Athérosclérose et artériosclérose

L’athérosclérose est une maladie cardiovasculaire caractérisée par le rétrécissement des vaisseaux sanguins à cause de l’accumulation constante de graisses et de cholestérol.

L’athérosclérose est trouble qui consiste en le durcissement des parois artérielles qui deviennent moins élastiques.
L’athérosclérose touche les artères. Elle est suivie d’une inflammation chronique.
Les artères transportent le sang aux différentes parties du corps. Elles sont recouvertes d’une mince couche de cellules appelée endothélium.
L’endothélium est endommagé par le tabac, l’accumulation de graisses et l’hypertension.
L’accumulation constante provoque l’épaississement des parois du vaisseau sanguin.

Athérosclérose ou artériosclérose La conséquence est la réduction de l’espace à l’intérieur du vaisseau (où le sang circule).
L’accumulation des macrophages (un type de globules blancs) provoque un durcissement ultérieur voire l’obstruction des artères.
L’accumulation de cellules et de cholestérol provoque la formation d’athéromes (plaques d’athérosclérose).
Cela provoque la diminution de l’élasticité de la paroi artérielle qui réduit le flux du sang aux organes.
C’est pourquoi on l’appelle aussi artériopathie oblitérante chronique obstructive.
Le processus commence durant la jeunesse. Toutefois, il reste en général peu important. Les symptômes ne se manifestent pas avant 40 ans.
Les artères les plus touchées sont les carotides, les artères coronaires et les artères périphériques. Au niveau des reins, une substance hyaline peut s’accumuler dans les artérioles rénales.
Pour des raisons inconnues, l’athérosclérose n’affecte pas les veines. On pense que la pression sanguine veineuse, plus basse, les protège.

 

Causes de l’athérosclérose

  • Obésité ;
  • Diabète ;
  • Sédentarité et manque d’exercice physique ;
  • Hypertension ;
  • Tabagisme ;
  • Âge (cette maladie est fréquente chez les personnes âgées) ;
  • Déséquilibre hormonal ;
  • Taux élevé de LDL (« mauvais cholestérol ») ;
  • Génétique, antécédents familiaux, etc. ;
  • Alimentation incorrecte : consommation excessive de graisses saturées dans le régime alimentaire quotidien et consommation insuffisante de fruits, de légumes ou d’aliments sains pauvres en graisses.

Les hommes présentent un risque plus important de souffrir d’athérosclérose que les femmes. Généralement, les femmes développent cette maladie après la ménopause.
L’athérosclérose est une pathologie de l’adulte et de la personne âgée. Toutefois, il s’agit d’un processus graduel qui commence dès l’enfance.
En effet, les enfants présentent eux aussi des stries lipidiques dans les parois internes des artères.

 

Facteurs de risque de l’athérosclérose

L’obstruction artérielle se présente à la suite du dépôt et de l’accumulation de graisses et de cholestérol dans les artères.

Les facteurs de risque de cette maladie peuvent être les suivants :

  • Taux élevé de LDL (mauvais cholestérol) ;
  • Mauvaises habitudes alimentaires ;
  • Sédentarité ;
  • Hypertension artérielle ;
  • Tabagisme ;
  • Consommation excessive d’alcool ;
  • Obésité ;
  • Helicobacter pylori ;
  • Diabète.

 

Symptômes de l’athérosclérose

Les symptômes apparaissent quand la maladie provoque une ischémie (diminution du flux sanguin) significative.
Voici quelques symptômes récurrents de l’obstruction artérielle :

  1. Vertiges ;
  2. Nausées ;
  3. Maux de tête ;
  4. Fatigue ;
  5. Transpiration excessive ;
  6. Troubles cognitifs ;
  7. Perte de mémoire ;
  8. Essoufflement.

Parmi les complications de l’athérosclérose, nous pouvons citer par exemple :

  1. Coronaropathie,
  2. Maladie de l’artère carotide,
  3. Artériopathie des artères périphériques,
  4. Anévrisme de l’aorte (gonflement de l’aorte qui peut éclater en causant une grave hémorragie),
  5. Démence sénile.

 

Athérosclérose coronaire

L’artériosclérose est l’un des facteurs de risque les plus importants et fréquents des maladies du cœur.
L’un des symptômes primaires de l’artériosclérose coronaire est la douleur et la sensation d’oppression sur la poitrine, connue aussi comme angine de poitrine. Cette maladie ressemble souvent à une crise cardiaque.
Si elle n’est pas soignée, la diminution du flux sanguin vers le tissu musculaire cardiaque peut causer l’infarctus du myocarde aigu pendant les stades avancés.
Si l’athérosclérose coronaire est chronique, le cœur reçoit une quantité réduite de sang pendant une longue période. Pour compenser cette réduction de sang, il est possible que le cœur ne fonctionne pas bien.
La conséquence est la cardiomyopathie ischémique (perte ou affaiblissement du tissu musculaire cardiaque).
Parfois, la personne peut développer aussi une arythmie.

