Alimentation vivante

L’alimentation vivante est composée seulement d’aliments cuits sous 48°-50°.

Ce type d’alimentation consiste principalement en fruits, légumes, noix, graines, germes, jus de fruits frais sans sucre.

Les personnes qui suivent ce type d’alimentation soutiennent que les aliments cuits à une température supérieure perdent les enzymes nécessaires pour la digestion et des vitamines et des minéraux importants.

Alimentation vivante La cuisson à températures élevées augmente l’acidité des aliments, c’est-à-dire une des causes principales de maladies.
Des crudivores pensent que la cuisson transforme la nourriture en substances toxiques, alors que l’alimentation avec des aliments crus est riche en antioxydants et pauvre en acides gras saturés et acides gras trans.
Ils croient que l’alimentation vivante sert à guérir les maux de tête, l’allergie, l’acné, l’arthrite, le reflux gastroœsophagien, le diabète et beaucoup d’autres maladies de l’estomac, de l’intestin, des yeux, des poumons, etc…
L’alimentation vivante est désintoxiquant car elle ne comprend pas d’aliments frits et elle améliore la mémoire.
Étant donné que l’alimentation vivante est alcaline et non toxique, elle a des propriétés anti-tumorales (c’est-à-dire qui prévient et combatte la formation de tumeurs) et par conséquent elle est conseillée par beaucoup d’oncologues (des médecins qui s’occupent de tumeur et de cancer).

Ceux qui soutiennent l’alimentation vivante ont observé qu’aucun animal cuit la nourriture et que les animaux avec l’ADN le plus semblable au nôtre (le gorille) sont presque complétement herbivores, en se nourrissant principalement d’aliments végétaux (les fruits, les légumes et les graines) et d’insectes dans une faible mesure.
Étant donné que l’homme est beaucoup plus semblable à cet animal, l’alimentation la plus indiquée serait celle vivante.

Parmi les variations de ce type d’alimentation il y a :

  1. L’alimentation frugivore, par laquelle on peut manger seulement de fruits frais ou secs ;
  2. L’alimentation hygiéniste qui soutient l’alimentation végétalienne et vivante avec des smoothies et sans compléments alimentaires. Dans certains cas cette alimentation prévoit même le jeun pendant quelques jours pour se désintoxiquer.

 

Effets de la cuisson

La cuisson des aliments à températures élevées (surtout la viande) produit d’acrylamide et d’autres substances chimiques qui contribuent à l’inflammation et au cancer, comme la FDA (Food and Drug Administration) affirme aux États-Unis.
Cette substance se forme surtout si la nourriture est frite, rôtie ou cuite au four.
L’acrylamide provoque de cancer chez les animaux, comme montré par des études dans lesquels des animaux ont été exposé à des doses très élevées d’acrylamide. En 2010 le comité international mixte FAO/OMS d’experts sur les additifs alimentaires (JECFA) a conclus que l’acrylamide est une préoccupation en ce qui concerne la santé de l’homme et il a suggéré des études ultérieures à long terme.

 

L’alimentation vivante est-elle bonne ?

En suivant cette alimentation on peut perdre de poids puisque beaucoup d’aliments crus sont pauvres en calories, en graisses et en sodium et ils sont riches en fibres. Un étude a montré qu’une alimentation à base d’aliments crus est indiquée pour perdre de poids. La majorité de ce qu’on mange est riche en vitamines, minéraux, fibres et composés phytochimiques. Il est vrai que la cuisson élimine les vitamines B et C. C’est bon de manger beaucoup de fruits et de légumes.
Les résultats sont assez rapides, on peut assister à une amélioration pendant les premiers jours en ce qui concerne la digestion et l’amaigrissement.

 

Alimentation personnalisée

Le plan alimentaire préférable est un plan d’alimentation personnalisée.
Si la personne souffre de diabète, de cancer ou de candida il ne doit pas manger beaucoup de fruits riches en sucres ou en amidon et il est préférable d’éviter les graisses animales.
Il faut contrôler que les niveaux journaliers de protéines, de fer, de calcium et d’autres vitamines et minéraux comme la vitamine B12 suffisent.

