Calcul de la période de fertilité

Pour calculer la période de fertilité, il faut comprendre quand se produit l’ovulation.
Le cycle menstruel d’une femme peut varier entre 22 et 35 jours.

L’ovulation commence 14 jours environ avant les menstruations.
Afin de calculer la période de fertilité chez une femme ayant un cycle de 26 jours, il faut donc considérer le premier jour des règles comme jour 1 : l’ovulation commence donc le 12ème jour (26-14).

Une femme ayant un cycle de 28 jours a l’ovulation le 14ème jour (28-14), alors que l’ovulation survient le 16ème jour si le cycle est de 30 jours (30-14).

Une femme peut calculer de la même manière la période la plus fertile du cycle menstruel et elle peut programmer les rapports sexuels pendant ces jours-là afin de tomber enceinte.
Les recherches ont démontré qu’il y a plus de probabilités de tomber enceinte lorsqu’une femme a des rapports sexuels deux ou trois jours avant le début de l’ovulation.
Les rapports sexuels pendant ces jours augmentent donc les chances de tomber enceinte. Cependant, une femme ayant un cycle irrégulier ne peut pas compter à 100% sur les méthodes de calcul.

 

Quelle est la durée de l’ovulation ?

La période d’ovulation dure seulement un ou deux jours. La période de fertilité commence le 4ème ou le 5ème jour avant l’ovulation et finit de 24 à 48 heures après.
L’ovulation est la période où l’ovaire expulse au moins un ovule mûr (ovocyte).
Cela se produit généralement 14 jours après les règles (cette durée peut changer selon la durée du cycle menstruel de la femme).

 

Calcul des jours de fertilité

Un calendrier d’ovulation est une des méthodes les plus efficaces pour prévoir le moment de l’ovulation, surtout chez les femmes avec des cycles menstruels réguliers.
Afin de calculer la date précise de l’ovulation, il faut prendre note du premier jour des dernières règles et de la durée moyenne des cycles menstruels.
La durée du cycle est le nombre de jours entre le début des règles et le premier jour des règles suivantes.
La durée moyenne d’un cycle est de 28 à 30 jours.
La date de l’ovulation se calcule en soustrayant 14 à 16 jours à la date du cycle suivant.

En cas d’avortement et de curetage, les règles peuvent arriver avec du retard et il faut attendre les premières menstruations suivantes pour calculer la période de fertilité.

 

 Méthodes pour calculer la période de fertilité.

 Augmentation de la température corporelle basale
L’augmentation de la température corporelle basale est une bonne manière de déterminer la période d’ovulation.
Pendant l’ovulation il y a une augmentation modérée de la température corporelle d’environ 0,2°C.
Il faut prendre note des changements de la température corporelle basale chaque matin pendant trois jours consécutifs.

Changements de la glaire cervicale (pertes vaginales)
Pendant l’ovulation, il y a une altération de la consistance des pertes vaginales provenant du col de l’utérus. Avant l’ovulation il n’y a pas de pertes de glaire cervicale ou il y a une perte très faible.
Avec l’approche de la date d’ovulation, les pertes sont plus humides et plus abondantes, blanches ou de couleur crème.
Pendant l’ovulation les pertes vaginales deviennent plus fluides et de couleur claire, identique au blanc d’œuf.
L’altération des pertes vaginales est un indicateur d’ovulation.

Changements à l’intérieur du corps
Pendant la période d’ovulation une femme peut ressentir :

  • Des douleurs dans le bas-ventre. Il s’agit de la conséquence du mouvement rapide provoqué par la formation des ovocytes.
  • Une douleur à la poitrine,
  • Un ventre gonflé,
  • Du météorisme,
  • Des sautes d’humeur,
  • Une augmentation du désir sexuel.

Utiliser un test d’ovulation
Le test d’ovulation est une excellente façon de comprendre si la femme est en train d’ovuler.
Il y a deux types de kit pour le test d’ovulation : l’un qui utilise l’urine et l’autre qui utilise la salive.
Le test de l’urine détecte l’hormone lutéinisante (HL), alors que l’examen de la salive contrôle l’augmentation du taux d’œstrogènes.
Parmi les produits les plus utilisés pour comprendre si la femme est dans sa période d’ovulation, il y a le test Clearblue ou le stick PERSONA, que l’on peut trouver en pharmacie.
Lorsqu’on utilise le kit d’ovulation qui se base sur les urines, le moment le plus efficace pour l’effectuer est l’après-midi.
La raison est que l’hormone lutéinisante est synthétisée le matin, il y a donc plus de chances qu’elle se trouve dans les urines l’après-midi.
Si le résultat est positif, l’ovulation se produit deux ou trois jours après.

 

Combien de temps après les menstruations peut-on tomber enceinte ?

