Cycle menstruel

Le cycle menstruel est un terme utilisé pour décrire la séquence des événements qui se produisent chaque mois dans le corps d’une femme pour se préparer à être enceinte.
Le premier jour des règles (menstruation) est considéré comme le début du cycle menstruel.

Le cycle moyen est de 28 jours et est similaire à celui de la lune; cependant, il peut varier de longueur d’environ 21 à 35 jours.

Les phases du cycle menstruel sont déclenchées par la montée et par la chute de substances chimiques dans le corps appelées.
La glande pituitaire (hypophyse) dans le cerveau et les ovaires de l’appareil génital féminin libèrent certaines hormones pendant certaines phases du cycle menstruel. Les hormones provoquent une réponse spécifique des organes de l’appareil reproducteur.

 

Combien de temps dure le cycle menstruel ? Quand arrive-t-il ?

Dans la première moitié du cycle, les niveaux d’œstrogène ( » hormone féminine ») commencent à augmenter. Les œstrogènes jouent un rôle important dans le fait de maintenir la femme saine, par exemple elles empêchent de perte de densité osseuse (ostéoporose).
De plus, les œstrogènes permettent de développer et d’épaissir la muqueuse interne de l’utérus (endomètre) qui s’épaissit. Deux autres couches se forment : spongieuse intermédiaire et superficielle.
L’endomètre est le lieu qui nourrira l’embryon en cas de grossesse.
Pendant que la paroi de l’utérus grossit, un ovule (œuf) commence à mûrir dans l’un des ovaires.
Le 14ème jour environ d’un cycle moyen de 28 jours, l’ovule quitte l’ovaire.
Ce phénomène est appelé ovulation.
Une fois que l’ovule a quitté l’ovaire, il se déplace à travers la trompe de Fallope vers l’utérus. Les niveaux d’hormones augmentent et aident à préparer la muqueuse utérine à la grossesse. Une femme a plus de chance de tomber enceinte pendant les 3 jours avant ou le jour même de l’ovulation.
Il faut toujours considérer que les femmes avec des cycles plus ou moins longs par rapport à la moyenne peuvent ovuler avant ou après le 14ème jour.
Une femme tombe enceinte si l’ovule est fécondé par un spermatozoïde d’un homme et s’il se fixe à la paroi utérine.

Il existe plusieurs méthodes de calcul des jours d’ovulation puisque cette phase du cycle menstruel provoque certains symptômes tels que l’augmentation de la température basale et une production accrue de glaire cervicale (mucus cervical).

Le calcul des jours est compliqué parce que certaines femelles ont un cycle anticipé et court (moins de 28 jours) ou bien retardé (plus long).
Si l’ovule n’est pas fécondé, il dégénère et se décompose.
Ainsi, les taux d’hormones chutent et l’endomètre épaissi est expulsé au cours de la période menstruelle.

Les processus qui se produisent au cours du cycle menstruel peuvent être décrit comme suit :

 

La phase menstruelle

Cette phase dure en général du premier jour au cinquième jour, c’est la période pendant laquelle le tissu superficiel de l’utérus (endomètre) se décompose et est expulsé à travers le vagin si une grossesse n’a pas eu lieu.
La majorité des femmes ont des pertes de sang pendant 3-5 jours, mais une période qui dure de 2 à 7 jours est considérée comme encore normale.

Les deux premiers jours sont ceux avec un saignement plus abondant, alors que pendant les deux derniers jours, les pertes de sang sont plus légères.

Statistiquement, j’ai remarqué que les jeunes filles qui mangent peu et sont maigres ont une phase menstruelle plus courte, environ trois jours, elles peuvent également avoir des menstruations peu abondantes tous les deux mois.
Une femme qui mange beaucoup et est robuste a souvent des règles qui durent plus longtemps, de 6 à 8 jours.
Le type d’alimentation peut influencer la durée et la quantité des règles, il semble que la consommation de viande augmente la quantité de saignement.

