Difficulté de concentration

Qu’est-ce que la difficulté de concentration ?

La difficulté de concentration se produit lorsque l’on n’arrive pas à concentrer l’attention ou les pensées sur quelque chose.
Les problèmes de concentration peuvent se produire en même temps que :

  • Une difficulté à rester éveiller,
  • Une impulsivité,
  • Des préoccupations,
  • Une hyperactivité,
  • Une inattention,
  • La tête lourde,
  • Des vertiges,
  • Des maux de tête.


La difficulté à maintenir la concentration peut être la conséquence d’une pathologie ou d’une situation temporaire.

 

Causes de la difficulté de concentration

Les problèmes de concentration chez l’enfant peuvent être provoqués par :

  • Un traumatisme crânien ;
  • Une carence en vitamines ;
  • Des crises d’épilepsie ;
  • Un trouble de déficit de l’attention ;
  • Un choc émotionnel ;
  • Un trouble de stress post-traumatique (TSPT) ;
  • Une difficulté d’apprentissage.

Les problèmes de concentration chez les adultes et chez les personnes âgées sont provoqués par différentes pathologies, parmi lesquelles :

  • Une insuffisance cardiaque congestive ;
  • Un empoisonnement par des métaux lourds ;
  • Des infections ;
  • Des maladies rénales ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • Une hépatite ;
  • Une cirrhose ;
  • Une insuffisance hépatique ;
  • Des problèmes de tyroïde (hypothyroïdie ou hyperthyroïdie) ;
  • Des effets secondaires de certains médicaments ;
  • Des troubles métaboliques ;
  • L’apnée du sommeil ;
  • Un AVC ;
  • Des troubles visuels ;
  • Une arthrose cervicale ;
  • Une contracture musculaire du cou ;
  • Des maux de tête et une céphalée de tension ;
  • Le syndrome prémenstruel (avant les règles) ;
  • La somnolence postprandiale (après le repas) ;
  • Des délires ;
  • La démence ;
  • Une prise excessive d’alcool ;
  • La prise de drogues ;
  • De l’anxiété ;
  • Un trouble bipolaire ;
  • Une dépression ;
  • Une schizophrénie ;
  • Du stress ;
  • S’arrêter de fumer (cela provoque des symptômes d’abstinence).


Dans certains cas, la difficulté de concentration est le symptôme d’une pathologie très grave. Ces maladies sont :

  • Des lésions du cerveau ou de la moelle épinière ;
  • Une tumeur au cerveau ou à la moelle épinière ;
  • Des délires ;
  • Une overdose de drogue ;
  • Une encéphalite ;
  • Une insuffisance rénale ;
  • Une méningite ;
  • Des crises d’épilepsie ;
  • Une sepsis (une infection grave du sang) ;
  • Un AVC.

Ménopause
La ménopause peut provoquer plusieurs symptômes, dont des problèmes de concentration. Les femmes peuvent se sentir trop fatiguées pour se concentrer.
Les symptômes psychologiques provoqués par la ménopause sont les suivants :

  • La dépression ;
  • L’anxiété ;
  • Les crises de panique.

La présence de ces signes peut provoquer une difficulté de concentration.
Lorsqu’une femme est stressée, elle ne peut pas se concentrer au maximum de ses capacités.
La cause principale des difficultés de concentration est la variation du niveau d’estrogènes (hormones). Ils modifient le taux des neurotransmetteurs dans le cerveau.

Concentration et anxiété
L’anxiété ne provoque pas forcément des problèmes de concentration. Au contraire, certains experts soutiennent que l’anxiété améliore la concentration.
L’anxiété est un mécanisme de défense (lutte ou fuite) qui s’active lorsqu’on perçoit un danger.
Toutefois, il provoque les problèmes suivants :

  • On n’a rien sur quoi se concentrer ;
  • On n’arrive pas à se concentrer sur ce qu’on désire.

L’anxiété provoque des problèmes de concentration. Pour être certain de la cause, il faut essayer de se concentrer sur une activité du début à la fin.


Manque de concentration et crise de nerfs
Le manque de concentration peut être le symptôme d’une neurasthénie.
Travailler beaucoup provoque une neurasthénie et un manque d’énergie.
Dans la société actuelle, la neurasthénie est une pathologie très fréquente qui limite la créativité et la motivation.

Grossesse
Pendant le premier trimestre de grossesse, la fatigue et les nausées matinales peuvent affaiblir le corps et l’esprit de la femme.
Les causes principales sont les suivantes :

  • Les changements hormonaux ;
  • La préoccupation pour le corps qui change ;
  • Les préoccupations pour la maternité ;
  • La fatigue ;
  • Pendant le troisième trimestre, les femmes enceintes ont plus de problèmes d’attention et de mémoire.

 

Que faut-il faire ? Le traitement pour la difficulté de concentration

Réduire le stress
Le repos et le sommeil réduisent le stress. Il faut dormir 7 à 8 heures tous les jours.
Si une personne ne dort pas bien la nuit, la fatigue peut provoquer des problèmes de concentration et de mémoire.
Les personnes doivent faire des pauses.
Il suffit de se reposer l’après-midi pendant 20 à 25 minutes afin de récupérer l’acuité mentale.
Cela est fondamental pour éviter surtout de perdre la concentration pendant qu’on conduit et risquer ainsi un accident.
La méditation et les exercices de respiration réduisent le stress et l’anxiété.

