Scoliose lombaire et dorsale

Scoliose lombaire et dorsale
La scoliose est une déviation latérale et une torsion de la colonne vertébrale.

Le rachis peut être incliné vers la droite, vers la gauche ou alors la colonne vertébrale est déviée d’un côté et celle lombaire est inclinée de l’autre (scoliose en S).

Beaucoup d’enfants ont une scoliose physiologique qui est d’environ de 2 °, ceci est absolument normal et un traitement n’est pas nécessaire.

Radiographie, des nerfs, contracture musculaire, stretching
Radiographie d’une scoliose à convexité lombaire droite

La scoliose touche généralement les enfants plus minces, principalement les filles : 80%.

Cette déformation se développe chez les enfants, mais demeure également quand l’enfant devient  adulte. Si elle n’est pas traitée, elle peut même  empirer parce qu’elle est parfois dégénérative.
Avec un traitement ciblé et précoce, il est possible de bloquer la progression ou d’améliorer.

Il y a des scolioses statiques, congénitales ou idiopathiques, c’est à dire pour lesquelles la science médicale n’a pas encore découvert l’origine bien qu’il existe de nombreuses théories, le idiopathiques constituent  90% des scolioses.

Il existe de nombreuses hypothèses, la science actuelle considère que les causes peuvent être des osseuses,  musculaires ou posturales, mais selon certains auteurs, il ne faut  pas exclure la possibilité qu’elle soit le résultat d’une altération neurologique, hormonale, d’une mauvaise occlusion, de l’appareil vestibulaire ou du bloc d’une vertèbre en flexion latérale.

Lorsque la colonne présente des courbes sur le plan frontal , il se forme une rotation des vertèbres vers le côté convexe, c’est à dire celui saillant, proportionnellement au degrés d’inclination latérale.
En même temps que  la scoliose, l’enfant peut développer une cyphose trop accentuée (la classique bosse) ou une lordose dorsale soit une inversion de la courbe physiologique entre le cou et la partie inférieure du dos.
La scoliose entraîne une malformation anatomique des vertèbres, des côtes, des disques et des ligaments.


Les vertèbres ont tendance à prendre une forme en coin surtout au-dessus du sommet de la courbe.
Dans la partie concave, c’est à dire  à l’intérieur de la courbe, les foramens vertébrales sont plus étroits et les racines nerveuses qui le traversent peuvent rester comprimées et donner les symptômes de la sciatique.
Les côtes  sont déformées par l’inclinaison de la vertèbre, à partir du côté convexe, la distance verticale entre eux augmente, tandis que du côté concave elle diminue.
En raison de la rotation vertébrale, la cage thoracique devient serrée d’un côté et large de l’autre.
Il forme un Gibbo qui est facilement visible sur le côté convexe.
Le disque intervertébral est écrasé dans la partie concave et décompressé de l’autre , par conséquent le disque charnu est poussé vers l’extérieur.

Les jeunes filles peuvent tomber enceinte, même si elles ont une scoliose importante, il est conseillé d’en parler à l’orthopédiste pour les scolioses de plus de 45 °.

Comment peut-on mesurer le degré de scoliose ?

vertèbre,colonne,lombaire,disque,moelle
Vertèbre lombaire, disque et nerfs

Pour mesurer la gravité de la scoliose, il faut faire une radiographie arrière du sujet.

Il existe de nombreuses méthodes, la plus largement utilisée est de type Cobb qui consiste à tracer deux lignes parallèles à la plaque vertébrale des vertèbres plus enclins, au-dessus et en -dessous du sommet de la courbe. Ensuit, il se mesure l’angle formé par l’intersection de ces lignes.

 

 

Quelles sont les caractéristiques les plus importantes de la scoliose?

Les aspects les plus importants qui sont évalués sont le degré d’inclinaison latérale et la rotation des vertèbres et l’âge d’apparition.

Plus le degré de déviation de la colonne est grand plus  ces conséquences sur le futur du patient seront grandes.

Plus tôt  apparait la scoliose, plus grave sera le diagnostic car la croissance tend à augmenter l’inclinaison de la colonne vertébrale.

Le diagnostique dépendant beaucoup  de l’âge auquel apparait la scoliose, si la gravité est inférieure à 20/30 degrés elle ne fait que s’aggraver durant  la croissance de l’enfant.  Mais si vous dépassez les 40 degrés  la scoliose s’aggrave  même à l’âge adulte d’environ 1 degré chaque année.

