Tremblement des mains

Le tremblement des mains est un mouvement involontaire des muscles des mains.
Le tremblement est le mouvement involontaire le plus fréquent et il peut toucher :

  • Les mains,
  • Les bras,
  • La tête,
  • Les lèvres,
  • Le visage,
  • La voix,
  • Le buste
  • Les jambes.

La majorité des tremblements se produisent dans les mains. Les tremblements sont des mouvements rythmiques qui consistent en un déplacement en avant et en arrière.

 

Neurologue, fille, médecin

 

Les tremblements peuvent être normaux lorsqu’on est :

  • Fatigué,
  • Stressé,
  • Énervé,
  • Effrayé,
  • On a bu du café,
  • On fume.

Les tremblements de la main peuvent se produire à tout âge, mais ils sont plus fréquents chez les femmes et les hommes d’âge moyen ou chez les personnes âgées.

 

Types de tremblements selon la situation ou selon le mouvement effectué

  1. Le tremblement de repos se produit lorsque le muscle est détendu. Il est souvent observé uniquement dans la main ou les doigts. Ce type de tremblement se produit souvent chez les patients souffrant de la maladie de Parkinson.
  2. Le tremblement d’attitude (ou postural) se produit lorsque la personne maintient une position qui va contre la gravité, par exemple en tenant les bras tendus.
  3. Le tremblement d’action, intentionnel ou cinétique se produit pendant les mouvements volontaires (par exemple se toucher le nez avec un doigt).
  4. Le tremblement spécifique se produit lorsqu’on effectue des taches spécifiques, comme écrire.
  5. Le tremblement isométrique se produit pendant une contraction volontaire d’un muscle et il ne produit pas de mouvements.

 

Comment peut-on classifier les tremblements selon la cause ?

Voici les types principaux de tremblement :

Le tremblement essentiel (également connu comme tremblement essentiel bénin) est le type le plus fréquent de tremblement. Ce symptôme peut être léger et non progressif ou il peut être lentement progressif.
Il commence toujours d’un côté du corps puis touche le corps entier en quelques années, devenant donc bilatéral.
Dans la majorité des cas, le tremblement se produit aux mains. Le tremblement peut toucher :

  • Les mains (majorité des cas)
  • La tête,
  • La voix,
  • La langue,
  • Les jambes,
  • Le buste.

Le tremblement des mains est souvent un tremblement d’action. Le tremblement de la tête ressemble au mouvement de « oui-oui » ou « non-non ».

Le tremblement essentiel peut provoquer des problèmes de marche. L’intensité du tremblement peut s’aggraver lorsque le patient vieillit. Le tremblement peut également s’aggraver lorsque l’individu se trouve en présence d’un des facteurs suivants :

  1. Émotion (par exemple parler en public lorsqu’il y a beaucoup de personnes qui sont présentes) ;
  2. Stress ;
  3. Fièvre ;
  4. Fatigue physique ;
  5. Taux bas de sucre dans le sang.

Les tremblements commencent après 40 ans, bien que les symptômes puissent également se produire chez les enfants ou chez les jeunes.
Le tremblement peut être héréditaire. Les enfants ont une probabilité de 50% d’hériter de la pathologie.
Les experts ont découvert qu’une mutation du gène LINGO1 peut provoquer le tremblement essentiel. Ils ont découvert que la majeure partie des personnes ont cette mutation, mais que certaines d’entre elles n’ont pas de tremblement essentiel. Des études récentes montrent une faible dégénérescence de certaines régions du cervelet chez des individus souffrant de tremblement essentiel.

Le tremblement lié à la maladie de Parkinson est un tremblement de repos et il s’agit généralement du premier signe de maladie de Parkinson.
Cette maladie est provoquée par la diminution de la production de dopamine dans les cellules cérébrales et elle peut influencer le mouvement.
Dans la majorité des cas, elle apparaît chez les personnes âgées (après 60 ans).
Généralement, le tremblement touche d’abord un membre ou une région du corps, puis se déplace de l’autre côté.

Les tremblements dystoniques se produisent de manière irréguliers et on peut les soulager en se reposant. Ils se produisent chez les personnes touchées par la dystonie, c’est-à-dire un problème moteur qui provoque des contractions musculaires continues et irrégulières provoquant des mouvements, des torsions et des postures anormales.