 

La phase folliculaire

Cette phase se déroule habituellement du 6e au 14e jour. Au cours de cette période, le taux de l’hormone œstrogène augmente et provoque la croissance et la densification de la paroi utérine (appelée endomètre).
En outre, une autre hormone appelée hormone de stimulation folliculaire, provoque la croissance et le développement des follicules dans les ovaires. Les 10ème -14ème jours, uniquement un seul des follicules qui se développent forme un œuf mature (ovule).
Habituellement, cette phase est la moins symptomatique, la femme ne ressent pas de douleur, de gonflement, et n’a pas de sautes d’humeur.

 

L’ovulation
Cette phase se produit au 14ème jour environ d’un cycle menstruel de 28 jours, mais elle peut anticipée. Une augmentation soudaine d’une autre hormone, l’hormone lutéinisante – provoque la libération d’un ovule dans l’ovaire. Cet événement est appelé l’ovulation.

Peut-on sentir l’ovulation ?
L’ovulation se produit généralement au 14e jour du cycle ; Cependant, le moment exact peut varier considérablement d’une femme à une autre.
Certaines femmes savent qu’elles ont leur ovulation parce qu’elles ressentent une légère douleur dans la partie inférieure de l’abdomen.
D’autres femmes peuvent saigner légèrement au milieu de leur cycle.
Les pertes vaginales changent pendant l’ovulation.
La quantité des pertes augmente et la texture devient plus liquide à cause des changements hormonaux. Ceci est une des choses que contrôlent les femmes qui veulent avoir des enfants pour savoir si elles ovulent.
En utilisant le test du mucus, elles peuvent savoir si c’est le moment d’avoir des rapports sexuels ou non.
Les femmes qui n’ont pas ces symptômes pendant l’ovulation peuvent savoir si elles ont leur ovulation en mesurant la température du corps.
Celle-ci augmente de 0,5 ° C quand l’ovulation se produit.
Pour mesurer la température de manière efficace, il faut la mesurer à la même heure chaque matin avant de se lever.
La lecture de la température prise à partir de différentes parties du corps, telles que la bouche, sous l’aisselle, dans l’oreille ou dans le rectum peut donner une mesure légèrement différente.
Pour cette raison, il est important de choisir un emplacement et mettre le thermomètre toujours au même endroit.
L’augmentation de la température peut se produire pour plusieurs raisons, par conséquent, cela ne devrait pas être utilisé comme méthode unique pour détecter l’ovulation et donc les jours fertiles.

Il peut également se produire un cycle menstruel sans ovulation, ce phénomène est appelé cycle anovulatoire et cela peut être normal.

 

Cycle menstruel, jours,phase,ovulation,règles,menstruations
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/66/Cycle_menstruel.svg

La phase lutéale

Cette phase dure du 15ème au 28ème jour.

Lorsque l’ovule est libéré de l’ovaire, il commence à se déplacer à travers la trompe de Fallope vers l’utérus. Le niveau de progestérone augmente pour aider à préparer la muqueuse utérine à la grossesse.
Si l’ovule est fécondé par un spermatozoïde et se fixe à la paroi de l’utérus, la femme devient enceinte.
Si la grossesse ne se produit pas, les niveaux d’œstrogène et de progestérone chutent, l’endomètre épaissi de l’utérus est expulsé durant la période menstruelle.
La dernière partie de cette phase est souvent accompagnée de symptômes désagréables, il y a certaines femmes qui souffrent beaucoup pendant cette période parce qu’elles souffrent de syndrome prémenstruel.

L’âge moyen du premier cycle d’une jeune fille (ménarche) aux États-Unis est de 12 ans.
Les jeunes filles arrivent à la puberté de plus en plus jeune et on ne connaît pas ce qui cause la puberté précoce. Les théories incluent les facteurs environnementaux et l’alimentation riche en graisses, en plus du stress
Aujourd’hui, la plupart des jeunes filles dans le monde occidental a son premier cycle à 10 ans.

Que se passe-t-il si à 16 ans on n’a jamais eu ces règles ?
Si à 16 ans, les cycles menstruels n’ont pas encore commencé, il est préférable de consulter le médecin pour s’assurer que l’on a pas de problèmes.

 

Qu’est-ce que le syndrome prémenstruel (SPM) ?