 

Quels sont les types de scoliose ?

rayons X, des nerfs, contracture musculaire, stretching, larmoiement, gonflement, œdème, inflammation, douleur, mal, poignarder, l'âge, post-chirurgie, physiothérapie et de réadaptation, dos, lombaire, sacrée, col de l'utérus cervicobrachialgia, sciatique, lombocruralgia, sports, joueurs, le travail acharné, volley-ball, basket-ball, le cyclisme, la neuropathie, une maladie discale, hernie discale, protrusion, exorbités, la scoliose, concavité, convexité, bosse
Squelette d’un adolescent atteint de scoliose dorso-lombaire gauche

Deux courbes peuvent naître en  même temps, on parle alors de scoliose en S, dans laquelle il y a une courbe dans la partie supérieure et une dans la partie inférieure en sens opposé.
Il peut se former une courbe unique dans un seul sens.
Les scolioses cervico-dorsales sont rares, tandis que les dorsales , dorso-lombaire ou lombaires sont plus fréquentes.
Il existe des cas mixtes avec une courbe lombaire et l’autre en arrière du côté opposé, ces dernières touchent  de nombreux enfants.

 

Quelles sont les causes de la scoliose ?

De nombreuses études ont démontré chez les patients qui développent une scoliose la présence de muscles hypotoniques, décontractés ou une augmentation de la croissance osseuses  disproportionnée par rapport à la croissance du tonus musculaire, ce dernier exemple  renforce l’hypothèse selon laquelle l’origine de cette malformation soit d’origine musculaire et ligamenteuse.
Une paralysie d’un côté du corps ou d’une déficience musculaire des muscles abdominaux et dorso-lombaires peuvent provoquer l’inclinaison et de la rotation de la colonne vertébrale d’un côté.
Les enfants et les jeunes en général adoptent des postures très brisées et déséquilibrée, par exemple, les filles écrivent en inclinant le torse et la tête d’un côté.
Dans certains cas, ces mauvaises habitudes peuvent provoquer une scoliose

La génétique est un facteur  très peu pertinent à l’origine de cette  dysmorphie, bien que  souvent il arrive de visiter deux sœurs ou frères affectés par le même problème

 

 

Quel est le traitement pour la scoliose ?

Pour comprendre comment travailler, il faut analyser le type de scoliose, sa  gravité et ses possibles complications respiratoires.
Il est important de savoir quand la gymnastique corrective est utile pour choisir le traitement adapté.
Les scolioses statiques ou fonctionnelles sont causées par la différence de longueur des membres inférieurs, les scolioses congénitales dérivent d’une malformation des vertèbres dans ce cas les corps ont une  forme en coin plutôt que cylindrique.
Pour la scoliose statique, le traitement prévoit un réhaussement sous le pied de la jambe courte.
Les remèdes naturels sont les exercices de gymnastique corrective et l’ostéopathie.
Les exercices sur la scoliose statique ne sont pas les plus indiqués, bien que  dans certains cas ils  peuvent  aider à éviter une aggravation du cadre clinique.

Les exercices qui servent à corriger ou à interrompre la progression d’une scoliose légère ou grave, sont destinés à renforcer les muscles les plus faibles et à allonger ceux qui sont plus courts.
Les enfants atteints de scoliose sont ceux avec une musculature peu développée, souvent de sexe féminin, le travail en salle de sport est donc également fondamental pour ceux qui effectuent d’autres thérapies (par exemple l’ostéopathie).
Les muscles de la partie convexe de la colonne vertebrale sont faibles, ils peuvent être renforcés en position à 4 pattes.
Pour corriger la zone dorsale, il est conseillé de lever le bras avec un petit poids, tandis que pour les muscles du dos, il faut lever la jambe tendue.
Le renforcement des muscles abdominaux de manière isométrique fait partie de la session d’exercices.
La rééducation posturale est utile, mais elle n’est pas suffisante pour obtenir un bon résultat.

Le matelas ne doit pas être changé, sauf si l’enfant a mal au dos seulement la nuit ou au réveil le matin.
Quels sports peuvent être pratiqués ?

La piscine ne convient pas pour la scoliose, car elle provoque un renforcement symétrique, alors que cette déformation est asymétrique.
Le tennis peut être indiqué, surtout si le bras qui est utilisé pour jouer est du côté de la convexité.
Le volley-ball et le basket-ball sont des sports adaptés.

 

 

Quand est-il nécessaire d’avoir recours à la chirurgie pour corriger la scoliose ?

difformité, nerf, contracture musculaire, stretching, larmoiement, gonflement, œdème, inflammation, douleur, mal, poignarder, l'âge, post-chirurgie, la physiothérapie et la réadaptation, le dos, les lombaires, sacrées, col de l'utérus cervicobrachialgia, sciatique, lombocruralgia, sports, joueurs, le travail acharné, volley-ball, basket-ball, le cyclisme, la neuropathie, une maladie discale, hernie discale, protrusion, exorbités, la scoliose, concavité, convexité, bosse
Scoliose dorsale droite convexe avec bosse évidente.