Quand le sang oxygéné n’atteint pas le cœur, la personne touchée peut souffrir de :

  • Angine ;
  • Douleur du côté gauche de la poitrine ;
  • Rythme cardiaque accéléré.

 

Athérosclérose carotidienne

L’artère carotide transporte le sang au cerveau.
Quand l’athérosclérose se présente dans l’artère carotide, les conséquences peuvent être graves et mortelles.
Les symptômes de l’athérosclérose cérébrale sont identiques à ceux de l’AVC. Nous pouvons citer par exemple : confusion mentale, maux de tête, vertiges et perte d’équilibre, incapacité de bouger ses membres, etc.
En cas d’athérosclérose intracrânienne, les symptômes ne se présentent parfois que d’un seul côté du corps.
On peut ressentir une faiblesse soudaine, un engourdissement des membres d’un seul côté du corps ou une vision trouble d’un œil, etc.
Si les deux artères carotides sont obstruées, des accidents ischémiques transitoires peuvent se présenter et provoquer les troubles suivants :

  1. Engourdissement d’un côté du corps,
  2. Perte de la vision d’un œil ;
  3. Bourdonnements d’oreille ;
  4. Difficultés à parler.

 

Athérosclérose périphérique

Quand l’athérosclérose touche les artères qui portent le sang vers la périphérie, l’artériopathie est de type périphérique.
Cette maladie est caractérisée par certains symptômes de l’accident ischémique transitoire, par exemple : claudication (douleur et affaiblissement des jambes lorsque l’on marche), plaies et lésions cutanées sur les jambes et les bras qui ne guérissent pas rapidement, changement de la couleur du membre, chute des cheveux et croissance ralentie des ongles sur les membres touchés, etc.
Cela peut être transitoire. Toutefois, avec le temps, cela devient si grave que le bras devient bleu et se gangrène.
Si la formation de l’athérome est accompagnée d’une thrombose (formation d’un thrombus ou d’un caillot de sang), le trouble s’aggrave considérablement.

L’obstruction artérielle aux jambes peut causer :

  • Un engourdissement ;
  • Des douleurs aux membres inférieurs, notamment aux jambes (sous le genou) ;
  • Des crampes.

Bien qu’il s’agisse d’une maladie progressive et généralisée, il est possible de l’éviter en adoptant un régime sain, pauvre en graisses et en cholestérol et en pratiquant une activité physique régulière. Toutefois, dans certains cas, certaines techniques invasives d’angioplastie des artères coronaires et de pontage peuvent être utiles pour supprimer les obstructions.

 

Coronarographie,coronaire,cœur
Coronarographie

Diagnostic de l’athérosclérose

Certains examens sont réalisés pour diagnostiquer ou exclure cette maladie, par exemple :

  • Prise de sang pour vérifier le taux de cholestérol ;
  • Épreuve d’effort cardiaque ;
  • Électrocardiogramme ;
  • Écho-doppler des troncs supra-aortiques pour l’athérosclérose des carotides ;
  • IRM ;
  • Coronarographie pour identifier les artères obstruées et déterminer le volume de l’obstruction.

 

Traitement de l’athérosclérose

Les médicaments, l’intervention chirurgicale et le changement de mode de vie peuvent aider le patient à améliorer l’efficacité du cœur.
Voici certaines thérapies en cas d’artériosclérose.

Médicaments contre le cholestérol : le traitement du cholestérol aide à ralentir, à arrêter, voire à inverser l’accumulation de graisses dans les artères du patient.
Certains médecins prescrivent des anticoagulants qui fluidifient le sang et qui empêchent ainsi la formation de caillots.

Médicaments antiplaquettaires : ce type de médicament réduit la possibilité d’agrégation des plaquettes dans les artères rétrécies. En plus des médicaments antiplaquettaires, l’angioplastie avec ballonnet est une solution possible pour le traitement de l’artériosclérose. On l’utilise pour ouvrir les artères coronaires.

Intervention chirurgicale : elle est utile au traitement. Elle est souvent préférable aux médicaments. Il existe plusieurs types d’intervention chirurgicale pour le traitement de cette maladie, comme le pontage qui utilise une veine ou un greffon artificiel.
D’autres méthodes sont l’endartériectomie (ablation de l’athérome adhérant aux parois de l’artère) et le greffon (réparation ou substitution du vaisseau).
Généralement, ce type d’intervention se fait sur les grandes artères, par exemple les carotides ou l’aorte (en cas d’athérosclérose aortique).

