Perte d’équilibre

La perte d’équilibre est un trouble que provoque une instabilité ou des vertiges.
La personne qui souffre de ce trouble peut avoir la sensation de tomber en avant, en arrière, à droite ou à gauche.

Causes de la perte d’équilibre

Cinétose (mal des transports ou mal de mer)
La cinétose est une sensation semblable aux nausées et est provoquée par un déplacement en voiture, en bus, en bateau ou en avion.

En général, cela se produit après une croisière sur l’océan ou après d’autres voyages en mer. Les symptômes disparaissent généralement quelques heures après être retpurné sur la terre ferme. Toutefois, dans les cas les plus graves, cela peut durer quelques mois voire même quelques années.

Hypotension posturale
Une tension artérielle basse peut provoquer des vertiges et un évanouissement momentané lorsqu’on reste debout.
Ce trouble se produit en se levant le matin ou lorsque le patient se lève de la position assise.

Grossesse
Pendant la grossesse la femme peut souffrir de :

  • Vertiges,
  • Perte d’équilibre,
  • Rythme cardiaque accéléré,
  • Sudation excessive.

Maladies des yeux
La cataracte et le glaucome provoquent des problèmes de vue et d’équilibre. L’équilibre s’améliore après l’intervention chirurgicale de la cataracte.

Anxiété
Les vertiges sont provoqués par l’anxiété, surtout par:

  • Les crises de panique,
  • Le stress
  • D’autres états émotifs.

 

Pertes d’équilibre et troubles du métabolisme


Intoxication alimentaire
Les symptômes de l’intoxication sont :

  • L’euphorie,
  • Des temps de réaction plus lents,
  • Des vertiges,
  • Une confusion,
  • Un engourdissement, etc.

Carence en vitamine B12
Les symptômes de la carence en vitamine B12 sont :

  • La fatigue,
  • La pâleur,
  • La faiblesse,
  • La somnolence,
  • L’engourdissement, etc.

Intoxication alcoolique
L’intoxication à l’alcool provoque :

  • De la somnolence,
  • Des problèmes pour parler,
  • Une vision brouillée.

Diabète
Le diabète provoque des troubles aux nerfs des pieds et, par conséquent, la perte d’équilibre physique pendant qu’on marche.

 

Perte d’équilibre et problèmes articulaires et musculaires

Faiblesse musculaire et arthrose
La faiblesse musculaire et l’arthrose provoquent un manque d’équilibre lorsque ces pathologies concernent les articulations porteuses.

Problèmes des pieds
Les cals, les bursites et les orteils en marteau provoquent des problèmes d’équilibre.

Spondylose cervicale (du cou)
La spondylose est une arthrite qui peut provoquer :

  • Des vertiges,
  • Une raideur du cou, de l’épaule, du bras et du thorax.

 

Perte d’équilibre et problèmes aux nerfs 

Névrome de l’acoustique

Les symptômes d’un névrome de l’acoustique sont les suivants :

  • Perte de l’audition,
  • Un bourdonnement dans l’oreille (des acouphènes),
  • Des vertiges ou la tête qui tourne, etc.

Tumeur du cerveau
Les tumeurs cérébrales primaires sont souvent bénignes. Elles peuvent provoquer :

  • Des convulsions,
  • Des maux de tête,
  • Une perte de coordination.

AVC (Accident vasculaire cérébral)
L’ischémie du cerveau peut provoquer des difficultés à rester en équilibre, surtout si cela touche le cervelet.

Malformations
Les malformations cérébrales comme le syndrome d’Arnold Chiari ou des malformations artério-veineuses peuvent toucher également les enfants.

Sclérose en plaque
La sclérose en plaques est une maladie du système nerveux qui provoque :

  • Des difficultés motrices,
  • Des jambes lourdes et fatiguées,
  • Des problèmes d’élocution,
  • Des difficultés à se déplacer.

Maladie d’Alzheimer
La maladie d’Alzheimer est le type de démence le plus fréquent chez les personne âgées. Elle provoque :

  • Une perte de mémoire,
  • Des problèmes de comportement.

Lésion de la moelle épinière
Il y a plusieurs causes de lésion de la moelle épinière :

  • La sclérose en plaques (SEP),
  • Les tumeurs de la moelle épinière,
  • La compression de la moelle à cause de discopathies,
  • L’ischémie de la moelle épinière.

 

Perte d’équilibre et maladies de l’oreille

Certains troubles de l’équilibre sont provoqués par des pathologies de l’oreille :

Vertige paroxystique positionnel bénin (VPPB)
Cette pathologie provoque soudainement des épisodes courts de vertiges. Les vertiges sont provoqués par un changement de position de la tête. Le mouvement peuvent être des mouvements « normaux  » (on change de position dans le lit, on s’assoit ou on tourne la tête pour regarder un objet).
Le mouvement des cristaux (otolithe) dans l’oreille interne envoie l’information au cerveau sur l’équilibre (utricule, saccule et canaux semi-circulaires). En bougeant la tête, différents symptômes peuvent se manifester.
La cause de la pathologie est inconnue, mais on pense que le VPPB est provoquée par :

  • Une infection,
  • Un traumatisme crânien
  • À cause de l’âge chez les personnes âgées.


Maladie de Ménière
Cette pathologie est provoquée par un déséquilibre entre les pressions des fluides dans l’oreille interne. La cause est inconnue. La maladie de Ménière provoque :

  • Des vertiges,
  • Une hypoacusie,
  • Des acouphènes (bourdonnements),
  • Une sensation d’oreilles bouchées.

Labyrinthite
Cette maladie est provoquée par une infection ou une inflammation de l’oreille interne. Parmi les symptômes de la labyrinthite il y a :

  • Les vertiges,
  • La perte d’équilibre.

