Anémie par carence en fer ou anémie ferriprive

L’anémie par carence en fer (aussi appelée anémie ferriprive, anémie sidéropénique ou anémie par carence martiale) se manifeste quand les taux d’hémoglobine dans le sang sont inférieurs à :

  • 14 g/dl chez l’homme,
  • 12 g/dl chez la femme (11 g/dl chez la femme enceinte).

Causes de l’anémie par carence en fer

Le fer est l’un des minéraux les plus importants pour le corps. La carence en fer peut être due à plusieurs causes. Les plus fréquentes sont :

Analyse de sang,fer

  • Une perte de sang. Elle peut se produire notamment chez les femmes au cours des règles. En outre, des maladies comme l’ulcère gastrique (souvent provoqué par la bactérie Helicobacter pylori), les polypes au côlon et la hernie hiatale provoquent une perte chronique mais lente de sang et, par conséquent, une carence en fer.
  • Un régime alimentaire pauvre en fer. Certaines personnes ne réussissent pas à absorber une quantité suffisante de fer, bien qu’elles aient un régime riche en fer. Cela peut être dû à des maladies telles que la maladie cœliaque, qui empêche l’intestin d’absorber les nutriments des aliments.
  • Bypass gastrique ou ablation de l’intestin grêle.
  • Tumeurs comme la leucémie, maladies comme le SIDA et d’autres typologies de maladies inflammatoires chroniques qui sont responsables de la diminution des globules rouges.
  • Dans certains cas, la moelle osseuse devient incapable de produire les globules rouges. Cette maladie dangereuse s’appelle anémie aplasique.
  • Les vers intestinaux et les oxyures peuvent provoquer une anémie car ils absorbent les nutriments.
  • D’autres causes peuvent être l’anémie falciforme, la thalassémie (défaut de synthèse de l’hémoglobine) et l’anémie hémolytique (qui se produit quand la destruction des globules rouges est plus rapide que leur rythme de production).
  • Grossesse et certains médicaments, par exemple ceux utilisés pour la chimiothérapie.
  • Les personnes âgées souffrent plus souvent d’anémie que les jeunes à cause de malnutrition ou de maladies.

 

Il existe trois types principaux d’anémie :

  1. Anémie macrocytaire normochrome (anémie pernicieuse et carence en folates)
    Aussi appelée anémie mégaloblastique, elle se manifeste quand les érythrocytes (globules rouges) prennent une forme anormale. Toutefois, la concentration d’hémoglobine reste normale.
    Dans l’anémie macrocytaire, le volume globulaire moyen (VGM) est supérieur à 94 fl.
    La carence en vitamine B12 ou en folates altère la synthèse de l’ADN et provoque la mort prématurée des cellules. Cela se traduit par un nombre réduit de globules rouges mûrs.
    Un déséquilibre dans la distribution de l’ARN et de l’ADN se produit.
    Les fonctions du noyau cellulaire et la division cellulaire sont entravées.
    Ce type d’anémie affaiblit le système immunitaire et les défenses de l’organisme car elle réduit le nombre de lymphocytes (globules blancs) qui produisent les anticorps.
    Les personnes qui ont subi une ablation d’une partie de l’estomac ou de l’intestin grêle peuvent présenter des problèmes d’absorption de vitamine B12.
  2. Anémie microcytaire hypochrome (anémie sidéroblastique ou microcytose)
    Dans ce type d’anémie, le corps produit des globules rouges trop petits. La concentration de l’hémoglobine diminue. L’hypochromie peut aussi se produire si les cellules ont une dimension normale. Les causes principales peuvent être des ulcères gastriques et des saignements gastro-intestinaux dus à une angiodysplasie.
    Dans l’anémie microcytaire hypochrome, le volume globulaire moyen (VGM) est inférieur à 80 fl.
    Les femmes enceintes ou qui ont leurs menstruations risquent de souffrir de ce type d’anémie. Pendant la grossesse et l’allaitement, les besoins énergétiques réduisent la quantité de fer dans le corps.
    Les maladies du métabolisme du fer, de la synthèse des porphyrines et de l’hème ou de la synthèse des globines peuvent causer une anémie hypochrome.
    Pour éviter ou traiter ce trouble, il faut manger des aliments riches en fer, en vitamine C et en cuivre.
    Un taux adéquat de cuivre dans le sang est vital pour transporter le fer dans l’ensemble du corps. La vitamine C favorise considérablement l’absorption du fer.
    Il faudrait éviter de consommer du thé, du café et des boissons qui contiennent de la caféine, ainsi que des céréales complètes, des quantités excessives de lait et de produits laitiers ainsi que de prendre des antiacides, qui entravent l’absorption du fer par le corps.
  3. Anémie normochrome normocytaire (maladie aplasique, post-hémorragique, hémolytique, chronique, falciforme)
    Dans ce type d’anémie, on observe la destruction/diminution des globules rouges normaux ou matures. La dimension de ces cellules et la quantité d’hémoglobine sont normales. Toutefois, leur nombre est insuffisant. Si cette pathologie n’est pas diagnostiquée à temps, elle peut provoquer un collapsus cardiovasculaire (infarctus dû à la pression sanguine). Elle peut aussi aggraver les maladies cardiaques, pulmonaires ou cérébro-vasculaires.

