Analyse d’urine complète

L’analyse d’urine complète peut être effectuée comme examen de routine ou à des fins diagnostiques. Les résultats de l’analyse d’urine sont fiables et permettent de détecter certaines maladies comme :

  • Les infections urinaires
  • Les troubles rénaux
  • Les problèmes de foie
  • Le diabète.

Se préparer avant l’analyse d’urine


Analyse d'urine complète

Avant l’examen, ne pas manger d’aliments qui peuvent colorer l’urine, comme les mûres, les betteraves et la rhubarbe.
Ne pas faire d’efforts avant le test.

Informer le médecin de la date prévue du début du cycle menstruel. Le médecin peut décider d’attendre pour faire le test.

Le médecin peut demander d’arrêter de prendre certains médicaments qui colorent l’urine. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer :

  • Vitamine B
  • Phénazopyridine
  • Rifadine
  • Phénytoïne
  • Diurétiques.

Il faut parler avec le médecin pour savoir s’il est nécessaire de faire le test, ses modalités et l’interprétation des résultats.

 

Comment sont-elles faites ? Les instructions de l’analyse d’urine

On peut faire une analyse d’urine de routine dans un cabinet médical, dans une clinique ou dans un laboratoire. Le médecin peut demander au patient de recueillir un échantillon d’urine à la maison et de le porter au cabinet médical ou au laboratoire pour effectuer les tests.

Pour recueillir un échantillon d’urine d’un petit enfant ou d’un bébé, on utilise un sac en plastique spécial muni de ruban adhésif autour de l’ouverture.

 

Modalités pour le prélèvement d’un échantillon d’urine stérile et propre

Analyse d’urine simple
Commencer à uriner dans les toilettes ou dans l’urinoir. Une femme doit maintenir les lèvres génitales séparées pendant qu’elle urine.
Après quelques secondes, placer le récipient de prélèvement sous le flux et recueillir environ 60 ml de cette urine.
Ne pas toucher le rebord du récipient avec les parties génitales. Dans l’échantillon d’urine, il ne faut pas mettre de papier toilette, de poils pubiens, d’excréments, de sang menstruel ou autre.
Terminer d’uriner dans les toilettes ou dans l’urinoir.
Remettre soigneusement le couvercle sur le récipient et visser, puis se rendre au laboratoire. Lorsque l’on prélève l’urine à la maison et que l’on ne peut pas aller au laboratoire dans l’heure, mettre l’échantillon au réfrigérateur.

Pour les petits enfants et les bébés, il existe un sac qui permet de prélever l’urine.

Recueil des urines des 24 heures
Le médecin peut demander de recueillir l’urine pendant l’espace de 24 heures.

Généralement, le prélèvement d’urine commence le matin. Au réveil, uriner sans préserver cette urine. Noter l’heure à laquelle on a uriné pour marquer le début de la période de récolte des 24 heures.
Pendant les 24 heures qui suivent, recueillir toute l’urine. Le médecin fournit généralement un grand récipient à la capacité d’environ 4L qui contient une petite quantité d’un agent de conservation. Uriner dans un récipient plus petit et propre, puis verser l’urine dans le grand récipient. Éviter de toucher l’intérieur du récipient avec les doigts.
Au cours de la période de collecte, garder le grand récipient dans un réfrigérateur.
Uriner pour la dernière fois juste avant ou à la fin de la période des 24 heures. Ajouter cette urine dans le grand récipient et noter l’heure.

 

Valeurs normales et interprétation de l’analyse d’urine

L’analyse régulière de l’urine comprend souvent les tests suivants :

Résultats de l’analyse d’urine complète

Couleur
Normale : de pâle à jaune foncé
Anormale : de nombreux aliments et médicaments peuvent affecter la couleur de l’urine. L’urine sans couleur peut être due à une maladie rénale chronique ou à un diabète non contrôlé. L’urine jaune foncé peut être provoquée par la déshydratation. L’urine rouge peut être causée par du sang dans l’urine.

Limpidité
Normale : claire
Anormale : l’urine foncée (et opalescente) peut être causée par :

  • Pus (globules blancs)
  • Sang (globules rouges)
  • Sperme
  • Bactéries
  • Levures
  • Cristaux
  • Filaments de mucus
  • Infection causée par un parasite, comme la trichomonase.