Le syndrome prémenstruel est un groupe de symptômes liés au cycle menstruel. Les symptômes du syndrome prémenstruel commencent 1-2 semaines avant l’arrivée des menstruations.
Les symptômes disparaissent habituellement après le début de la phase menstruelle. Le syndrome prémenstruel peut influencer les menstruations des femmes de tout âge et l’effet est différent pour chaque femme. Pour certaines personnes, le SPM est juste une gêne mensuelle. Pour d’autres, cela peut être assez grave pour causer des problèmes durant les activités quotidiennes. Le syndrome prémenstruel disparaît quand le cycle se termine, comme lorsque l’on tombe enceinte ou que l’on arrive à la ménopause.

Certaines jeunes filles ou certaines femmes se sentent tristes ou facilement irritables pendant la journée ou la semaine avant les règles. D’autres jeunes filles peuvent se mettre en colère plus rapidement que normalement ou pleurer plus qu’habituellement. Certaines jeunes filles ont envie de certains aliments. Ces types de changements émotionnels peuvent être le résultat du syndrome prémenstruel.

Le syndrome prémenstruel disparaît généralement dès que les règles arrivent, mais ils peuvent revenir mois après mois. Bien manger, dormir suffisamment et faire de l’exercice physique régulièrement peut aider à soulager certains des symptômes du syndrome prémenstruel.

En outre, il n’est pas rare que les jeunes filles aient une forte poussée d’acné pendant certaines périodes du cycle ; encore une fois, cela est causé par les hormones. Heureusement, les boutons associés aux règles tendent à devenir un problème moindre quand les jeunes filles vieillissent.

Quels sont les symptômes du syndrome prémenstruel ?
Le syndrome prémenstruel comprend souvent des symptômes physiques et émotionnels, comme par exemple :

  • Acné,
  • Boutons sur le visage,
  • Seins gonflés ou douloureux, en particulier 2-3 jours avant le début des règles,
  • Sensation de fatigue,
  • Troubles du sommeil,
  • Maux d’estomac, ballonnements abdominaux, constipation ou diarrhée,
  • Mal de tête ou mal au dos,
  • Les migraineux peuvent remarquer une aggravation des nausées et des vertiges,
  • Altération de l’appétit ou envie de nourriture,
  • Crampes abdominales,
  • Problèmes de concentration ou de mémoire,
  • Tension, irritabilité, sautes d’humeur, ou crises de larmes.

Les symptômes varient d’une femme à l’autre.

Les symptômes comportementaux incluent :

  • Agressivité.
  • Eloignement de la famille et des amis.

Les symptômes cognitifs et émotionnels comprennent :

  • Dépression, tristesse, désespoir,
  • Colère, nervosité,
  • Anxiété,
  • Sautes d’humeur,
  • Vigilance diminué, incapacité à se concentrer.

Lorsque L’on est en enceinte, il y a quelques symptômes similaires et d’autres différents, mais la seule façon de comprendre ce qui se passe est de faire un test de grossesse.

 

Combien de sang on perd pendant les règles ?

Pendant les règles, en moyenne, moins une tasse de sang est libérée. Les jeunes filles peuvent se plaindre du lourd flux autant qu’elles veulent, mais le fait est que la plupart des femmes a des pertes par mois de la quantité de quelques cuillères à soupe à une tasse. Nous tenons à souligner ce fait parce que le Tampax « super plus » n’est parfois pas nécessaire.

Quand faut-il changer la serviette hygiénique et/ou le tampon ?
Il faudrait changer la serviette hygiénique ou le tampon avant qu’il s’imprègne de sang. Chaque femme décide pour elle-même sur base de comment elle se sent mieux. Il faudrait changer la serviette hygiénique ou le tampon au moins tous les 4-8 heures. S’assurer d’utiliser le tampon qui absorbe le minimum nécessaire en fonction du propre flux.
Par exemple, utiliser des tampons plus petits le jour le plus léger des règles.
Si on utilise un tampon super absorbant pendant les jours légers, cela augmente le risque de syndrome de choc toxique (SCT).
Le SCT est une maladie rare mais elle peut être mortelle.
Le syndrome de choc toxique est causé par des bactéries qui peuvent produire des toxines.
Si le corps ne peut pas combattre les toxines, le système immunitaire réagit et provoque les symptômes du SCT.
Les jeunes femmes sont plus susceptibles d’avoir le SCT.
En utilisant n’importe quel type de tampon, on risque plus d’avoir le SCT que lors de l’utilisation de serviettes hygiéniques.