Lorsque le degré d’inclinaison est supérieur à 90 °, la seule solution à ce jour est la chirurgie, il ya eu de nombreux types de corrections chirurgicales, mais aujourd’hui la plus largement utilisée est l’ endoprothèse métallique.
L’implant d’une prothèse verticale extensible  se fait en implantant une tige métallique à la vertèbre inférieure et aussi à  la partie supérieure de la courbe.
Avec une action  lente et progressive d’allongement, l’on peut presque redresser la courbe, les résultats dépendent de la mobilité de la colonne vertébrale.
Le patient perdra un peu  de sa  mobilité, car une section de la colonne est remplacé par une tige rigide. Mais, j’ai vu beaucoup de cas après cette opération et ils réussissent  encore à se pencher en avant avec les jambes droites et à s’approcher très près des orteils.
La chirurgie de réduction de la scoliose doit être préparées des mois ou des années avant  par  des exercices correctifs pour rendre la colonne vertébrale plus mobile et plus facilement déformable  par le chirurgien.

Les risques de l’intervention sont:

  • La non-fusion des vertèbres,
  • L’infection
  • La formation éventuelle d’une hernie discale dans les vertèbres au-dessus et au-dessous de celles bloquées.

 

Pourquoi faut-il mettre un buste ou d’un corset orthopédique lorsque l’on souffre de scoliose ?

corset pour la douleur, nerf, contracture musculaire, stretching, larmoiement, gonflement, œdème, inflammation, douleur, blessure, coup de couteau, l'âge, post-chirurgie, la physiothérapie et la réadaptation, le dos, lombaire, sacrée, col de l'utérus cervicobrachialgia, sciatique, lombocruralgia, sport, les joueurs, le travail acharné, volley-ball, basket-ball, le cyclisme, la neuropathie, une maladie discale, hernie discale, protrusion, exorbités, la scoliose, concavité, convexité, bosse
Corset Lyonnais

Le corset est un outil qui est utilisé dans les cas graves de scoliose, mais pas très grave, en fonction des indications données par l’orthopédiste vous pouvez opter pour un tuteur en  plâtre ou un  tuteur en plastique ou  en métal.
Le corset en plâtre est appliqué et remplacé périodiquement pendant une durée maximale de 5-6 mois.
Après avoir porté le plâtre il est remplacé par un tuteur en plastique ou en métal. Chez les patients atteints de scoliose non grave, le corset pourra être seulement ce dernier.

Avant de poser le corset en plâtre il faut tout d’abord mettre le patient en traction et extension, ensuite le corset sera mouler directement sur le patient.

En ce qui concerne les corsets de plastique ou de métal, il en existe de différent types, aujourd’hui les plus communs et efficaces sont les « Lyonnais », le « Milwaukee » et le  lombaire « La Padula ».
Le corset Lyonnais se compose d’une ceinture en dessous des aisselles et d’une autre au niveau du bassin, qui le  contient et prend appui, de là part une tige antérieure et une postérieure qui arrive à la hauteur de la clavicule.
Aux tiges verticales s’attachent deux bandes rigides qui presse sur la zone du tronc saillant et sur la bosse.
Une fois le tuteur mis, une radiographie  est effectuée  pour contrôler qu’il permette réellement la correction de la scoliose.

Le modèle Milwaukee est composé par une ceinture au niveau du bassin à partir de laquelle proviennent 3 tiges qui se terminent au niveau du menton du patient, là une mentonnière entraîne la traction de la colonne.
Une bande latérale pousse contre les côtes ou se trouve le corps saillant.
On ne soumet pas la tête à la pression par rapport au bassin de manière passive , mais le support sous la mâchoire du patient stimule un travail actif d’auto pression.
Ce corset n’est pas très populaire auprès des enfants parce que son extrémité est visible et il doit être porté 24 heures par jour, il ne peut  être enlever que pour prendre une douche.
Le corset La Padula est lombo-dorsale et donne une pression latérale en allongement seulement sur la lombaire , il n’est utilisé que dans ces cas.
Le corset est un outil qui combat les signes de la scoliose, mais une fois enlevé, la colonne vertébrale peut recommencer à s’aggraver.
Au cours de la période durant laquelle le corset est endossé, il faut  renforcer les muscles correctement pour éviter qu’ils  perdent leur  tonus et se retrouver ensuite avec une musculature hypotrophique et insuffisante une fois enlevé.
Le corset doit être maintenu aussi longtemps que le prescrit l’orthopédiste, souvent jusqu’à la fin de la croissance de l’enfant, il pourra être enlevé graduellement pour ne pas compromettre les résultats.

 

 

Dr. Massimo Defilippo Fisioterapista Tel 0522/260654 Defilippo.massimo@gmail.com
P. IVA 02360680355

http://www.facebook.com/fisioterapiarubierese?ref=hl

http://www.fisioterapiareggio.com

© Scott Maxwell – fotolia.com

Laisser un commentaire