Symptômes de la péricardite

La péricardite est une inflammation du péricarde, à savoir l’enveloppe externe du cœur.

La péricardite aiguë provoque généralement une douleur atroce au niveau de la poitrine, à l’arrière du sternum ou sur le côté gauche du thorax.

Étant donné que la douleur s’étend au niveau de l’épaule gauche et du cou, la plupart des gens pense que c’est l’infarctus du myocarde. La douleur s’aggrave en cas de toux, respirations profondes, indigestion ou en position allongée.


cœur, péricarde, péricardite

Le péricarde est l’une des parties les plus importantes de l’organisme pour le fonctionnement du cœur. C’est une membrane à double couche qui entoure le cœur. L’espace entre les deux couches contient un liquide (liquide péricardique).
Le cœur se trouve à l’intérieur du péricarde, durant les battements cardiaques, il peut se répandre à l’intérieur de cette membrane, à cause de la présence de ce liquide.
Bien que le péricarde remplisse plusieurs fonctions, les plus importantes sont :

  • Contenir le cœur à l’intérieur de la cage thoracique ;
  • Éviter la distension excessive du cœur, qui peut se produire en augmentant le débit cardiaque.

L’accumulation excessive du liquide péricardique est appelée épanchement péricardique ou péricarditique.
Souvent, un épanchement péricardique derive d’une inflammation du péricarde.
Cependant, il existe des cas où il n’y a aucune inflammation.
La péricardite n’est pas contagieuse.
La péricardite peut s’accompagner d’une myocardite, ou d’une inflammation du muscle cardiaque.

 

Classification

Il existe 3 principaux types de péricardite :

  1. Péricardite aiguë : les symptômes durent moins de trois mois (les symptômes disparaissent généralement en une semaine avec le traitement).
  2. péricardite récurrente : lorsqu’une péricardite aiguë se produit à plusieurs reprises.
  3. péricardite chronique : c’est une complication de la péricardite, dans laquelle les symptômes durent plus de trois mois.

Autres types de péricardite

  • Péricardite urémique c’est une complication de l’insuffisance rénale et peut également se produire chez les patients qui sont soumis à l’hémodialyse.
  • péricardite epistenocardica est une inflammation du péricarde qui survient après un infarctus du myocarde.
  • Péricardite fibrineuse consiste en une accumulation des couches de la fibrine et survient après une intervention chirurgicale, après une crise cardiaque ou est causée par des maladies des tissus conjonctifs.
  • péricardite Exsudative séreuse est caractérisée par un versement qui contient beaucoup de pus ou d’albumine.
  • Péricardite néoplasique est provoquée par une tumeur dans le péricarde ou par de métastases.
  • Syndrome de Dressler est un type de péricardite, caractérisée par une réaction du système immunitaire suite à un tissu cardiaque ou une lésion du péricarde.
    Cela peut être après une intervention, post-traumatique ou être une conséquence de la crise cardiaque.
    Les symptômes de syndrome de Dressler comprennent une douleur thoracique semblable à ce que l’on ressent lors d’une crise cardiaque et de la fièvre.
    Grâce à de récentes améliorations dans le traitement de l’insuffisance cardiaque, le syndrome de Dressler est devenu moins fréquent qu’avant. Cependant, cette maladie peut être récidive chez les personnes qui l’ont déjà eu.
    Le syndrome de Dressler est aussi appelé péricardite post- péricardotomie ou post-infarctus du myocarde.

 

Causes de la péricardite

Il existe deux causes principales de l’épanchement péricardique. La première est une inflammation du péricarde, connue comme la péricardite, la seconde est l’accumulation de sang dans le péricarde.

Les causes de péricardite peuvent être :

  • Infections virales comme le rhume, méningite virale, cytomégalovirus, mononucléose, herpès labial ou génital, grippe, l’hépatite C et VIH/sida.
  • péricardite bactérienne ou purulente peut être due à une complication d’une maladie infectieuse comme la pneumonie, la bronchite ou la tuberculose.
  • La polyarthrite rhumatoïde, lupus et autres maladies auto-immunes.
  • Insuffisance rénale.
  • L’hypothyroïdie.
  • Lésions cardiaques causées par l’infarctus du myocarde.
  • Un traumatisme thoracique.
  • La chirurgie cardiaque (est l’une des causes de péricardite chez les enfants).
  • Le traitement du Cancer comme la radiothérapie.
  • Métastases (cancer du poumon ou cancer du sein, leucémie, etc.).
  • Insuffisance cardiaque qui peut entraîner un épanchement péricardique et pleural.
  • Certains médicaments.