Étant donné que la majorité de personnes qui mangent d’aliments crus éliminent les produits d’origine animale de leur alimentation, elles pourraient avoir besoin de prendre des compléments vitaminiques pour compenser des manques éventuelles.

 

Avantages et désavantages de l’alimentation vivante

Alimentation équilibrée
L’alimentation vivante comprend beaucoup de fruits et de légumes, les protéines nécessaires se trouvent dans les noix et les graines.
Les légumes verts sont riches en fer et en calcium, alors que plusieurs aliments sont riches en vitamines et minéraux ainsi qu’en hydrates de carbone.
Les produits comme l’avocat, les huiles, les fruits secs et les graines donnent les graisses nécessaires.
Les sportifs qui pratiquent de culturisme sont souvent inquiétés puisqu’ils pensent de manger peu de protéines pour construire un corps musclé, mais en réalité en suivant une alimentation vivante ils peuvent augmenter leur masse musculaire maigre et réduire la graisse en excédent.

 

L’alimentation vivante est-elle amaigrissante ?

Parmi les avantages, la perte de poids est presque certaine en suivant cette alimentation.
La nourriture crue est riche en eau, fibres et substances nutritives, et de cette manière on ne ressent pas rapidement la faim. En réalité il est difficile de ne pas perdre de poids.
En outre en suivant une alimentation vivante on mange plusieurs aliments alcalines qui sont utiles pour maigrir.
Le régime zona favorise l’amaigrissement, mais il prévoit que 30% de repas est composé de protéines.
Une personne qui suit une alimentation vivante ne peut pas arriver à ce pourcentage de protéines, par conséquent l’alimentation zona n’est pas compatible.

Alimentation végétalienne
Ce type d’alimentation est une variante de l’alimentation végétarienne dans laquelle on ne mange pas de protéines animales et on évite donc le lait, les produits laitiers et les œufs.
Bien qu’une personne soit végétalienne, elle ne doit pas s’inquiéter pour les protéines puisque les légumes, les noix et les graines en ont en abondance.

 

L’alimentation vivante fait elle mal ? Les contre-indications et les effets secondaires

Selon des nutritionnistes, une alimentation d’aliments crus est préférable à une alimentation équilibrée qui comprend d’aliments cuits.
Beaucoup d’avantages présumés ne sont pas soutenus par la recherche.
Les crudivores soutiennent que la cuisson des aliments détruit les enzymes vitaux des végétaux qui servent aux réactions biochimiques du corps.
Toutefois la digestion (la mastication, l’acidité de l’estomac, etc.) dégrade beaucoup de ces enzymes indépendamment de la cuisson.
En effet on peut mieux utiliser des substances nourrissantes (comme le lycopène dans les tomates et les antioxydants dans les caroténoïdes) qui se trouvent dans les carottes, les épinards, les patates douces et les poivrons lorsque ces aliments sont cuits.
Une alimentation de nourriture cuite peut être pauvre en substances nourrissantes essentielles comme le calcium, le fer, la vitamine B12, la vitamine D et les acides graisses oméga-3.
Des crudivores ont une masse corporelle faible en raison de la manque de calcium ou de vitamine D, qui peut provoquer d’ostéoporose, en augmentant le risque de fractures (même si des chercheurs soutiennent que le vrai problème est la maigreur).

Le passage d’une alimentation omnivore à une alimentation vivante peut provoquer un retard des menstruations, mais après un ou deux mois les règles devraient revenir régulières.
Pendant la grossesse il est fondamental de consulter un nutritionniste avant de commencer une alimentation vivante, afin d’éviter des carences de substances nutritives qui peuvent endommager l’enfant.

 

Substances nutritives dans les aliments crus

D’où le crudivore tire-t-il les protéines, les hydrates de carbone et les graisses ? Combien doit-il manger ?
Schéma d’aliments crus riches en ces substances nutritives importantes.

 

Hydrates de carbone Les sources principales d’hydrates de carbone sont les fruits, les carottes (amidon) et les céréales.
Protéines Les fruits secs (les amandes sont les préférables), les graines, les céréales et les légumes verts sont les aliments plus riches en protéines. On conseille également les graines de chanvre comme source bonne de protéines.

Il faut attendre de faire germer les graines et les noix, autrement il est impossible d’absorber les protéines de ces aliments.