Odeur
Normale : odeur légèrement « épicée ».
Anormale : l’urine peut avoir une odeur différente à cause de certains aliments (comme les asperges), des vitamines et des antibiotiques (comme la pénicilline). Une odeur douce et fruitée peut être due à un diabète non contrôlé. Une infection urinaire peut causer une mauvaise odeur. L’urine à l’odeur de sirop d’érable peut indiquer la maladie d’urine de sirop d’érable, qui se produit lorsque le corps ne peut pas décomposer certains acides aminés.

Poids spécifique
Normal : 1 005-1 030
Anormal : un poids spécifique très élevé signifie une urine très concentrée. Cela se produit quand une personne boit peu ou suite à la perte excessive de liquides (vomissements excessifs, transpiration ou diarrhée). Cela peut aussi être dû à la présence de substances (comme le glucose ou les protéines) dans l’urine.
Une très faible densité signifie que l’urine est diluée. Cela se manifeste lorsque l’on boit trop, en cas de maladie grave des reins ou en cas d’utilisation de diurétiques.

PH
Normal : de 4,6 à 8,0
Anormal : certains aliments (comme les agrumes et les produits laitiers) et médicaments (par exemple les antiacides) peuvent modifier le pH de l’urine. Un pH élevé (alcalin) peut être causé par de forts vomissements, des maladies rénales, certaines infections des voies urinaires et l’asthme.

Un pH faible (urine acide) peut être dû aux causes suivantes :

  • Graves maladies pulmonaires (emphysème)
  • Diabète non contrôlé
  • Surdosage d’aspirine
  • Diarrhée sévère
  • Déshydratation
  • Faim
  • Consommation excessive d’alcool
  • Ingestion d’antigel (éthylène glycol).

Protéines
Normal : aucune
Anormal : la présence de protéines dans l’urine peut indiquer :

  • Lésions rénales
  • Infection
  • Cancer
  • Hypertension artérielle
  • Diabète
  • Lupus érythémateux systémique (LES)
  • Glomérulonéphrite.

Les protéines dans l’urine peuvent aussi indiquer :

  • Insuffisance cardiaque
  • Leucémie
  • Poison (intoxication au plomb ou au mercure)
  • Prééclampsie (en cas de grossesse).

Albumine
La protéine albumine ne devrait pas être présente dans l’urine (albuminurie). Toutefois, une faible quantité ne signifie pas toujours l’existence d’une maladie.
Parmi les causes d’un taux d’albumine élevé dans l’urine, nous pouvons citer :

  • Quantité excessive de protéines dans le régime alimentaire
  • Infection urinaire
  • Grossesse
  • Insuffisance rénale
  • Diabète.

Glucose
Normal : 1 – 15 milligrammes par décilitre (mg/dL) ou de 60 à 830 micromoles par litre (mmol/l) dans un échantillon d’urine de 24 heures.
Si son taux est normal, la collecte d’un seul échantillon d’urine est négative pour le glucose.
Anormal : les fluides intraveineux peuvent causer un glucose élevé dans l’urine. Une quantité excessive de glucose dans l’urine peut être due à :

  • Diabète non contrôlé
  • Problème de la glande surrénale
  • Troubles hépatiques
  • Lésions cérébrales
  • Certains types d’empoisonnement
  • Certains types de maladie rénale.

Chez la femme enceinte saine, du glucose peut être présent dans l’urine : pendant la grossesse, cela est normal.

Cétones
Normal : aucun
Anormal : la présence de cétones dans l’urine peut indiquer :

  • Diabète non contrôlé
  • Régime très faible en glucides
  • Faim ou troubles de l’alimentation (comme l’anorexie ou la boulimie)
  • Alcoolisme
  • Intoxication due à l’ingestion d’alcool isopropylique.

Les cétones sont souvent présentes dans l’urine quand une personne jeûne pendant 18 heures ou plus. Cela peut se produire quand une personne est malade et qu’elle ne peut pas manger ou vomit pendant plusieurs jours. Parfois, l’urine des femmes enceintes en bonne santé présente des niveaux de cétones faibles.