Exercice physique régulier
L’exercice physique quotidien maintient le corps en bonne santé, améliore la santé mentale et la circulation du sang. Une augmentation d’oxygène se produit dans différents organes du corps, y compris dans le cerveau. L’oxygène est une des sources primaires d’alimentation des cellules du cerveau.
Une augmentation de la quantité d’oxygène permet de maintenir :

  • Une bonne mémoire,
  • La concentration,
  • L’attention mentale.

Le sport et l’exercice physique régulier sont indispensables contre l’insomnie et la perte de concentration au travail et à l’école.

Les sports les plus adaptés sont :

  • La marche,
  • L’aérobic,
  • La natation,
  • Le yoga,
  • Le jogging,
  • Les sports d’équipe,
  • La salle de sport.

 

Concentration, attention, embarras, filleRemèdes naturels pour augmenter la concentration

 Vitamines et compléments alimentaires
Il y a des vitamines et des substances nutritives qu’il faut manger régulièrement :

  • La vitamine C ;
  • La vitamine E ;
  • Le sélénium ;
  • La glutamine ;
  • L’acide pantothénique ;
  • Le phénylamine ;
  • Le ginkgo (Arbre aux quarante écus) ;
  • Le vinpocétine.

Parmi les compléments alimentaires, il y a la Maca qui augmente l’énergie, la résistance physique et la concentration.

Fleurs de Bach
L’églantine (wild rose) est un remède de phytothérapie conseillé pour les enfants paresseux.
Lorsque le manque de concentration est provoqué par des distractions et d’autres pensées, on conseille la clématite.

 

Alimentation saine pour la difficulté de concentration

Parmi les traitements naturels, une alimentation équilibrée est très importante pour améliorer la concentration mentale.
Il faut diminuer les aliments qui ne sont pas sains, comme les boissons gazeuses, la caféine, le sucre, l’alcool, la farine blanche, les aliments gras et les aliments frits.

Le poisson, les huîtres et les autres fruits de mer sont riches en substances nutritives et en vitamines (vitamine B et zinc). Ces substances améliorent les habilités cognitives d’une personne.

Les œufs, les cacahouètes et le soya contiennent la lécithine. La lécithine est à la base de l’enzyme choline.
Cet enzyme se synthétise dans l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui aide la mémoire.
Les aliments les plus sains pour améliorer la mémoire sont les fruits, les légumes et les noix. Le bore est un minéral qui améliore la mémoire, la perception et les capacités intellectives. Le bore se trouve dans les fruits et les légumes.

 

Augmenter la concentration pendant l’enfance et l’adolescence

On peut écrire ce dont on veut rappeler à propos des activités extra-scolaire, par exemple une liste des choses à faire lorsqu’on arrête d’étudier. Il faut remettre la liste à sa place et rester concentrer sur son travail.
L’étudiant doit se concentrer pendant les mêmes heures chaque jour.
Il faut s’orgnaiser pour avoir une charge de travail constante au lieu de moments creux et d’autres avec des pics de travail.
Une heure est une bonne durée pour maintenir un taux élevé de concentration.
Il faut faire des pauses. Une pause de 5 à 6 minutes chaque heure d’étude détend le cerveau. Après une session de 90 minutes, l’étudiant doit faire une pause plus longue, d’au moins 10 minutes.
Il faut définir des objectifs pour la session (le nombre de problèmes à résoudre, les pages à lire, etc.).
Il est plus facile de se concentrer dans un endroit isolé et sans distractions, comme dans une bibliothèque, un bureau ou une pièce vide.

Pendant qu’on lit et qu’on étudie, il est préférable d’éviter les distractions suivantes :

  • La télévision ;
  • Le téléphone ;
  • Des personnes dans la pièce ;
  • Le petit copain/la petite copine ;
  • D’autres livres qui ne concernent pas la matière étudiée.

Il faut contrôler d’avoir ce dont on a besoin avant de commencer.
L’étude doit être un travail actif : il faut prendre des notes, faire des résumés, élaborer les données et examiner les documents.
L’étudiant doit dormir, bien manger et faire du sport. De cette manière l’esprit est plus lucide et on risque moins de s’endormir ou de rêver les yeux ouverts.

 

Conseils pour les parents d’enfants souffrant de difficulté de concentration

Le rôle des parents est essentiel pour les enfants de l’école primaire. Ces enfants ont besoin de comprendre comment il faut étudier et comment il faut faire les devoirs. La société actuelle est pleine de distractions, comme les jeux, internet, les jeux vidéo, la musique, les tablettes, etc.
Il est difficile pour l’enfant de se concentrer sur les devoirs à la maison, en raison de ces stimulations.

Tous les parents ont trouvé la manière de motiver leurs enfants à faire les devoirs.
L’enfant peut perdre le goût d’étudier et il peut avoir des problèmes avec son cycle d’études.
Il y a certaines précautions pour augmenter la concentration visuelle de l’enfant.
Les enfants doivent rester concentrés non seulement pendant les devoirs, mais aussi pendant toutes les activités de la journée.
On peut planifier ensemble un « emploi du temps » des devoirs à la maison.

L’élimination de toutes les distractions est très importante, mais on peut promettre de lui laisser du temps pour jouer après qu’il a terminé ses devoirs. On peut écouter de la musique car cela est une bonne manière de rester concentrer. Écouter de la musique classique ou instrumentale en fond  peut être efficace.

Une récompense peut être une bonne stratégie pour motiver l’enfant à se concentrer sur ses devoirs.
Il faut éviter les récompenses matérielles car elles peuvent être vécues comme du chantage. On peut proposer de passer quelques heures ensemble durant une activité choisie par l’enfant.