Comment peut-on faire germer les graines et les fruits secs ? Juste après de se coucher, il faut mettre les graines ou les fruits secs dans une tasse et il faut ajouter de l’eau purifiée. Le matin après ils sont prêts à manger (les graines de chanvre sont les seuls qui ne doivent pas germer).

Graisses Les sources principales de graisses sont encore les noix et les graines, outre le beurre d’avocat.

Les produits laitiers : tout produit laitier pasteurisé a des effets nocifs à long terme pour la santé et pour le système digestif.

Si les produits laitiers sont présents dans l’alimentation, ils devraient être crus. Les enfants qui se refusent simplement à manger des portions saines de légumes verts, ils peuvent manger des produits laitiers crus riches en calcium.

Le lait de soja est une bonne alternative au lait réchauffé. Il est riche en graisses et on peut l’ajouter au thé ou au café.

 

Aliments permis et aliments interdits

Il faut penser à tous les aliments crus, ceux non transformés et ceux principalement organiques.
Les aliments à base de fruits crus, légumes, noix, graines et céréales germés.
Des crudivores mangent même les produits laitiers non pasteurisés, les œufs crus, la viande et le poisson.
La nourriture peut être froide ou tiède.
Pour préparer les aliments on peut utiliser des mixeurs, des broyeurs et des dessiccateurs.

L’alimentation vivante peut-elle s’adapter aux personnes qui souffrent de maladie cœliaque ?
La majorité des aliments crus, y compris les fruits, les légumes, les noix et les graines, sont naturellement sans gluten.

 

Alimentation vivanteQu’est-ce qu’on peut manger? Exemple d’alimentation vivante

Menu hebdomadaire d’une alimentation vivante au printemps et en été

Jour 1 :
Lundi matin : 1,4kg de pastèque.
Après-midi : 2 mangues, 1 avocat, 3 branches de céleri.
Encas : 2 mangues.
Soir : un pied grand de salade, un concombre, une tomate et de l’oignon vert avec une poignée de graines de tournesol crus, deux avocats et du jus de citron.

Jour 2 :
Mardi matin : un melon grand, le lait de 2 noix de coco.
Après-midi : 4 oranges. Une salade petite de légumes verts (avec au moins 3 branches de céleri) avec 10 à 20 noix et citron frais pressé.
Encas : 2 oranges.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 2 avocats et un jus d’orange pressée comme assaisonnement. 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 60% de légumes verts, 40% d’autres légumes ou de fruits (comme la pomme, le concombre, la patate douce, etc.) :

Jour 3 :
Mercredi matin : 2 à 3 pommes, 10 à 20 noix avec laitue.
Après-midi : une salade mixte de concombre, tomate et courgettes. Il faut assaisonner avec le jus d’une orange pressée.
Encas : 2 pommes. Des légumes mixtes (le chou vert, la laitue, l’endive).
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts parmi lesquels le chou ou les épinards avec 20 à 30 noix de macadamia et jus d’orange pressée comme assaisonnement.

Jour 4 :
Jeudi matin : ½ litre de jus de pamplemousse fait maison.
Après-midi : 2 bols de fruits rouges (des fraises, des myrtilles, etc.). Une salade de laitue petite avec un concombre, 1 avocat.
Encas : 2 mangues.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 20 à 30 amandes et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. Il faut ajouter à la salade quelques algues rouges crues.

Jour 5 :
Vendredi matin : 3 à 4 oranges (il faut manger même la partie blanche !). 10 à 20 noix de macadamia avec laitue.
Après-midi : une salade mixte de concombre, tomate, gombo et courgettes. Il faut assaisonner avec de l’huile extra-vierge d’olive de bonne qualité.
Encas : 2 oranges. Des légumes variés (des épinards, du chou chinois, de l’endive).
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 2 avocats et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60% de légumes verts, 40% d’autres légumes ou de fruits (une poire, des courgettes, des asperges, etc.).

Jour 6 :
Samedi matin : 30 à 40 fruits rouge (la fraise, le myrtille, etc.) avec de laitue ou 1 avocat.
Après-midi : 1 melon cantaloup. 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 50% de légumes verts et 50% de pommes ou poires.
Encas : 1 poignée de graines de tournesol.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts y compris 3 branches de céleri, 2 avocats et de l’huile extra-vierge de bonne qualité utilisée comme assaisonnement à froid. Il faut ajouter à la salade quelques algues rouges et de l’ail cru râpé.