Tout d’abord, il faut comprendre le procédé d’ovulation.
Chaque mois, les ovaires de la femme expulsent un ovocyte.
Cet ovocyte peut être fécondé pendant un jour environ.
Si un spermatozoïde féconde l’ovocyte pendant cette période, l’ovocyte se déplace de l’utérus à la paroi utérine.
Toutefois, si l’ovocyte n’est pas fécondé, le corps élimine l’ovocyte et le revêtement de l’utérus pendant la phase lutéale (entre l’ovulation et le début du cycle).
Ces pertes sont les menstruations.

Cela signifie-t-il qu’une femme risque de tomber enceinte uniquement le jour de l’ovulation ?
Les recherches ont démontré que le sperme peut rester actif dans le corps d’une femme pendant cinq jours.
Cela signifie que, même si la femme a un rapport quelques jours avant ou après l’ovulation, elle peut tomber enceinte.
Dans de rares cas, les spermatozoïdes restent actifs dans le corps d’une femme pendant plus de sept jours !
On peut demander des conseils pratiques au gynécologue.

 

Méthodes pour calculer la période de fertilité

Une femme qui souhaite être enceinte peut utiliser différéntes méthodes pour comprendre la meilleure période pour concevoir.
Une femme de 20, 30 ou 40 ans devrait avoir un cycle régulier, alors que le cycle peut durer quelques mois dans les cas suivants :

  1. Pendant l’adolescence ;
  2. Pendant l’allaitement ;
  3. Après l’arrêt de la pilule ;
  4. En cas d’ovaire polykystique ;
  5. En préménopause.

 

Méthode Billings pour calculer la période de fertilité

La sécrétion du col de l’utérus (glaire cervicale) change nettement au cours du cycle menstruel, en raison du changement des taux hormonaux dans le corps d’une femme.
Elle devient moins dense peu avant l’ovulation et les femmes qui veulent tomber enceinte peuvent donc contrôler la consistance des pertes pour prévoir la période fertile.

Pour pouvoir utiliser la méthode Billings, il faut observer les pertes vaginales pendant plusieurs mois.
Il faut en effet beaucoup de temps pour arriver à bien comprendre les fluctuations.

L’association de cette méthode avec la méthode de la température du corps est le choix le plus efficace.
L’avantage de la méthode Billings est qu’on peut prévoir le moment de l’ovulation en avance.
On peut prendre note de la consistance de la glaire cervicale et de la température sur un calendrier.
Ces données aident à contrôler que les observations sont en accord avec les calculs approximatifs de l’ovulation.

 

Photo : grossesse extra-utérine, utérus, ovaires, fœtus

 

Méthode Ogino Knaus pour calculer la période de fertilité

Pour estimer la durée de la phase non fertile avant l’ovulation, il faut soustraire 19 jours à la durée du cycle le plus court de la femme.
Pour faire une estimation du début de la phase non fertile post-ovulatoire, il faut soustraire 10 jours à la durée du cycle le plus long de la femme.

Une femme ayant des cycles menstruels qui varient de 30 à 36 jours ne devrait pas être fertile pendant les premiers 11 jours du cycle (30-19=11), alors qu’elle peut tomber enceinte entre le 12ème et le 25ème jour, puis être à nouveau non fertile à partir du 26ème jour (10-36=26).

 

Méthode du Dr Eugen Jonas pour calculer la période de fertilité

La femme est fertile pendant une phase lunaire spécifique. Quelle phase ? Après une longue période de recherche et de calculs interminables, le Dr Jonas a trouvé une réponse.

Les trois règles sont :

  1. Le moment de fertilité se produit durant la même phase de la lune que celle où le femme est née. Par exemple, lorsqu’une femme est née pendant la pleine lune (quand la lune fait un angle de 180° avec le soleil), sa période de fertilité à l’âge adulte se produira chaque fois que la lune sera pleine, indépendamment du cycle menstruel.
  2. Le sexe du bébé est déterminé par la position de la lune pendant la période de fertilité de la femme, c’est-à-dire si la lune se trouve dans un signe masculin ou féminin du zodiaque.
  3. Une distribution défavorable des attractions gravitationnelles des corps célestes pendant la période de la conception provoque des complications pendant la grossesse, surtout pour le fœtus.

Comment fonctionne cette méthode ?

  • Il faut s’immaginer voir la lune et le soleil en même temps (par exemple le matin ou le soir).
  • Pointer une main vers la lune et l’autre vers le soleil.
  • Un angle se forme entre les deux bras.
    La lune et le soleil bougent de manière perpétuelle dans l’espace, mais la lune se déplace environ douze fois plus rapidement que le soleil et, par conséquent, l’angle entre les deux change en permanence.
Type de lune Angle
Nouvelle lune
Premier quartier 90°
Pleine lune 180 °
Dernier quartier 270°

 

 

 

 

Si la femme est née pendant une phase spécifique, par exemple le premier quartier de lune, selon les découvertes du Dr Jonas le moment de fertilité le plus élevé survient chaque fois que cette phase lunaire se répète.