Retard de règles

Causes d’un retard de règles
Rien n’est plus stressant chez la femme d’un retard de règles, sauf si elle essaye de tomber enceinte.

Suis-je enceinte ?
La grossesse est la première chose à laquelle on pense quando les règles sont irrégulières.
Mais la grossesse est-elle l’unique cause d’un retard de règles? Voici les 10 raisons les plus communes pour un retard :

1.Le Stress

retard de règles,symptômes,grossesseLe stress peut influencer le corps de la femme et par conséquent son cycle menstruel. Parfois, on se sent tellement stressé que le corps diminue la quantité d’hormone des gonadotrophines (GnRH), ce qui provoque l’arrête de l’ovulation et des menstruations. En parler avec le médicin ou un obstétricien peut aider à comprendre ce qui doit être fait pour se détendre et retrouver un cycle régulier. Pour le retour à la normalité il faut parfois attendre deux mois ou plus. Les préoccupations peuvent parfois provoquer un retard, y compris l’idée d’être enceinte. La meilleure chose à faire est donc de faire un test de grossesse pour être tranquille.

2.Maladie
Une maladie soudaine et brève ou même une longue maladie peuvent provoquer un retard des règles. Cela est normalement temporaire. Si on pense que’elle est la raison du retard, il faut démander au médecin quand selon lui le cycle va retourner à la normalité.

3.Changement des oraires de travail
Un changement des oraires de travail peut vraiment perturber l’horloge biologique. Cela est particulièrement vrai si on passe d’un emploi de jour à un emploi de nuit, ou vice versa. Si on modifie fréquemment les tours de travail et on remarque des règles irrégulières, on peut démander d’avoir des tours de travail qui varient après une longue période de temps.

4.Changement de médicaments
Si on modifie un médicament et il y a un retard de cycle ou un absence totale, ce changement peut en être la cause. Il faut en parler avec le médecin ou l’obstétricien de cet effet secondaire. Cela est très fréquent avec certains types de pilules contraceptives.

5.Être en surpoids
L’obésité ou l’être trop gras, peut altérer les cycles d’hormones et même les arrêter. La plupart des femmes retrouve des cycles réguliers et la fertilité quand elles perdent du poids, bien qu’elles restent encore en surpoids.

6.Être maigre
Qui n’a pas assez de graisse corporelle ne peut pas avoir des cycles réguiliers, et parfois il arrive de ne plus les avoir du tout. Ce phénomène s’appelle aménorrhée. Une augmentation du poids permet généralement le retour des menstruations. Il s’agit là d’une cause fréquente chez les femmes qui travaillent beaucoup ou sont des athlètes professionelles.

7.Erreur de calcul
Le cycle menstruel varie d’une femme à l’autre. Il est dit que le cycle menstruel est en moyenne de 28 jours, mais cela n’est pas vrai pour tout le monde. Il arrive parfois de croire qu’on a un retard quand en realité on a fait tout simplement un erreur de calcul.
Qui a des phases menstruels irrégulières, mais connaît le temps de l’ovulation, devrait s’attendre les règles environ 2 semaines après l’ovulation. Cela peut aider à garder une trace du cycle.

8.Préménopause
La préménopause est la periode de transition de l’âge de procréer à l’âge non-reproductrice. Les menstruations peuvent être moins fréquentes, plus abondantes, plus ou moins fréquentes. Si on ne veut pas tomber enceinte, il faut s’assurer de prendre la pilule parce qu’on peut encore être fertile pendant un certain temps.

9.Ménopause
La ménopause est la période de vie dans laquelle la femme ne peut plus ovuler ou avoir des règles. La ménopause peut être causée par un évènement de la vie naturel ou chirurgical, à cause d’une hystérectomie ou de la chimiothérapie.

10.Hipothyroïdie
L’hypothiroïdie peut provoquer des retards ou des règles irrégulières. Les troubles de la thyroïde peuvent influencer la quantité d’un hormone appelé prolactine, qui va influencer à son l’hypothalamus et peut interrompre le normal cycle menstruel.