L’inflammation n’est pas la seule cause d’un épanchement péricardique.
Chez certains patients, le sang peut s’accumuler dans le péricarde ou alors un blocage   qui empêche le liquide s’écouler normalement. Ces facteurs peuvent aussi contribuer à l’épanchement péricardique.
En outre, il y a certains cas où la maladie reste idiopathique, c’est-à-dire qu’on ne peut pas déterminer la cause.

 

Complications de la péricardite

La tamponnade cardiaque et la péricardite constrictive sont deux complications graves de la péricardite chronique.
La tamponnade cardiaque se produit chaque fois qu’il y a une accumulation excessive   de liquide dans le péricarde (une sorte de sacoche autour du cœur).
L’excès de liquide exerce une certaine pression sur le cœur et empêche le remplissage du sang. C’est pourquoi le cœur pompe une quantité minimale de sang et avec le risque d’une chute soudaine de la pression artérielle.
Si on ne la soigne pas, la tamponnade cardiaque peut être fatale.
La péricardite chronique adhésive ou constrictive est une maladie rare qui se développe au fil du temps. Elle conduit à la formation de tissu fibreux autour du péricarde.
Cette membrane devient rigide et ne peut pas se déplacer correctement. Au fil du temps, le tissu fibreux comprime le cœur et l’empêche de fonctionner correctement.

 

Quelles complications peuvent survenir en cas de péricardite non soignée ?

L’excès de liquide qui s’accumule autour du cœur commence à presser l’organe. Sans traitement, cette forte pression peut empêcher le remplissage complet du sang des cavités cardiaques.
Il peut également provoquer une fermeture partielle d’une ou plusieurs parois. Cette maladie est appelée tamponnade cardiaque.
La conséquence immédiate de ce disfonctionnement est la circulation altérée et la carence en apport d’oxygène. Cela pourrait représenter une situation dangereuse pour la personne concernée.

En raison de la pression créée par l’accumulation de liquide, au cœur les cavités qui pompent le sang ne peuvent plus effectuer cette fonction. Peuvent collapser partiellement une ou plusieurs cavités cardiaques, avec comme conséquence négative une mauvaise circulation sanguine et l’apport insuffisant d’oxygène à travers le corps. Pour cela il est conseillé, rechercher une intervention médicale rapide et un traitement.

 

Diagnostic de péricardite

Le médecin a besoin de connaître le cadre clinique du patient et les symptômes, et successivement un examen objectif.
Certains symptômes fréquents qui peuvent indiquer l’apparition de l’épanchement péricardique sont :

  1. une douleur lancinante qui se ressent derrière le sternum, habituellement sur le coté gauche de la poitrine. La douleur ne reste pas focalisée, mais s’étend à l’épaule gauche et arrive au niveau du cou.
  2. les actions comme la toux, le rire, l’éternuement, s’allonger ou manger peuvent aggraver la douleur. Le fait de s’assoir diminue les symptômes.
  3. les difficultés à respirer en position couchée et aussi pendant l’inhalation.

Les symptômes qui peuvent survenir avec la péricardite sont des vertiges, de la fièvre légère, l’accélération du rythme cardiaque et l’anxiété sans raison particulière. Dans certains cas, on peut avoir des jambes enflées ou le ventre gonflé, des nausées et de la toux.

 

Symptômes de la péricardite
Symptômes de la péricardite

La péricardite chronique est une maladie récurrente, il est donc important que le patient explique au médecin si c’est un cas de rechute.