Nitrites
Les bactéries qui provoquent une infection des voies urinaires produisent une enzyme qui transforme les nitrates en nitrites dans l’urine. La présence de nitrites dans l’urine indique une infection des voies urinaires.

Estérase leucocytaire
L’estérase leucocytaire indique la présence de leucocytes (globules blancs) dans l’urine. Les globules blancs dans l’urine peuvent indiquer une infection des voies urinaires.

Volume
Normal : 800-2 500 millilitres (ml) pour chaque échantillon de 24 heures.

 

Rein,glomérule,filtre

Analyse de l’urine au microscope

Dans ce test, on filtre l’urine dans une machine spéciale (centrifuge), de sorte que les matériaux solides (sédiments) se déposent sur le fond. On répand le sédiment sur une lame et on l’examine au microscope. Voici les éléments que l’on peut relever sur la lame :

Globules rouges ou blancs. Normalement, les globules ne sont pas présents dans l’urine. Les globules rouges (RBC) dans l’urine peuvent être provoqués par une inflammation, une maladie ou une blessure aux reins, aux uretères, à la vessie ou à l’urètre. Une activité physique intense (comme courir un marathon) peut aussi causer la présence de sang dans l’urine. Les globules blancs peuvent être un signe d’infection ou d’une maladie rénale.
Calculs. Certains types de maladie rénale peuvent provoquer la formation de blocs de matériau (appelés calculs) dans les petits tubes des reins. Les calculs sont ensuite expulsés par l’urine. Les calculs peuvent être constitués de globules rouges ou blancs, de substances cireuses ou grasses ou de protéines. Le type de calculs dans l’urine peut aider à montrer quel genre de maladie rénale provoque ce trouble.
Cristaux. Souvent, les gens en bonne santé ne présentent que quelques cristaux dans l’urine. Un nombre élevé de cristaux ou certains types de cristaux peuvent indiquer des calculs rénaux ou un problème de métabolisme.
Bactéries, cellules de levure ou parasites. Normalement, aucune bactérie, cellule de levure ou parasite n’est présent dans l’urine. Dans le cas contraire, cela peut signifier la présence d’une infection.
Cellules squameuses. La présence de cellules squameuses peut signifier que l’échantillon n’est pas aussi pur qu’il devrait l’être. Ces cellules ne sont pas le signe d’une maladie. Toutefois, le médecin peut demander un autre échantillon d’urine pour contrôler.

 

Quels doivent être les résultats de l’analyse au microscope ?

Analyse normale : absence de globules rouges, de globules blancs, d’hémoglobine, de calculs rénaux, de bactéries, de levures, de parasites ou de cellules squameuses. Normalement, seuls quelques cristaux sont visibles.
Analyse anormale : la présence de nombreux globules rouges dans l’urine peut être due à :

  • Lésions des reins ou de la vessie
  • Calcul rénal
  • Infection des voies urinaires
  • Inflammation des reins (glomérulonéphrite)
  • Cancer de la vessie ou des reins
  • Lupus érythémateux systémique (LES).

L’hémoglobine dans l’urine peut être causée par :

  • Glomérulonéphrite,
  • Cancer du rein,
  • Hémoglobinurie paroxystique nocturne,
  • Pyélonéphrite,
  • Infarctus rénal,
  • Anémie falciforme, hémolytique ou à cause de médicaments,
  • CIVD (coagulation intravasculaire disséminée),
  • Syndrome hémolytique et urémique,
  • Brûlures étendues,
  • Exercice intense pendant une période prolongée.

Les globules blancs (pus) dans l’urine peuvent être causés par :

  • Infection des voies urinaires
  • Cancer de la vessie
  • Inflammation des reins
  • Lupus érythémateux systémique (LES)
  • Inflammation du vagin ou sous le prépuce du pénis.

Selon leur type, les calculs peuvent signifier :

  • Inflammation ou blessure des petits tuyaux dans les reins
  • Faible flux de sang dans les reins
  • Intoxication aux métaux (comme le plomb ou le mercure)
  • Insuffisance cardiaque
  • Infection non bactérienne.