11.Le climat
Le changement de saison et en particulier la chaleur peuvent provoquer quelques jours de retard, il est donc préférable attendre avec patience l’arrivée des règles.

12.Grossesse
Enfin! Oui, un retard des règles peut se produire parce qu’on est enceinte!
Un simple test de grossesse contribue généralement à déterminer si le retard est dû à une fécondation. Le test de grossesse urinaire et les analyses de sang cherchent l’hormone HCG (human chorionic gonadotropin ou gonadotrophine chorionique) qui est produit par le fœtus.
Qui fait le test de grossesse et obtient un résultat négatif devrait atteindre une semaine et le répéter. Si le test est toujours négatif et qu’on a une idée très claire sur la raison de ce retard, il faudrait appeler le médecin ou le gynécologue pour un examen physique.

 

Quoi faire si les règles sont irrégulières ?

 

Retard de règles
Retard de règles

Si une femme/fille a des cycles irréguliers cela signifie qu’il peut y avoir des variations dans la longueur du cycle.
La quantité de sang perdu, ainsi que la durée du saignement peuvent varier. Les menstruations irrégulières peuvent avoir différentes causes et le traitement dépend de la cause. Certains médecins organisent des cours de relaxation ou conseillent de changer la pilule contraceptive. La plupart des médecins affirment que l’utilisation à long terme de la pilule contraceptive pour réprimer la menstruation est une méthode sûre, comme il est démontré par des études scientifiques, mais beaucoup de femmes ne le savent pas.

La plupart des règles irrégulières sont bénignes (normale).
Dans beaucoup de cas, l’absence du cycle ou des cycle qui se vérifient trop souvent, des “spotting” (saignements légers qui salissent les slips ou les serviettes hygiéniques), ou des saignements abondants sont provoquées par un déséquilibre hormonal. Cela peut facilement être traité par un médecin. Le saut d’un cycle menstruel est plus fréquent en phase périménopause (le temps dans lequel le corps d’une femme commence la ménopause).

La plupart des femmes perdent un cycle en certains moments.
Cela peut arriver sans une raison apparente, en prévision d’une grossesse ou en raison de l’anxiété ou de la tension.
La plupart des médecins ne se soucient pas si une femme à sauté un cycle (une ou deux fois par an). C L’âge de la femme, des menstruations plus fréquentes, l’absence des cycles ou des variations dans la longueur du cycle peuvent être une indication de la préménopause ou de la modification des hormones qui contrôlent le cycle menstruel.
Les règles irrégulières et le retard des menstruations peuvent être provoqués par les facteurs suivants :

  • allaitement maternel
  • consommation de caféine
  • chimiothérapie
  • accouchement
  • des changements importants du poids – cooment prendre ou perdre du poids
  • consommation de certains médicaments
  • troubles d’alimentation
  • éxcès d’exercices
  • déséquilibre hormonal
  • utilisations des substances illicites
  • fausse couche
  • syndrome des ovaires polykystiques
  • tabagisme
  • trop stress
  • endométriose, kystes, polypes, fibromes utérins

Facteurs nutritionnels – un régime alimentaire trop riche en glucides.
Un changement des niveaux des hormones peut affecter le cycle ou la fertilité. Par exemple, les adolescents ont tendance à avoir des taux de progestérone faibles ou variables. Cela s’applique également aux femmes qui sont proches de la ménopause. Voilà pourquoi les adolescents et les femmes de plus de 40 ans peuvent avoir d’importants saignements menstruels et des cycles qui varient en longueur.