 

Symptômes de la carence en fer chez les enfants

Chez les nouveau-nés, le corps contient environ 500 mg de fer. Quand ils grandissent et s’approchent de l’âge adulte, ils ont besoin d’environ 5 000 mg de fer pour le bon fonctionnement des organes.
Les enfants doivent introduire environ 10 mg de fer par jour à travers leur alimentation. Chez les enfants, certains symptômes de la carence en fer peuvent être :

  • Faiblesse généralisée ;
  • Envies anormales d’aliments, notamment de substances non alimentaires ;
  • Baisse de la concentration ;
  • Essoufflement ;
  • Croissance lente ;
  • Selles noires et accompagnées de traces de sang ;
  • Ongles fragiles ;
  • Démangeaisons cutanées ;
  • Blanc des yeux pâle (parfois avec des reflets bleutés)
  • Pâleur de la peau ;
  • Développement des capacités motrices ralenti ;
  • Irritabilité chronique.

Ces symptômes indiquent une carence en fer que les parents doivent contrôler chez leurs enfants. Après avoir consulté un médecin, on doit commencer immédiatement le traitement adéquat pour éviter des dommages permanents.

 

Symptômes de la carence en fer chez les femmes

Chez les femmes enceintes, il faut tenir soigneusement sous contrôle les symptômes car les femmes enceintes ont besoin d’une quantité de fer trois fois supérieure par rapport aux autres personnes (l’apport nutritionnel recommandé est de 27 mg par jour).
Voici certains des symptômes qui indiquent de faibles taux de fer chez les femmes :

  • Pâleur ;
  • Maux de tête ;
  • Dyspnée pendant l’exercice (difficulté à respirer) ;
  • Mains et pieds froids ;
  • Rythme cardiaque accéléré ;
  • Inappétence (diminution de l’appétit) ;
  • Ongles fragiles ;
  • Guérison lente des lésions ;
  • Saignement menstruel excessif ;
  • Ostéoporose ;
  • Envies insolites ;
  • Altération de la sensation tactile ;
  • Syndrome des jambes sans repos ;
  • Angine de poitrine (douleur à la poitrine).

 

Anémie par carence en fer ou anémie ferriprive

Symptômes de la carence en fer chez les hommes

Chez les hommes, les symptômes de la carence en fer peuvent être :

  • Dépression ;
  • Fatigue ;
  • Manque d’entrain ;
  • Problèmes de mémoire ;
  • Inappétence (diminution de l’appétit) ;
  • Crampes aux jambes ;
  • Vertiges ;
  • Essoufflement ;
  • Ongles incurvés vers le haut ;
  • Difficultés à déglutir ;
  • Asthme ;
  • Démangeaisons ;
  • Perte des cheveux ;
  • Infection chronique de la vessie ;
  • Altération de la sensation tactile ;
  • Syndrome des jambes sans repos ;
  • Angine.

Si l’un des symptômes énumérés ci-dessus apparaît, on recommande d’en parler avec le médecin.
Chez les athlètes, les symptômes de la carence en fer peuvent être causés par un régime alimentaire rigoureux, par une transpiration excessive, par l’expulsion de fer à travers l’urine ou par un saignement gastro-intestinal.

 

Diagnostic de l’anémie par carence en fer

Pour établir le diagnostic, il faut effectuer une analyse de sang qui comprend l’hémogramme complet et la ferritine (protéine qui contient de grandes quantités de fer et indique le taux de fer dans le corps).

Anémie pendant la grossesse
L’anémie représente un problème de santé fréquent pendant la grossesse. Comme il s’agit d’une maladie grave, elle peut entraîner des complications.

Causes de l’anémie par carence en fer pendant la grossesse
On observe l’anémie par carence en fer notamment pendant les trois derniers mois de grossesse. Pendant cette période, le bébé a besoin des globules rouges du sang maternel pour se développer.
Les femmes qui ne consomment pas de quantités suffisantes d’aliments riches en fer pour équilibrer la destruction des globules rouges deviennent anémiques.

Carence en acide folique
L’acide folique (folates) est une vitamine nécessaire à la santé du bébé.
Les chercheurs ont observé que la consommation d’aliments riches en acide folique pendant la grossesse peut réduire les risques de défauts au cerveau et à la moelle épinière de l’enfant.

Carence en vitamine B12 dans le corps
Cette vitamine est essentielle pour la formation des globules rouges et pour la synthèse protéique.
Une perte de sang peut provoquer une anémie pendant la grossesse.
Chez certaines femmes enceintes, la présence d’un saignement gastro-intestinal ou d’hémorroïdes peuvent provoquer une perte excessive de sang.
L’anémie peut aussi être causée par une perte de sang excessive pendant et après l’accouchement.