Un tremblement cérébelleux est un type de tremblement d’action provoqué par :

  • Des lésions du cervelet,
  • Un AVC,
  • Une tumeur,
  • Une maladie comme la sclérose en plaques.
  • L’alcoolisme chronique,
  • La prise excessive de médicaments.

Le tremblement psychogène est un tremblement qui varie avec le temps. Les caractéristiques de ce tremblement sont :

  • Une apparition soudaine ;
  • Une rémission soudaine ;
  • Une augmentation de l’intensité à cause du stress ;
  • Le tremblement diminue ou disparaît lorsqu’on n’ y prête pas attention ;
  • Beaucoup d’individus souffrant de tremblement psychogène ont des problèmes de conversation ;
  • La cause est une maladie psychologique ou psychiatrique qui provoque des symptômes.

Le tremblement orthostatique provoque des contractions musculaires rythmiques dans les jambes, le buste et les pieds. La personne ressent le tremblement orthostatique comme une instabilité en position debout. Le tremblement ne se voit souvent pas, mais parfois, il est possible de l’observer à la cuisse. Un autre signe clinique est l’arrêt de l’instabilité durant la marche.

Le tremblement physiologique se produit chez tous les individus. Il est rare de pouvoir le voir à l’œil nu, mais il est généralement accentué par :

  • Des émotions (comme l’anxiété ou la peur),
  • Un épuisement physique,
  • Une hypoglycémie (une chute du taux de sucre dans le sang),
  • Une hyperthyroïdie,
  • Une intoxication aux métaux lourds,
  • Des substances stimulantes,
  • L’abstinence alcoolique,
  • La caféine,
  • La fièvre.

Cela peut se produire dans tous les groupes musculaires striés (volontaires) et on peut l’observer en étendant les bras et en posant un morceau de papier sur les mains.
Le tremblement physiologique n’est pas provoqué par une maladie neurologique, mais par :

  • La réaction aux médicaments,
  • L’abstinence alcoolique,
  • La tyroïde hyperactive,
  • L’hypoglycémie.

Dans la majorité des cas, il s’agit d’une pathologie réversible.

 

Causes des tremblements

Le tremblement peut être provoqué par :

  • Des médicaments,
  • Des troubles cérébraux,
  • Des problèmes au nerf,
  • La dystonie (des mouvements musculaires incontrôlables),
  • Une tumeur du cerveau,
  • Après un combat de boxe ou un entrainement (si le boxeur n’est pas bien entrainé ou s’il n’utilise pas de bandes de maintien aux mains),
  • Pendant ou juste après un effort où le muscle se contracte le plus possible,
  • L’abstinence alcoolique,
  • Après une cuite (le lendemain matin),
  • Une carence en sels minéraux, comme le magnésium,
  • La sclérose en plaques,
  • La faiblesse musculaire,
  • Le vieillissement,
  • L’hyperthyroïdie,
  • L’encéphalopathie hépatique (une maladie cérébrale provoquée par l’hépatite ou par la cirrhose du foie),
  • La maladie de Parkinson,
  • Le stress,
  • La dépression et l’anxiété (le patient souffre généralement également de tachycardie, de sudation excessive et de fourmillements dans les mains et les pieds),
  • Une hypotension (une tension basse),
  • L’hypoglycémie (cela peut se produire en raison de l’insuline chez un patient souffrant de diabète),
  • La faiblesse,
  • Un AVC,
  • Boire une quantité excessive de café ou d’autres boissons contenant de la caféine peut provoquer un léger tremblement.

Le tremblement pendant la grossesse est provoqué surtout par :

  • Le stress,
  • L’anxiété,
  • Des problèmes de tyroïde.

 

Diagnostic des tremblements

Pour diagnostiquer le tremblement essentiel, le médecin se base sur :

  • Le dossier médical,
  • Les antécédents familiaux,
  • Les symptômes,
  • L’examen physique.

Il n’y a pas d’examens spécifiques pour diagnostiquer le tremblement essentiel. Le diagnostic est souvent différentiel. On exclut les autres pathologies qui peuvent provoquer les mêmes symptômes.

Examen neurologique
Le neurologue doit contrôler le fonctionnement du système nerveux :

  • Les réflexes tendineux,
  • Le tonus et la force musculaire,
  • La sensibilité,
  • La posture,
  • La coordination,
  • La marche.

 

Examen de laboratoire 

  • La prise de sang,
  • Les analyses d’urines.