D’autres facteurs peuvent changer le cycle. C’est le cas de la pilule contraceptive, l’anorexie, l’excessive perte de poids ou être en sourpoids. Le stress, les inquiétudes ou trop d’exercice physique peuvent modifier le cycle. La grossesse est la cause la plus commune de manque des menstruations. Parfois, les symptômes typiques à chaque phase menstruelle peuvent aider à comprendre dans quelle étape on se trouve, par exemple :

  • une production accrue de mucus et une augmentation de la température basale sont typiques de l’ovulation ;
  • les crampes abdominales, le ventre gonflé et une douleur au sein et aux fessiers est typique de la phase pré-menstruelle, surtout pendant les 3 jours précédents.

Il n’existe pas de retard maximal, dans certains cas on peut même sauter un cycle et ne pas avoir des menstruations pendant 2/3 mois.

 

N’avoir pas des règles en prenant la pilule contraceptive

Qui n’a pas oublié la pilule, si il n’y a pas les menstruations sans d’autres signes de grossesse, n’est pas enceinte.
Les signes de la grossesse sont la fatigue, douleurs aux seins, les nausées ou le vomi et l’envie d’uriner très souvent.
Commencer la nouvelle boîte des pilules comme prévu.
Si on perde deux cycles consécutifs, même sans avoir oublier de prendre la pilule, il vaut mieux faire un test de grossesse. Qui n’a pas oublier de prendre la pilule ne devrait pas tomber enceinte. Ne pas suspendre la pilule, et risquer donc une grossesse, sans avoir consulté le médecin.

 

Causes de la perte d’un cycle en prenant la pilule

Il y a plusieurs raison pour lesquelles les femmes peuvent perdre un cycle tout un prenant la pilule. Bien que la pilule soit utilisée pour régulariser le cycle menstruel, il n’est parfois pas très efficace.
Certaines raisons pour ne pas avoir des menstruations sont :

  • arrêt de la pilule
  • changement de pilule
  • augmentation de l’activité physique
  • usage excessif de la pilule
  • ménopause ou préménopause
  • certains médicaments
  • stress

 

Est-il normal de ne pas avoir des menstruations en prenant la pilule ?

 La verité est que beaucoup de femmes et de médecins ont volontairement manipulé le cycle des femmes pendant des décennies. Certaines femmes pensent que sans menstruations chaque mois les toxines s’accumulent, mais c’est faux.

Il n’est pas dangereux d’avoir un retard des menstruations pour une fois, surtout quand on commence à prendre la pilule, puisqu’on essaye de manipuler le cycle.
Il est normale avoir une forte baisse de quantité de la menstruation pendant le premier mois de la prise de la pilule.
Des études ont montré que 91% des femmes qui utilisent la pilule contraceptive, en realité, voulait un cycle menstruel plus long pour réduire le syndrome prémenstruel. Le mal de tête, la fatigue, les crampes, le gonflement et d’autres symptômes menstruels. Les médecins peuvent aider la femme à surmonter les cycles et faire face aux troubles liés aux menstruations ou à des graves symptômes mesntruels. D’autres raisons pour lesquelles les femmes pourraient vouloir manipuler les menstruations en prenant la pilule sont :

  • date du mariage ou lune de miel
  • vacances
  • emplois exigeants
  • autres problèmes de santé connexes

Les femmes qui veulent sauter le cycle commencent une nouvelle confectio de pilules contraceptives à leur quatrième semaine, en lieu et place d’une pilule inactive.
Avant de le faire ça, il faudrait tout fois en parler à son médecin et l’informer de ses propres intentions. Le médecin peut avoir une solution différente, comme par exemple l’injection “Depo-provera”.
Qui empêche les menstruations jusqu’à 14 semaines après l’injection. Elle doit être faite au moins une fois chaque 12 semaines.

Il existe plusieurs options pour une femme d’éviter la pilule et avoir des menstruations tous les mois. La femme doit aussi savoir que la pilule n’est pas efficace à 100% et que la perte des menstruations peut en tout cas être une grossesse, même si on prend la pilule.
Après avoir arrêté la pilule, on peut attendre de 3 à 6 mois pour avoir une ovulation et un cycle réguliers.