 

Que faut-il faire ? Traitement de l’anémie par carence en fer

Le traitement médical de l’anémie ferriprive inclut des compléments alimentaires en fer ou des médicaments permettant de lutter contre les maladies qui provoquent l’anémie.

 

Traiter les causes de la carence en fer
Le médecin peut prescrire certains médicaments ou une intervention chirurgicale pour éliminer les causes de l’anémie sidéropénique, par exemple :

  1. La pilule contraceptive pour réduire les saignements menstruels ;
  2. Des antibiotiques et d’autres médicaments pour soigner l’ulcère peptique ;
  3. Une intervention chirurgicale pour retirer un polype saignant, une tumeur ou un fibrome.

 

Remèdes naturels en cas d’anémie par carence en ferAnémie,globules rouges ,hémoglobine

Compléments à base de fer
Le médecin peut conseiller des compléments alimentaires à base de fer vendus sans ordonnance sous forme de comprimés.
Le fer est aussi disponible sous forme liquide pour les nouveau-nés et les enfants.
Il est recommandé de ne pas prendre simultanément des compléments de fer et des médicaments anti-acides, car ceux-ci soulagent les brûlures d’estomac mais ils peuvent interférer avec l’absorption du fer.
Il est conseillé de prendre les comprimés de fer avec de la vitamine C, car cette substance améliore l’absorption du fer.
Les compléments peuvent provoquer de la constipation, de la diarrhée ou des selles noires.

 

Alimentation et régime alimentaire en cas d’anémie par carence en fer

Aliments qui inhibent l’absorption du fer
Différents aliments peuvent influencer négativement l’absorption du fer à cause de la présence de certains composants.


Aliments riches en calcium
Le calcium peut empêcher l’absorption du fer héminique et non héminique.
Certains aliments riches en calcium qui peuvent influencer l’absorption de fer sont le lait, le yaourt, le fromage, le saumon, les sardines, le tofu, les figues, la rhubarbe et le navet.
Il a été observé que 50 mg de calcium ont un effet négligeable sur l’absorption du fer.
La consommation de 300-600 mg de calcium peut inhiber sensiblement l’absorption du fer.
Toutefois, certains aliments riches en calcium tels que le poisson et les figues constituent des sources importantes de fer.

Aliments riches en phosphore
Le phosphore est important pour la santé des os. Toutefois, il peut influencer négativement l’absorption de fer non héminique.
Le phosphore se trouve principalement dans la viande, la volaille, le poisson, les produits laitiers, les céréales complètes, les noix et les légumes secs.
La viande, le poisson et la volaille sont des sources parfaites de fer héminique. Toutefois, la cuisson réduit la concentration de fer dans les aliments. La consommation de viande devrait être évitée parce qu’elle n’est pas utile au corps.


Café et thé
Le café et le thé peuvent nuire à la capacité d’absorber le fer, principalement à cause de la présence de substances appelées tanins. Les tanins sont un type de polyphénols qui peuvent inhiber fortement l’absorption du fer non héminique. Outre le café et le thé, d’autres boissons qui contiennent des tanins sont le vin rouge, la bière, le jus de pomme ainsi que des aliments comme les fruits des bois.

Aliments riches en oxalate
L’oxalate est un sel ou un ester de l’acide oxalique qui réduit l’absorption du fer dans le corps. Les épinards sont une source riche en fer diététique non héminique. Toutefois, ils contiennent des oxalates. C’est pourquoi le fer contenu dans les épinards n’est parfois pas bien absorbé par l’organisme. Les effets des oxalates peuvent être contrés en accompagnant les épinards d’aliments riches en vitamine C, comme les oranges et les brocolis. Outre les épinards, on peut trouver des oxalates dans les betteraves, les choux, le thé, le chocolat, la rhubarbe, le basilic, le persil et l’origan.


Légumes riches en fer
Les légumes verts constituent une source riche en fer, bien qu’il existe aussi d’autres légumes qui contiennent une quantité importante de fer.
Certains légumes contiennent des substances qui inhibent l’absorption du fer, comme l’acide phytique, l’acide tannique, les fibres et certains minéraux.
Certaines substances favorisent l’absorption du fer, par exemple la vitamine C et l’acide citrique.

 

Légumes riches en fer (mg/1 tasse)
Graines de soja mûres, bouillies, cuites, sans sel 8,84
Soja vert, bouilli, égoutté, cuit, sans sel 4,50
Épinards en boîte, égouttés 4,92
Épinards crus 0,81
Tomates séchées 5,00
Courge bouillie, égouttée, cuite, sans sel 1,4
Navet bouilli, égoutté, cuit, sans sel 1,15
Blette bouillie, égouttée, cuite, sans sel 2,2
Chou bouilli, égoutté, cuit, sans sel 1,17
Brocolis bouillis, égouttés, cuits, sans sel 1,05
Brocolis crus 0,64
Asperges congelées, bouillies, égouttées, cuites, sans sel 1,01