Tests de diagnostic de péricardite
Tout d’abord on fait un examen médical général.
Le médecin mesure le rythme cardiaque du patient avec un stéthoscope. Si le cœur est submergé de liquide, on peut entendre un son aigu anormal.
S’il y a trop de liquide autour du cœur, le bruit semble venir de loin.
Suite à cette visite, le médecin peut prescrire au patient quelques examens.

  • radiographie : la radiographie du thorax est le premier test qui permet d’identifier ce problème. On observe une structure élargie du cœur si elle est entourée de liquide.
  • Électrocardiogramme : est utilisé pour étudier l’activité électrique du cœur.
    Les tracés d’ECG produits à travers une pression sur le cœur en raison de l’accumulation du liquide contribue à diagnostiquer cette pathologie.
  • Échocardiogramme : c’est l’examen diagnostique le plus utilisé pour détecter l’épanchement péricardique. Par le biais de l’échocardiographie, le médecin est en mesure d’étudier les images en temps réel du cœur. Si le cœur est submergé de fluide il présente des altérations dans l’espace entre les deux couches du péricarde, la diminution de la fonction et l’effondrement des cavités cardiaques.
  • Analyses de sang : le médecin pourra prescrire des analyses de sang pour confirmer le diagnostic et comprendre la cause de la péricardite.
  • Par exemple la troponine élevée peut être provoquée par une péricardite.
  • Autres tests diagnostiques : examens instrumentaux tels que le scanner (tomodensitométrie/CT-scan) et IRM (imagerie par résonance magnétique) peut détecter la péricardite, mais généralement vous permet de diagnostiquer ce problème.

 

Traitement de la péricardite

Le traitement de la péricardite dépend :

  • Des facteurs causant l’épanchement péricardique ;
  • Degré d’accumulation du liquide ;
  • La gravité de la maladie (peut altérer la fonctionnalité du cœur).

Observant tous ces facteurs, les médecins choisissent le meilleur traitement disponible pour le patient.
Quand il n’y-a pas un danger immédiat pour la détérioration de la maladie, les médicaments peuvent être utilisés pour traiter une inflammation du péricarde.
Il s’agit des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l’indométacine ou de l’ibuprofène (Brufen) qui sont sans danger pendant la grossesse, le médecin peut également prescrire des stéroïdes, des diurétiques, d’autres médicaments pour l’insuffisance cardiaque et/ou des antibiotiques pour lutter contre l’infection.

La colchicine est utilisée pour réduire l’inflammation qui a provoqué la péricardite.
Ces médicaments sont donnés uniquement si la personne affectée risque une diminution des fonctions cardiaques provoquées par un excès de liquide.
Les médecins peuvent choisir la chirurgie si ces médicaments ne sont pas efficaces, si la maladie a causé ou peut causer une tamponnade.
Dans la phase aiguë il est important de se reposer et donc il faut éviter le sport.

Intervention chirurgicale

Les procédures chirurgicales comprennent :
Péricardiocentèse à ultrasons : elle est pratiquée plus souvent, c’est une procédure médicale sûre et efficace souvent utilisée pour éliminer ou drainer l’excès de liquide dans le péricarde.
Thoracoscopie à vidéo-assistée : on l’exécute sous anesthésie générale et sert à une évaluation visuelle du péricarde. Cette procédure permet de drainer et prévenir l’accumulation excessive de liquide.
La sclérose intrapéricardique: dans cette procédure, on injecte une solution entre les couches du péricarde pour les sceller. On l’utilise habituellement pour l’épanchement péricardique provoqué par le cancer.

Péricardectomie : cette intervention chirurgicale consiste à enlever tout ou une partie du péricarde. Toute fois, on l’applique seulement dans des cas très compliqués d’accumulation de liquide.

Après l’intervention, on doit suivre un régime alimentaire léger avec moins de sel et sucre pour récupérer plus rapidement.
On peut également arrêter de fumer parce que fumer provoque beaucoup de dégâts qui peuvent prolonger le temps de récupération.

 

Combien de temps dure-t-elle ? Le pronostic

Quand bien même la péricardite est de forme modérée, le temps de guérison est d’environ 2/3 mois, mais dans les cas graves, elle peut provoquer la mort de l’individu.
La péricardite peut être récidive, dans ce cas elle devient chronique.