Rythme cardiaque normal

Un rythme cardiaque normal signifie la fréquence de battements par minute que devrait avoir le cœur.

Les pouls normaux chez les adultes et les enfants

Une fréquence cardiaque de 60-100 BPM est considérée comme normale, mais il y a des exceptions.
Un athlète bien entraîné peut avoir une fréquence cardiaque de 40 BPM, un nouveau-né d’environ 180-190 BPM.
Un nombre de pulsations peu élevé peut être considéré comme acceptable s’il est un indicateur d’endurance cardiovasculaire et du bon fonctionnement du cœur.

Une chute sous les valeurs normales peut être source d’inquiétude.


Quand la fréquence descend à une valeur au-dessous de la normale, elle est définie bradycardie, tandis que quand le rythme cardiaque est accéléré, on parle de tachycardie.

 

Variations de la fréquence cardiaque par minute

Chez un individu sain, la fréquence cardiaque n’est pas toujours constante. Elle varie en fonction du niveau d’activité et du stress.
Selon le tableau de la fréquence cardiaque idéale, le rythme cardiaque normal pour les adultes au repos est compris entre 60 et 100 battements par minute (BPM).
Le taux peut descendre à 40 BPM quand on dort.
Certains athlètes bien entraînés peuvent avoir un rythme au-dessous de 60 parce que le muscle cardiaque est plus fort et pompe une quantité de sang supérieure.
Un niveau plus élevé de fréquence cardiaque indique que le cœur doit travailler plus durement.
Le rythme cardiaque peut atteindre 150 ou 200 BPM lors d’un effort.
Les médecins conseillent de mesurer régulièrement la fréquence cardiaque pour vérifier l’état de santé.
Grâce à des exercices réguliers et corrects, on peut augmenter l’efficacité du cœur. Le rythme cardiaque peut donc s’améliorer.
Chez un nouveau-né, la fréquence cardiaque est d’environ 110 BPM.
La fréquence cardiaque varie aussi selon le sexe.

Chez les femmes de plus de 13 ans, la fréquence est plus élevée que chez les hommes du même âge.
Généralement, une personne en surcharge pondérale a une fréquence cardiaque plus élevée qu’une personne d’un poids moyen.
Les facteurs qui influencent la fréquence cardiaque sont le tabagisme, les maladies, la fièvre, la fatigue, la grossesse, les médicaments et l’entraînement.

Valeurs normales de la fréquence cardiaque
La fréquence cardiaque d’un individu est influencée par plusieurs facteurs : les plus importants sont le sexe, l’âge, le poids, les émotions, les médicaments et le niveau d’activité.
Les activités exercées peuvent altérer le rythme cardiaque en peu de temps.
La fréquence peut descendre à 40 BPM quand une personne est couchée, tandis qu’elle peut atteindre 150-200 BPM quand elle est en mouvement ou quand elle pratique un sport difficile.

Fréquence cardiaque optimale chez les adultes

  • Homme 68-75 BPM
  • Femme 72-80 BPM

 

Tableau du rythme cardiaque normal en fonction de l’âge

Âge Fréquence cardiaque moyenne
Nouveau-né 120-160
Jusqu’à 1 an 80-140
De 1 à 2 ans 80-130
2 – 6 ans 75-120
7 – 12 ans 75-110
13 – 18 ans 70-110
18 ans et plus 60 – 110
Sportif 40 – 60

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est la fréquence cardiaque normale au repos ?
Le cœur du fœtus commence à battre 22 jours après la conception, c’est-à-dire pendant la cinquième semaine de grossesse.
La fréquence cardiaque fœtale normale en fonction des dimensions du fœtus est la suivante :

  1. Un embryon de 2 mm a une fréquence de 75 battements par minute.
  2. Un embryon de 5 mm a une fréquence de 100 battements par minute.
  3. Un embryon de 10 mm a une fréquence de 120 battements par minute.
  4. Un embryon de 15 mm a une fréquence de 130 battements par minute.


Donc, la fréquence cardiaque fœtale est considérée comme normale entre 110 et 180 battements par minute.
Une valeur comprise entre 180 et 190 battements par minute est encore considérée comme normale.
Le cœur d’un adulte sain bat entre 60 et 100 fois par minute au repos.
La fréquence cardiaque au repos augmente avec l’âge.
Une basse fréquence cardiaque chez les adultes sains est un indicateur d’endurance cardiovasculaire et d’un cœur efficace.
Chez un athlète bien entraîné, la fréquence cardiaque peut être de 40 à 60 battements par minute. Les valeurs normales de la fréquence cardiaque au repos chez les enfants (6-15 ans) sont comprises entre 70 et 100 battements par minute.
La fréquence cardiaque au repos doit être mesurée au matin, juste après le réveil.
On peut prendre le pouls radial au niveau du poignet, ou le pouls carotidien au niveau du cou. Voici quelques simples étapes et suggestions pour garantir la mesure correcte de la fréquence cardiaque au repos.

Comment mesurer la fréquence cardiaque moyenne ?
Quand le sang est pompé dans les artères, il existe des zones spécifiques du corps où les vaisseaux sanguins sont proches de la surface de la peau : on peut y sentir le pouls.
Cela permet de mesurer facilement la fréquence cardiaque.
Les zones où l’on peut prendre le pouls sont :

  1. Poignet – on sent l’artère radiale
  2. Cou – l’artère carotide (juste à côté de la pomme d’Adam)
  3. Partie interne du coude
  4. Aine
  5. Cheville
  6. Derrière le genou, l’artère dans la partie postérieure de la jambe (qui passe à travers le muscle du mollet)
  7. Ventre
  8. Poitrine
  9. Bord latéral de l’os entre la mâchoire inférieure et les tempes.