De grandes quantités de cristaux ou certains types de cristaux peuvent signifier des calculs rénaux, des dommages aux reins ou des problèmes de métabolisme. Certains médicaments et certains types d’infection des voies urinaires peuvent augmenter le nombre de cristaux dans l’urine.

Oxalate de calcium dans l’urine
Si la quantité d’oxalate de calcium dans le sang est très élevée, elle peut provoquer des calculs rénaux.
Les valeurs normales de référence sont comprises entre 10 et 40 mg dans l’urine des 24 heures.
Parmi les causes, nous pouvons citer un régime alimentaire riche en aliments qui contiennent des oxalates, ou certaines maladies inflammatoires de l’intestin (rectocolite hémorragique ou maladie de Crohn).

Urobiline et urobilinogène
En général, l’urobiline est expulsée du corps à travers les intestins. Toutefois, en cas de maladie du foie ou d’obstruction biliaire, elle peut passer dans l’urine.

Analyse d'urine complète

Urée dans l’urine
Dans les urines des 24 heures, les valeurs normales sont comprises entre 12 et 20 g.
Les causes de l’augmentation de l’urée dans l’urine sont les suivantes :

  • Alimentation trop riche en protéines
  • Dégradation excessive des protéines dans le corps, par exemple à cause d’un jeûne.

L’augmentation de la flore bactérienne dans l’urine signifie une infection des voies urinaires. Il en est de même en cas de présence de cellules de levure ou de parasites (comme le parasite qui cause la trichomonase).

Dans ce cas, le médecin peut prescrire la culture d’urine pour identifier le micro-organisme pathogène.

La présence de cellules squameuses peut signifier que l’échantillon n’est pas aussi pur qu’il devrait l’être. Ces cellules n’indiquent pas une maladie. Toutefois, le médecin peut demander de fournir un autre échantillon d’urine.

Tabagisme
Des tests d’urine peuvent montrer des traces de THC (tétrahydrocannabinol), principe actif du cannabis.
Les fumeurs occasionnels excrètent cette substance dans l’urine jusqu’à une semaine après la dernière cigarette. Cette période peut durer jusqu’à 3-4 semaines si la personne fume régulièrement.

 

Analyses d’urine faites maison

On peut faire certaines analyses d’urine en utilisant un kit vendu en pharmacie.

Cétones
Test fait maison en cas d’infections des voies urinaires

Voici d’autres substances qui peuvent être vérifiées au cours d’un test d’urine :

Bilirubine. Il s’agit d’une substance formée par la dégradation des globules rouges. Elle quitte le corps par les selles. La bilirubine ne se trouve pas dans l’urine. Dans le cas contraire, cela signifie souvent que le foie est endommagé ou que le flux de bile de la vésicule biliaire est bloqué.
Urobilinogène. Il s’agit d’une substance formée par la dégradation de la bilirubine.
Elle est elle aussi expulsée du corps par les selles. Dans l’urine, on ne trouve que de petites quantités d’urobilinogène. L’urobilinogène dans l’urine peut être un signe de maladie du foie (cirrhose, hépatite) ou le signe que le flux de la bile de la vésicule biliaire est bloqué.
Protéine de Bence Jones. Il s’agit d’une protéine anormale présente dans l’urine d’environ 50 % des personnes qui souffrent d’un rare type de cancer appelé myélome multiple. Souvent, on fait un test d’urine lorsque l’on soupçonne un cas de myélome multiple. L’examen des protéines produites lors d’un test d’urine de routine ne vérifie pas la présence de la protéine de Bence Jones.

Grossesse
Lorsque l’on parle des valeurs normales de l’analyse d’urine pendant la grossesse, la présence de l’hormone hCG (gonadotropine humaine) permet de confirmer que la femme est enceinte.

Étant donné que le système urinaire comprend les reins, de nombreux résultats anormaux sont liés à une maladie rénale. D’autres maladies qui peuvent être identifiées par les résultats de l’analyse d’urine sont les suivantes :

  • Infection (bactéries et levures) ;
  • Diabète (taux élevé de sucre dans l’urine) ;
  • Problèmes hépatiques (bilirubine élevée) ;
  • Calcul rénal (présence de cristaux) ;
  • Parfois, la formation d’une tumeur dans les voies urinaires.