Ces deux tests de laboratoire permettent de vérifier la présence de :

  • Maladies de la tyroïde,
  • Problèmes métaboliques,
  • Effets secondaires des médicaments,
  • Taux d’alcool,
  • Substances chimiques qui peuvent provoquer des tremblements.

 

Comment peut-on résoudre les tremblements des mains ? Le traitement

Il n’existe pas de traitement pour le tremblement essentiel. Le traitement vise à réduire ou à éliminer les mouvements involontaires le plus possible.

Tremblements faibles
Si le tremblement est faible et qu’il n’empêche pas d’effectuer les activités normales, il faut seulement contrôler régulièrement la pathologie.
Il faut éviter tout ce qui aggrave les tremblements, comme :

  • La caféine,
  • Le thé,
  • Les boissons gazeuses,
  • Dormir peu,
  • Le stress.

Tremblements modérés
En cas de tremblements plus graves, le médecin peut prescrire des médicaments. Les médicaments les plus efficaces sont le Propranolol et le Mysoline (Primidone). Dans la majorité des cas, ces médicaments diminuent les tremblements.

Propranolol
Le Propranolol est un médicament bêta-bloquant. Il est utilisé pour le traitement de pathologies cardiaques et pour l’hypertension (la tension élevée). Il réduit les tremblements pendant quelques heures après chaque prise. Les effets secondaires possibles sont :

  • Une sensation de malaise,
  • Des vertiges,
  • Des mains et des pieds froids,
  • L’impuissance,
  • L’aggravation de l’asthme pré-existant,
  • L’insuffisance cardiaque.

Mysoline (Primidone)
La mysoline est un médicament contre les convulsions. On l’utilise pour traiter l’épilepsie. Les effets secondaires possibles de la mysloine sont :

  • L’hypotension (une tension basse),
  • La somnolence,
  • Une sensation de malaise.

Topiramate
Le Topiramate est un autre médicament contre les convulsions qui est utilisé pour réduire les tremblements

 

Tremblements des mains

 

Si l’un des médicaments pour les tremblements ne fonctionne pas, on peut associer le Propranolol à un médicament contre les convulsions.

Sédatifs
Les sédatifs comme le Clonazépam (Rivotril) et l’Alprazolam (Xanax) peuvent soulager les tremblements. Ces médicaments améliorent les tremblements car ils réduisent l’anxiété, qui les aggrave généralement. Les sédatifs peuvent provoquer de la somnolence et on risque de devenir dépendant.

Toxine botulinique
Si les médicaments précédents ne sont pas efficaces, le médecin peut injecter de la toxine botulinique pour traiter le tremblement essentiel. On injecte cette toxine directement dans la plaque motrice (jonction entre le nerf et le muscle) pour détendre les muscles. La toxine botulinique de type A est un fort poison, mais une petite quantité est cliniquement sûre. On l’utilise pour traiter le tremblement dystonique.

Tremblement grave
Le tremblement essentiel peut être parfois si grave qu’il interfère avec les activités normales de la vie quotidienne. Malheureusement, il ne répond parfois pas aux médicaments. Dans ces cas rares, on peut effectuer une intervention chirurgicale. Il y a deux types d’opération chirurgicale :

  • La stimulation cérébrale profonde,
  • La thalamotomie.

Stimulation cérébrale profonde
La stimulation cérébrale profonde prévoit l’insertion d’une ou plusieurs électrodes (de petites aguilles en métal) dans le thalamus (une région du cerveau). Cette opération est effectuée sous anesthésie générale, la personne est donc inconsciente.
Des fils fins et un générateur d’impulsions (un dispositif identique au pacemaker) sont  attachés aux électrodes. Le médecin positionne cette structure sous la peau, dans la poitrine. Le générateur envoie un courant électrique qui modifie les ondes cérébrales et qui réduit le tremblement.

Thalamotomie
La thalamotomie est effectuée en faisant un petit trou dans le thalamus. Cette opération chirurgicale est efficace pour améliorer les tremblements.
On préfère souvent la stimulation cérébrale profonde à la thalamotomie car elle provoque moins d’effets secondaires.

 

Remèdes naturels pour le tremblement des mains

  • Il faut éviter la caféine, surtout à jeun,
  • Il faut éviter l’alcool,
  • La valériane et la mélisse sont des remèdes utiles pour se calmer en cas d’anxiété,
  • On peut apprendre des techniques de relaxation.

 

 

 

 

    A lire aussi