On peut ressentir une sensation de battement violent aux tempes quand on éprouve des émotions fortes.

Pouls radial

  • Positionner le bout de l’index et du majeur sur le poignet opposé, légèrement au-dessous de la base du pouce.
  • Quand on sent le pouls, compter le nombre de battements pendant 10 secondes.
  • En multipliant cette valeur par 6, on obtient le nombre de battements par minute.

Pouls carotidien

  • Positionner le bout de l’index et du majeur sur chaque côté du cou, juste sous le coin de la mandibule.
  • Presser légèrement pour prendre le pouls et compter le nombre de battements pendant 10 secondes.
  • En multipliant cette valeur par 6, on obtient le nombre de battements par minute.

Le médecin ausculte le battement cardiaque du patient à l’aide d’un stéthoscope : il entend deux sons.
Le premier son est produit par la fermeture des valves mitrale et tricuspide, qui se trouvent entre l’atrium et le ventricule.
Le second son est produit par la fermeture de la valve entre le ventricule gauche et l’aorte et de la valve entre le ventricule droit et l’artère pulmonaire.

 

Rythme cardiaque normalBradycardie et tachycardie

La fréquence cardiaque qui n’est pas comprise dans l’intervalle de 60-100 battements par minute au repos est considérée comme une arythmie cardiaque si elle est accompagnée des symptômes suivants : vertiges, fatigue, douleur à la poitrine, essoufflement et évanouissement.
Elle peut être le résultat de problèmes cardiaques causés par le vieillissement, le déséquilibre électrolytique, l’alcool, l’hypertension et les troubles cardiaques.
Les maladies qui peuvent causer une arythmie sont :

  1. Extrasystoles,
  2. Fibrillation atriale,
  3. Fibrillation ventriculaire,
  4. Péricardite,
  5. Hypertension,
  6. Hyperthyroïdie,
  7. Insuffisance cardiaque,
  8. Infarctus,
  9. Pneumonie,
  10. Emphysème, etc.

Un rythme cardiaque lent (inférieur à 60 bpm) est défini bradycardie. Des traitements sont nécessaires en cas de symptômes.

Au contraire, une fréquence cardiaque au repos supérieure à 100 bpm est trop rapide : on parle de tachycardie. Elle est caractérisée par des palpitations et par les symptômes exposés ci-dessus. Dans ce cas-là, une intervention médicale urgente est nécessaire.
Certaines causes de bradycardie pathologique sont :

  1. Infarctus du myocarde,
  2. Cardiopathie congénitale,
  3. Myocardite,
  4. Complication suite à une intervention chirurgicale,
  5. Hypothyroïdie,
  6. Déséquilibre électrolytique dans le sang,
  7. Apnée du sommeil,
  8. Maladies inflammatoires (par exemple la fièvre rhumatismale),
  9. Hémochromatose,
  10. Médicaments (comme les anti-arythmiques ou les médicaments pour la tension).

Si le patient ressent des battements dans les oreilles, la cause peut être une tension élevée.

 

Classification de la fréquence cardiaque

Fréquence cardiaque maximale : la fréquence cardiaque maximale (FCM) se réfère au nombre maximal de battements que le cœur peut faire en une minute.

Cette donnée sert pendant ou juste après un exercice physique.
La FCM aide à atteindre le meilleur état de santé du cœur en travaillant sur l’intensité appropriée.
La façon la plus simple de calculer la FCM est d’effectuer l’opération suivante : 220 – l’âge.
Donc, si une personne est âgée de 30 ans, la fréquence cardiaque maximale est de 190.
Les sportifs devraient maintenir les battements à une valeur moyenne d’environ 50-60 % de la fréquence cardiaque maximale.
Donc, si une personne est âgée de 30 ans, la fréquence cardiaque par minute devrait être comprise entre 95 et 110.

Cette donnée varie légèrement en fonction du sexe et de la constitution de la personne.
Généralement, la fréquence cardiaque se mesure pendant l’entraînement.
Pour mesurer la valeur moyenne pendant et après l’exercice, il est nécessaire de connaître la fréquence cardiaque maximale.

Fréquence cardiaque au repos : il s’agit de la fréquence cardiaque calculée quand on ne pratique pas d’activité physique.
Cette donnée montre la santé du cœur et les niveaux d’entraînement.
Une valeur basse du rythme cardiaque signifie que le muscle cardiaque se porte bien, sauf certains cas pathologiques.

Fréquence cardiaque de réserve : le rythme cardiaque est maximal pendant l’exercice physique ou toute activité difficile.
Toutefois, après une compétition ou un entraînement, la fréquence cardiaque diminue pour atteindre son niveau normal au repos.
La fréquence cardiaque de réserve est la valeur qu’atteint la fréquence cardiaque deux minutes après avoir arrêté l’exercice physique.
Par exemple, après une course de 15 minutes, la FCM est de 130 ; deux minutes après la fin de la course, la valeur est descendue à 92.
Donc, la fréquence cardiaque de réserve est 130-92= 38.
Elle permet de déterminer la santé du cœur parce que si le rythme se normalise rapidement, il s’agit d’un signe positif.