Foramen ovale perméable

Le foramen ovale perméable est une anomalie congénitale du cœur caractérisée par une ouverture dans la cloison (septum) qui sépare les cavités supérieures du cœur : l’atrium droit et l’atrium gauche.

INDEX

Le septum interauriculaire est le tissu cardiaque qui sépare les atria (les deux cavités supérieures).
Le septum interventriculaire est la paroi qui sépare les ventricules (les deux cavités inférieures).

Le foramen ovale est un petit trou situé dans le septum cardiaque interauriculaire.

Le foramen ovale perméable influence la circulation du sang : si le trou est grand, il peut causer différents symptômes.

Dans l’utérus, le fœtus n’utilise pas ses poumons pour recevoir du sang oxygéné. Il dépend de sa mère à travers le cordon ombilical.
Le sang circule des veines vers le côté droit du cœur du fœtus. Il passe ensuite du côté gauche du cœur par le foramen ovale en évitant les poumons de l’enfant.
Généralement, le foramen ovale se ferme spontanément à la naissance suite à l’augmentation de la pression artérielle sur le côté gauche du cœur.
Si le septum interauriculaire ne se ferme pas correctement, cette anomalie est appelée foramen ovale perméable.
Cette ouverture fonctionne comme une valve qui ne s’ouvre que dans des conditions spécifiques, en cas de pression élevée dans le thorax.
Cette augmentation de la tension se produit quand la personne va à la selle, tousse ou éternue.
Si la pression est suffisamment forte, le sang peut circuler de l’atrium droit à l’atrium gauche.
Si un caillot de sang est présent dans la partie droite du cœur, il peut traverser le foramen ovale, entrer dans l’atrium gauche et atteindre le cerveau (en causant un AVC) ou circuler dans une artère coronaire (en provoquant une crise cardiaque).

 

Type de défaut du septum interauriculaire

La classification se base sur l’implication d’autres structures du cœur et sur sa formation pendant le développement fœtal précoce.

Il existe trois types d’anomalies :

  • Ostium secondum : anomalie la plus fréquente qui se trouve au milieu du septum auriculaire ;
  • Ostium primum : anomalie qui se trouve dans la partie inférieure du septum et qui est associée à une anomalie de la valve mitrale (souvent une fuite) ;
  • Sinus venosus : anomalie qui se trouve dans la partie supérieure du septum et qui est caractérisée par la malformation de la veine pulmonaire supérieure droite.

 


Diffusion du foramen ovale perméable

Le foramen ovale perméable affecte environ 25 % de la population.
Chez les patients ayant eu un AVC cryptogénique (AVC dont la cause est inconnue), l’incidence du foramen ovale perméable atteint environ 46 %.
Cela vaut pour les patients qui ont eu un AVC avant 55 ans.
Lire les lignes directrices de l’American Heart Association et de l’American Stroke Association (http://stroke.ahajournals.org/content/37/2/577.full).

Ses causes ne sont pas définies. Toutefois, le caractère héréditaire (génétique) est l’une des causes les plus probables.
Un foramen ovale perméable peut être causé par un anévrisme du septum interauriculaire, caractérisé par une mobilité excessive du septum auriculaire.

 

foramen,ovale,perméableSymptômes du foramen ovale perméable

La plupart des patients ne présentent aucun symptôme.

AVC et foramen ovale perméable :
Le foramen ovale perméable est présent dans environ 46 % des cas d’AVC.
Les symptômes les plus fréquents d’AVC sont :

  1. Faiblesse ou perte de sensibilité au visage, au bras ou à la jambe sur un côté du corps.
  2. Perte de la vue ou obscurcissement d’un ou des deux yeux (comme un voile devant les yeux).
  3. Perte du langage, difficultés à parler ou à comprendre ce que les autres disent.
  4. Céphalée grave et soudaine, sans cause connue.
  5. Perte de l’équilibre et instabilité lors de la marche.

Céphalée et foramen ovale perméable :
Les maux de tête sont plus fréquents chez les patients atteints de foramen ovale perméable.
Il semble que la fermeture du foramen ovale perméable réduise les symptômes de migraine avec aura. Toutefois, des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer cette constatation.

Généralement, ces troubles se présentent à l’âge adulte, après 30 ans. Les complications sont rares chez les bébés et les enfants.

 


Foramen ovale perméable

Diagnostic de perméabilité du foramen ovale

Le foramen ovale perméable peut être identifié au moyen d’un échocardiogramme.
Dans certains cas, le patient doit tousser ou effectuer la manœuvre de Valsalva pour augmenter la pression dans l’atrium droit.
Cela peut augmenter le flux de sang de l’atrium droit à l’atrium gauche. L’échographie transœsophagienne peut donner une vision plus détaillée de l’anomalie cardiaque.
Le doppler transcrânien montre le passage éventuel de micro-emboles cérébraux : cela signifie que les poumons ne les ont pas bloqués et qu’ils sont donc passés de l’atrium droit à l’atrium gauche.

Traitement du foramen ovale perméable (FOP)

Les personnes qui présentent une forme légère de foramen ovale perméable ne doivent suivre aucun traitement si aucun autre trouble n’est lié (un AVC par exemple).
Les patients qui ont eu un AVC ou un accident ischémique transitoire (AIT) peuvent prendre des médicaments anticoagulants pour fluidifier le sang, par exemple l’aspirine, le clopidogrel ou la Coumadine (warfarine) pour l’ischémie cérébrale.

Les personnes qui prennent des antiagrégants peuvent voyager en avion. Toutefois, ils doivent éviter tout sport subaquatique.

 

Réparation du foramen ovale perméable
On ne sait pas encore quel est le meilleur traitement pour cette maladie.
Les études scientifiques ont montré que l’on peut obtenir une amélioration en adoptant des mesures de prévention primaire pour empêcher un AVC chez les patients qui présentent un foramen ovale perméable.
Une personne avec foramen ovale perméable qui a déjà eu un AVC présente un risque accru de récidive en fonction des facteurs de risque, par exemple la présence d’un autre problème appelé anévrisme du septum auriculaire.

Pour ces patients, les traitements sont encore à l’étude et comprennent :

  1. Le traitement anticoagulant (fluidifiants du sang) comme l’aspirine, le clopidogrel ou la warfarine ;
  2. L’intervention chirurgicale pour soigner l’anomalie ;
  3. Un dispositif de fermeture percutanée.

Les risques et les bénéfices à long terme des dispositifs d’occlusion percutanée pour le traitement de patients avec foramen ovale perméable ne sont pas encore bien définis.

 

Traitement non-chirurgical : cathétérisme cardiaque interventionnel

Pour certains patients, le cardiologue et le neurologue peuvent recommander la fermeture du foramen ovale perméable.
Généralement, on préfère la fermeture percutanée plutôt que celle chirurgicale.
Tout d’abord, la procédure prévoit le cathétérisme cardiaque.
Pendant ce test, les cathéters sont introduits dans les veines de l’aine puis jusqu’au cœur. On insère un ballonnet à travers le foramen ovale perméable pour déterminer sa dimension et sa position.
On mesure la pression dans les atria.
On place un petit cathéter muni d’un transducteur dans le cœur, pour examiner l’intérieur.
Si le cathétérisme cardiaque montre que le foramen ovale perméable présente une bonne dimension et qu’il se trouve dans une zone appropriée pour être fermé à l’aide de ce dispositif, le cardiologue introduit le dispositif pour fermer le trou.