane plasmatique ou ne réussisse pas à transférer les lipoprotéines dans la cellule ou que le taux de cholestérol soit élevé mais que les triglycérides soient normaux ou bas.

Le tabac. Un fumeur peut voir son taux de cholestérol augmenter : la cigarette favorise l’accumulation de graisses dans les artère et peut également faire baisser le niveau de HDL ou « bon cholestérol ».

Une mauvaise alimentation. Les aliments à haute teneur en cholestérol, comme la viande rouge, le lait et les produits laitiers, augmentent le cholestérol total.
Les graisses saturées qui se trouvent dans les produits d’origine animale et les acides gras trans contenus dans certains biscuits et crackers peuvent augmenter le niveau de cholestérol.

Un style de vie sédentaire. L’exercice physique favorise l’augmentation de HDL (« bon cholestérol ») en abaissant le LDL (« mauvais cholestérol »). Si on ne pratique pas d’activité physique alors on risque de voir son taux de cholestérol augmenter.

Le diabète. La glycémie élevée favorise l’accumulation de cholestérol LDL et réduit le cholestérol HDL.

La ménopause. La chute des œstrogènes dans le sang à cause de la ménopause provoque une augmentation du mauvais cholestérol (LDL) et une diminution du bon cholestérol (HDL).

La grossesse. Pendant la grossesse, un taux de cholestérol légèrement élevé est normal parce que cette substance est indispensable au développement de l’enfant.

Causes du cholestérol élevé avec un taux de triglycérides normal ou bas

 

Symptômes du cholestérol élevé

Le taux de cholestérol élevé ne provoque pas de symptômes. Une analyse de sang est la seule façon de détecter cette anomalie.

 

Cholestérol élevéQue faire ? Traiter le cholestérol élevé

Pour réduire le cholestérol, il faut changer son style de vie et son alimentation.
Le médecin peut prescrire des médicaments qui diminuent le cholestérol (comme les statines) s’il juge que le risque d’infarctus du myocarde ou d’un accident vasculaire cérébral est élevé.

Quand faut-il commencer à prendre des statines ?
Chez les patients où l’hypercholestérolémie familiale est incertaine, il faut déterminer le risque cardiovasculaire global selon l’âge, l’hypertension, le cholestérol, le tabagisme et les antécédents familiaux.
Grâce à ces données, on décide du type de statines et du dosage.
Si le patient a aussi le HDL bas, le médecin peut ajouter un traitement à base de fibrates.

Les lignes directrices (ATP-III)
Le concept de “valeur normale” pour le cholestérol est dépassé. En effet, on considère aujourd’hui le niveau de cholestérolémie normal ou acceptable pour chaque patient selon les facteurs de risque personnels.
Les facteurs de risque sont les suivants :

  1. l’âge> 45 ans chez l’homme, l’âge> 55 ans ou post-ménopausique chez la femme
  2. l’hypertension artérielle ou prise d’un traitement antihypertenseur
  3. HDL <40 mg/dl
  4. le tabagisme
  5. des antécédents familiaux d’événements cardiovasculaires précoces : avoir un parent au premier degré qui a eu une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral avant 55 ans chez l’homme ou 65 ans chez la femme.

Des valeurs HDL > 60 mg/dl constituent un facteur de protection. Il est donc possible de déduire 1 de la somme des facteurs de risque.
Selon une mise à jour des lignes directrices, un groupe de patients à risque particulièrement élevé a été identifié, il s’agit des patients diabétiques et ayant déjà eu un accident cardiovasculaire.
Les niveaux LDL devraient atteindre <70 mg/dl chez ces patients.

Perdre du poids
L’excès de poids favorise l’apparition du cholestérol élevé. Perdre 5-10 kilos peut réduire le niveau de cholestérol total.

 

Que faut-il manger ? Alimentation pour un cholestérol élevé

Pour traiter le cholestérol élevé, il faut consulter un diététicien qui prépare un régime adapté à l’âge (enfant, jeune, adulte) au travail et au sport que pratique le patient.

  • Manger des aliments sains
    L’alimentation
    a un impact direct sur le niveau de cholestérol. Une alimentation riche en fibres et d’autres aliments qui diminuent le taux cholestérol peut, au même titre que certains médicaments (statines), aider à réduire les taux.
  • Choisir des graisses plus saines.
    Les graisses saturées et les acides gras trans augmentent le cholestérol total et le cholestérol LDL. Il faut réduire les calories quotidiennes de graisses saturées à moins de 10 % .
  • Éliminer les acides gras trans
    Les acides gras trans présents dans les margarines, les biscuits, les crackers et les sucreries augmentent considérablement les niveaux de cholestérol.
    Ces graisses augmentent le cholestérol LDL (« mauvais ») et réduisent également le cholestérol HDL (« bon »).
  • Limiter le cholestérol alimentaire
    Il faut manger moins de 300 milligrammes (mg) de cholestérol par jour (ou moins de 200 mg en cas de maladies du cœur).
  • Choisir des céréales complètes
    Certaines substances qui se trouvent dans le blé complet améliorent la santé du cœur. Il faut choisir du pain complet, des pâtes complètes, de la farine intégrale et du riz brun. L’avoine est également une bonne option.
  • Manger beaucoup de fruits et légumes.
    Les fruits et les légumes sont riches en fibres alimentaires, ce qui aide à réduire le cholestérol.
    Le régime végan est indiqué pour réduire rapidement le cholestérol.
  • Manger du poisson
    Certains types de poisson (comme la morue et le thon) ont moins de matières grasses totales, de graisses saturées et de cholestérol que la viande et la volaille.
    Le saumon, le maquereau et le hareng sont riches en acides gras oméga-3 qui aident à avoir une bonne circulation du sang.
  • Limiter l’alcool
    L’alcool peut augmenter les niveaux de cholestérol HDL. Toutefois, on ne peut pas conseiller au patient de boire de l’alcool car les dommages sont plus nombreux que les bienfaits.
  • Les compléments alimentaires
    On recommande une alimentation saine au lieu de prendre des compléments de substances que l’on peut trouver dans les aliments.