Traitements non médicamenteux : on devrait alterner le repos à l’exercice physique pour améliorer la circulation sanguine.
Il faut arrêter de fumer pour détendre les artères et augmenter la capacité du sang à transporter l’oxygène.
De plus, il est important d’éviter toute coupure ou lésion éventuelle, car elles pourraient augmenter le risque d’infection.
Le patient devrait éviter les matières grasses hydrogénées ainsi que l’excès de graisses saturées comme le beurre ou la crème.
Certains médecins interdisent à leurs patients de manger des aliments raffinés et transformés (pickles, thé, café, sucre blanc et produits similaires).

 

Remèdes naturels contre l’athérosclérose

Les études sur la prévention ont montré que, si l’on modifie son mode de vie, les obstructions artérielles peuvent disparaître sans provoquer d’effets secondaires.
Un mode de vie plus régulier et sain améliore la qualité de vie.
Le cholestérol forme des plaques à l’intérieur des artères, les obstrue et provoque différentes maladies cardiovasculaires.
Le contrôle de l’alimentation, l’exercice physique et la réduction du stress sont des éléments importants pour inverser le phénomène de l’athérosclérose.
Le mauvais cholestérol est formé par des lipoprotéines LDL qui se fixent à la paroi interne des artères et provoquent l’athérosclérose, tandis que le bon cholestérol est composé de lipoprotéines HDL qui suppriment les graisses du sang et stabilisent les plaques existantes.
Ces remèdes faits maison aident à augmenter le taux de HDL dans le sang.
HDL est un sigle qui signifie « lipoprotéine de haute densité », tandis que LDL correspond à « lipoprotéine de basse densité ».

 

Régime alimentaire et alimentation contre l’athérosclérose

Mauvaises habitudes alimentaires : il faudrait éviter la malbouffe, les aliments raffinés ou congelés depuis longtemps. Il est également conseillé de ne pas manger trop tard le soir et de ne pas sauter le petit-déjeuner ou le déjeuner.

Alimentation riche en fibres : il faut manger plus de fruits, de légumes frais, de céréales complètes, de haricots, de farine d’avoine, etc., pour augmenter la quantité de fibres dans l’alimentation. Une alimentation riche en fibres peut aider à réduire les taux de cholestérol.

Acides gras oméga-3 : les aliments qui contiennent des acides gras essentiels oméga-3 comme le saumon, le thon et les graines de lin peuvent prévenir la coagulation du sang et l’oxydation du cholestérol.

Le lycopène présent dans les tomates et le gingembre empêche lui aussi l’oxydation du cholestérol LDL.

Vitamine B3 ou niacine : elle aide à prévenir les maladies cardiovasculaires.

Vitamine E : les aliments riches en vitamine E comme les graines de tournesol ou les blettes peuvent réduire l’inflammation des parois artérielles.

Régime pauvre en cholestérol : les personnes affectées d’athérosclérose devraient suivre un régime hypocholestérolémiant.

Il faut éviter les aliments contenant des graisses saturées.

Il faudrait choisir des aliments riches en graisses insaturées comme le poisson, les amandes, les noix, les noisettes, les cacahuètes, l’huile d’olive et l’huile de colza qui aident à éliminer les plaques des artères.

Eau : on devrait boire beaucoup d’eau et toujours bien s’hydrater.

Compléments alimentaires : certains compléments naturels peuvent aider à dissoudre la plaque, par exemple les comprimés d’ail, les compléments en vitamine E ou K ainsi que les compléments alimentaires à base d’huile de poisson.

Stérols et stanols végétaux : la consommation d’aliments contenant des stérols et des stanols végétaux aide à lutter contre l’athérosclérose.

Les aliments qui contiennent ces éléments sont les suivants : riz complet, blé complet, noix, pépins de courge et légumes comme les brocolis, les choux-fleurs, les tomates, les choux de Bruxelles, etc.

De nombreux produits alimentaires sont enrichis en stérols et en stanols végétaux.

Autres éléments : le thé vert, les pommes, les pamplemousses, l’huile d’olive vierge extra et le vinaigre de cidre aident aussi à réduire le taux de cholestérol. La consommation quotidienne d’ail et d’huile de poisson augmente la circulation sanguine à travers les artères.

L’ananas continent de la broméline, substance aux propriétés antithrombotiques, qui permet de prévenir le développement des plaques d’athérome.

 

Exercice physique régulier

Les exercices cardiovasculaires modérés et pratiqués régulièrement comme la marche, la natation, le cyclisme, le jogging, l’aérobic, la danse, etc., peuvent être efficaces pour dissoudre les plaques d’athérome.
Tout type d’exercice physique régulier aide à réduire le taux du mauvais cholestérol et à augmenter celui du bon cholestérol. Il permet de détruire les plaques d’athérome présentes dans les artères.
Pour les débutants, il est nécessaire d’être suivi par un médecin et par un physiothérapeute.