La Food and Drug Administration (FDA) recommande les suggestions suivantes pour éviter les problèmes avec les tampons :

  • Suivre les instructions indiquées sur le paquet pour l’insertion.
  • Choisir celui avec la plus faible absorption possible en fonction de son propre flux.
  • Changer de tampon au moins tous les 4-8 heures.
  • Prendre en compte l’échange entre tampons et serviettes hygiéniques.
  • Connaître les signes avant-coureurs de SCT.
  • Ne pas utiliser de tampon entre les menstruations.

 

Faux mythes sur les menstruations

  • Le cycle de chaque femme est ou devrait être un long de 28 jours.
  • Chaque femme devrait avoir des saignements tous les mois.
  • Chaque femme devrait ovuler à chaque cycle.
  • Si une femme perd du sang, cela signifie qu’elle n’est pas enceinte.
  • Une femme ne peut ovuler ou tomber enceinte tout en ayant ses règles.

Les déclarations ci-dessus sont des faux mythes. Chaque femme est différente.

Il est vrai que la plupart des femmes ont des cycles de 28 jours, mais une femme peut être en bonne santé et normale et avoir souvent un retard. Certaines femmes n’ont que trois ou quatre cycles par an, en particulier à l’approche de la ménopause.

Le cycle irrégulier est également typique de l’adolescence, il est parfois plus rapproché, alors que d’autres fois, il est prolongé.

Beaucoup de jeunes filles ont besoin de 2-3 ans pour se stabiliser.
Les variations peuvent concerner les filles en bonne santé et normales mais cela pourrait être un signe d’une maladie grave. Par exemple, une étude scientifique récente montre que les menstruations irrégulières peuvent prédire le diabète de type 2.

Le cycle peut être bloqué avec la pilule anticonceptionnelle, quand on arrête de prendre le médicament, l’ovulation reprend, il faut environ un mois pour qu’elle reprenne, mais cela peut être plus lent.

Une autre situation anormale se produit après l’accouchement, dans ce cas, le cycle reprend en un temps qui va de 40 jours à quelques mois après la naissance de l’enfant.

C’est un temps de récupération normal.

L’ovulation se produit environ 14-16 jours avant l’arrivée des menstruations (pas 14 jours après le début des règles).
La seconde moitié du cycle, de l’ovulation aux règles, a une longueur assez constante, mais la première partie diffère de personne à personne et de cycle en cycle. Dans de rares cas, une femme peut ovuler deux fois par mois, une fois de chaque ovaire.

La conception ou la fécondation d’un ovule ne peut se produire qu’après l’ovulation. L’ovule reste en vie pendant environ 24 heures après avoir été libéré par les ovaires.
Le sperme peut rester en vie dans le corps d’une femme pendant 3-4 jours, mais cela peut aller jusqu’à 6 jours.
Si un couple a des relations sexuelles avant ou pendant l’ovulation, la femme peut devenir enceinte, étant donné que les spermatozoïdes vivants sont déjà à l’intérieur du corps de la femme quand l’ovulation se produit.
Ainsi, une femme peut tomber enceinte avec les rapports sexuels pendant environ 7 à10 jours dans la phase intermédiaire du cycle.

La prise de conscience de la fécondité est une méthode de contraception dans laquelle les femmes contrôlent les paramètres du cycle (température du corps, pertes vaginales, humeur, etc.) chaque jour pour comprendre quand l’ovulation se produit.
Ainsi, on est en mesure de prédire l’ovulation pour empêcher ou favoriser la grossesse. Il faut se préparer de façon adéquate et tenir avec précision un registre avec les données.
Certaines femmes peuvent être enceinte et continuer à avoir leurs règles en même temps.
Nous savons qu’il y a des cas où les femmes tombent enceintes pendant leur période menstruelle.