Jour 7 :
Dimanche matin : rien.
Après-midi : le lait de 2 noix de coco. 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60% de légumes verts, 40% d’autres légumes ou de fruits (comme la pomme-poire, le brocoli, le chou-fleur, etc.).
Encas : 2 pommes. 2 branches de céleri.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 1 avocat, des algues rouges et une orange ; il faut assaisonner avec du tahini cru.

 

Menu hebdomadaire d’alimentation vivante en automne et en hiver

Jour 1 :
Lundi matin : 2 noix de coco frais avec la pulpe de coco mélangé avec le lait, en formant une crème. Si on ne peut pas trouver de noix fraiches, on peut unir 2 avocats avec du lait de coco.
Après-midi : 5 oranges, 2 avocats et des feuilles d’épinards.
Encas : 3 oranges.
Soir : une salade grande d’épinards avec concombre, tomate et salade d’oignon vert avec 1 avocat et du jus de citron frais.

Jour 2 :
Mardi matin : une papaye grande toute seule ou mélangée avec le jus d’une orange ou d’un citron.
Après-midi : 4 oranges. Une salade petite de légumes verts (avec chou ou épinards) avec 10 à 20 amandes et jus de citron frais.
Encas : 2 oranges
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 2 avocats, du piment de Cayenne et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 60% de légumes verts, 40% d’autres légumes ou d’autres fruits (comme la courge, les poivrons, le gombo, etc.).

Jour 3 :
Mercredi matin : 1 litre de jus d’orange frais fait maison mélangé à ½ avocat ou à 3 petites cuillères d’huile de graines de lin.
Après-midi : un concombre, une salade mixte de laitue. Il faut assaisonner avec un jus d’orange pressée.
Encas : 2 kakis. Des légumes verts variés (de la laitue, des épinards, de l’endive).
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts avec 1 à 2 tasses de noix crues et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. Il faut ajouter des algues rouges crues à la salade. Il faut ajouter 30 à 40 olives mûries au soleil (si disponibles).

Jour 4 :Raisin, fruits, alimentation végétalienne, vivante
Jeudi matin : 2 grenades grandes et 3 oranges coupées et pressées avec un presse-agrumes.
Il faut les mélanger avec 0,015 litres d’huile de graines de lin.
Après-midi : 8 pruneaux. Une salade de légumes.
Encas : 2 pommes-poires. Des légumes verts variés (du chou, des épinards, le chou chinois).
Soir : du riz, un avocat, un concombre.

Jour 5 :
Vendredi matin : 8 mandarins, 1 avocat.
Après-midi : une salade mixte avec concombre, gombo, courgettes, oignon. Il faut assaisonner avec d’huile extra-vierge d’olive de bonne qualité à froid.
Encas : 2 mandarins, 1 pamplemousse.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 2 avocats et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. 1 litre de bouillon de légumes avec au moins 60% de légumes verts (y compris 3 branches de céleri), 40% d’autres légumes ou de fruits (des asperges, une pomme, un concombre, etc.).

Jour 6 :
Samedi matin : 1 papaye mélangée avec de la laitue ou 1 avocat.
Après-midi : 1 tasse (0,25 litres) de jus d’herbe de blé mélangé ou pressé avec 3 à 4 pommes ou 1 litre de bouillon de légumes fait maison, avec au moins 50% de céleri et 50% de pommes ou de poires.
Encas : 2 pommes. 10 amandes.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts (y compris le chou ou les épinards), 2 avocats et d’huile extra-vierge d’olive de bonne qualité comme assaisonnement à froid. Il faut ajouter à la salade 8 olives dénoyautées pour donner du goût.

Jour 7 :
Dimanche matin : rien.
Après-midi : 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60% de légumes verts (y compris 3 branches de céleri), 40% d’autres légumes et de fruits (comme la pois patate, la courge, etc.).
Encas : 2 poires, 1 courgette.
Soir : une salade grande avec 80% de légumes verts, 3 avocats et le jus d’un citron pressé comme assaisonnement.