 

Aliments à éviter en cas de cholestérol élevéCholestérol dans le sang , thrombus

  • Limiter les graisses saturées et les huiles, tels que le beurre, le bacon, le lard, l’huile de palme et l’huile de coco. Utiliser plutôt la margarine ou des huiles végétales comme l’huile d’olive ou l’huile de foie de morue.
    Les amandes, les noix, les pistaches et les graines de courge sont d’autres sources de graisses saines.
  • Éviter les acides gras trans ou les huiles végétales partiellement hydrogénées. Ces huiles subissent une transformation artificielle et deviennent solides. Ils se trouvent dans certaines margarines solides, crackers, biscuits et chips.
  • Éviter les viandes grasses comme la viande en conserve, les côtes, les steaks, la viande hachée, les hot-dogs, les saucisses, le bacon et la charcuterie. Éviter les abats comme le foie. Essayer des plats avec des protéines, mais sans viande, par exemple, les haricots blancs, les petits pois et les pois chiches.
  • Éviter le jaune d’œuf
  • Limiter les produits laitiers
    Comme les fromages, la crème ou la crème fouettée (qui contiennent souvent de l’huile de coco ou de l’huile de palme) et les produits laitiers (la pizza aussi contient de la mozzarella).
    Quels fromages peut-on consommer ? Il est préférable d’éviter tous les fromages, en particulier les fromages affinés ou fondus.
  • Limiter les en-cas tels que les crackers, les muffins, les croissants et les gâteaux faits avec des graisses saturées ou hydrogénées, des œufs entiers ou du lait entier.
    Les desserts du supermarché contiennent beaucoup de sucre, ce qui est mauvais pour la santé.
    On recommande de tremper du pain dans de l’huile d’olive.
  • Éviter les fast-foods comme les hamburgers, les frites, le poulet frit et les tacos. Ils sont riches en graisses saturées et en graisses totales. Lorsque l’on mange hors de chez soi, il vaut mieux opter pour une assiette de riz, de millet ou une salade.
  • Éviter la mayonnaise

 

Remèdes naturels pour le cholestérol élevé

Homéopathie et remèdes homéopathiques

  • Fel Tauri est un remède efficace pour traiter le cholestérol élevé
  • Nux vomica est utilisé contre les toxines du foie, qui peuvent être causées par l’indigestion due à l’abus d’alcool ou de la nourriture
  • Album Veratum traite l’hypercholestérolémie
  • Cholesterinum arrête la dégénérescence des parois artérielles. C’est un traitement utile contre la déformation du foie et les coliques des calculs biliaires
  • Uranium nitricum guérit le cholestérol élevé et le diabète

Remèdes naturels contre le cholestérol élevé

  • L’artichaut contient de l’acide dicaféylquinique qui régénère les cellules du foie, augmente l’activité hépatique et la dégradation des graisses.
  • L’ail réduit les niveaux de LDL, tout en augmentant les niveaux de HDL.
    Des études scientifiques montrent que l’ail peut réduire le cholestérol et le taux de triglycérides dans le sang jusqu’à 15 %. L’ail réduit également l’accumulation des graisses dans les artères.
  • Le gingembre contribue à augmenter le niveau du bon cholestérol HDL et à réduire le cholestérol total.

 

 

Comment réduire le taux de cholestérol ? Activité physique et sport

L’exercice physique a des bienfaits considérables :

  • Il augmente la consommation de calories : un régime ne suffit pas à réduire le poids corporel (sans mouvement, le métabolisme de base ralentit parce que les muscles consomment beaucoup d’énergie) et le patient qui ne pratique pas d’activité physique, après un certain temps, ne réussit plus à perdre de poids.
  • Il aide à réguler la sensation de faim (les enfants qui regardent la télévision pendant plus de 3 heures par jour ont plus tendance à devenir obèses que ceux qui bougent plus et regardent moins de télévision).
    La sensation de faim est liée au bien-être. Avec l’activité physique, on élève physiologiquement les endorphines et on ne ressent pas le besoin de les trouver dans les aliments.
  • Il améliore l’humeur.