Névrite vestibulaire
Cette pathologie virale est provoquée par une infection du nerf vestibulaire. Le symptôme principal est un vertige rotatoire qui peut durer pendant 48 heures.

Fistule périlymphatique
Cette maladie produit une sortie des fluides de l’oreille interne vers l’oreille moyenne. La cause est un traumatisme crânien, une chute par exemple.

Otite moyenne
L’otite moyenne est caractérisée par une inflammation de l’oreille moyenne. Elle est assez fréquente chez les enfants.

 

Médicaments qui provoquent la perte d’équilibre

Beaucoup de personnes âgées prennent plusieurs médicaments par jour, sur ordonnace ou en vente libre. L’équilibre est influencé par les principes actifs suivants :

  • Les médicaments antiépileptiques,
  • Les sédatifs,
  • Les anxyolitiques (tranquilisants),
  • Les bêta bloquants (médicaments pour le cœur),
  • Les principes actifs pour faire baisser la tension artérielle,
  • Les médicaments pour traiter la maladie de Parkinson,
  • Certains antidépresseurs,
  • La nitroglycérine,
  • Le Viagra ou le Cialis,
  • Les narcotiques (médicaments pour la douleur),
  • Les somnifères,
  • Mélanger les drogues, l’alcool et ces principes actifs peut aggraver les problèmes d’équilibre.

 

Perte d’équilibreQuels sont les symptômes des problèmes d’équilibre ?

Les symptômes des problèmes d’équilibre sont :

  • Des vertiges,
  • Une instabilité.

D’autres symptômes sont :

  • La vision brouillée,
  • La confusion mentale,
  • Être désorienté même en étant immobile,
  • La nausée,
  • Les vomissements,
  • La dépression,
  • La peur,
  • L’anxiété,
  • La fatigue,
  • La difficulté à se concentrer,
  • La diarrhée,
  • L’hypertension (tension élevée),
  • Le rythme cardiaque accéléré.

 

Diagnostic de la perte d’équilibre

Il est difficile de reconnaître les problèmes d’équilibre ; ils sont provoqués par plusieurs facteurs.
Dans la plupart des cas, on ressent une douleur à une oreille, au nez et à la gorge.
On conseille d’effectuer les examens suivants afin de comprendre la cause du problème :

  • Une prise de sang,
  • Mesure de la pression artérielle,
  • Des examens auditifs,
  • Un test de mouvement de l’œil,
  • Une IRM et un scanner
  • Le signe de Romberg (le patient doit rester debout pieds joints, avec les bras le long du corps et les yeux fermés pendant environ une minute),
  • La posturographie (l’étude de la posture).

Lorsque le médecin soupçonne un problème à la moelle épinière, il prescrit une IRM, un examen clinique et d’autres examens. On choisit la thérapie la plus adaptée selon les résultats des tests.
La maladie de Parkinson et la sclérose en plaques sont deux maladies fréquentes qui provoquent la perte d’équilibre.
Un neurologue diagnostique la maladie de Parkinson en contrôlant les symptômes et en effectuant l’examen clinique ; cette maladie est également caractérisée par des tremblements.

 

Que faut-il faire ? Le traitement pour la perte d’équilibre

Tout d’abord, il faut comprendre la raison des vertiges. Les vertiges peuvent être provoqués par une pathologie ou un médicament. Le kinésithérapeute suggère des techniques (manières) pour effectuer les activités quotidiennes :

  • Conduire,
  • Marcher,
  • Monter ou descendre les escaliers,
  • Utiliser les toilettes.

Lorsqu’on souffre de VPPB il faut effectuer une série de mouvements simples (manœuvre d’Epley).
Ces mouvements aident à la réabsorption du liquide par les canaux semi-circulaires.
On effectue la manœuvre d’Epley avec l’aide d’un kinésithérapeute :

  • La position de départ est assis avec le dos en position verticale.
  • La personne s’allonge rapidement sur le dos et tourne la tête d’un côté.
  • Elle attend ainsi une ou deux minutes avant de s’asseoir à nouveau.

Dans la majorité des cas, on doit ensuite effectuer la manœuvre plusieurs fois à la maison pour réduire les vertiges.

Lorsqu’on souffre de la maladie de Ménière, il faut changer d’alimentation. Il faut manger moins salé et il faut limiter l’alcool, la caféine et le tabac.

Certains médicaments contre les vertiges ou contre la nausée soulagent les symptômes. Ils peuvent provoquer une somnolence.
D’autres médicaments, comme l’antibiotique gentamicine ou les cortisoniques, sont injectés derrière le tympan, dans l’oreille interne.
La gentamicine réduit les vertiges, mais elle peut endommager les cellules sensorielles dans la clochée, et provoquer la perte permanente de l’audition.

Les corticostéroïdes ne provoquent pas de perte d’audition.
Une recherche est en train d’établir s’ils sont aussi efficaces que la gentamicine. Enfin, on peut effectuer une opération chirurgicale du vestibule en cas de maladie de Ménière très grave.

Un kinésithérapeute spécialisé en rééducation vestibulaire planifie un programme de traitement personnalisé avec des exercices pour la tête, le corps et l’œil. Les exercices réduisent les vertiges et les nausées.

Pour réduire le risque de chute à cause des vertiges, il faut éviter de marcher dans le noir. Il faut également porter des chaussures plates et utiliser une canne ou un déambulateur si on a besoin. Si on a une main courante à la maison, il faut la contrôler périodiquement, et vérifier qu’elle soit sûre et sa stable. On peut effectuer des modifications aux sanitaires pour plus de sécurité.