Alimentation vivante et crue

L’alimentation vivante, appelée également alimentation crue ou crudivorisme, est composée uniquement d’aliments cuits à une température inférieure à  48°-50°C.

Ce type d’alimentation consiste principalement à manger :

  • Des fruits,
  • Des légumes,
  • Des fruits à coque,
  • Des graines,
  • Des germes,
  • Des jus de fruits frais sans sucre.

Les personnes qui suivent ce type d’alimentation soutiennent que les aliments cuits à une température supérieure perdent les enzymes nécessaires à la digestion ainsi que des vitamines et des minéraux importants.

Alimentation vivanteLa cuisson à température élevée augmente l’acidité des aliments, qui est une des causes principales de maladies.
Certains crudivores pensent que la cuisson transforme la nourriture en substances toxiques, alors que l’alimentation à base d’aliments crus est riche en antioxydants et pauvre en acides gras saturés et acides gras trans.
Ils soutiennent que l’alimentation vivante sert à guérir :

L’alimentation vivante permet de se détoxifier car elle ne comprend pas d’aliments frits et elle améliore la mémoire.
Étant donné que l’alimentation vivante est alcaline et non toxique, elle a des propriétés anti-tumorales (c’est-à-dire qu’elle prévient et combat la formation de tumeurs).
Elle est conseillée par beaucoup de cancérologues (médecins spécialistes du cancer).

Les personnes qui soutiennent l’alimentation vivante ont observé qu’aucun animal ne cuit la nourriture et que les animaux dont l’ADN est le plus semblable au nôtre (le gorille) sont presque complètement herbivores et se nourrissent principalement d’aliments végétaux (fruits, légumes et graines) et d’insectes (en quantité limitée).
L’homme étant similaire à cet animal, l’alimentation la plus indiquée serait donc l’alimentation crue.

Parmi les variantes de ce type d’alimentation, il y a :

  1. L’alimentation frugivore (ou fructivore), qui n’autorise que la consommation de fruits frais ou secs ;
  2. L’alimentation hygiéniste qui soutient l’alimentation végétalienne et vivante avec des jus centrifugés et sans compléments alimentaires. Dans certains cas, cette alimentation prévoit même le jeun pendant quelques jours pour compléter le processus de détoxification.

 

Effets de la cuisson

La cuisson des aliments à température élevée (surtout de la viande) produit de l’acrylamide et d’autres substances chimiques qui contribuent aux inflammations et au développement de cancers, comme l’affirme la FDA (Food and Drug Administration) aux États-Unis.
Cette substance se forme surtout si la nourriture est frit, rôtie ou cuite au four.
L’acrylamide provoque le cancer chez les animaux, comme l’ont montré des études exposant des animaux à des doses très élevées d’acrylamide.
En 2010, le comité international mixte FAO/OMS d’experts des additifs alimentaires (JECFA) a conclu que l’acrylamide est une substance préoccupante pour la santé de l’homme et il a suggéré des études ultérieures à long terme.

 

L’alimentation vivante a-t-elle un réel effet bénéfique sur le corps ?

En suivant cette alimentation, on peut perdre du poids puisque beaucoup d’aliments crus sont :

  • Pauvres en :
    • calories,
    • graisses,
    • sodium,
  • Riches en fibres.

Une étude a montré qu’une alimentation à base d’aliments crus est indiquée pour la perte de poids. La plupart des aliments consommés sont riches en :

  • Vitamines,
  • Minéraux,
  • Fibres,
  • Composants phytochimiques.

Manger beaucoup de fruits et de légumes crus est bon pour la santé parce que la cuisson élimine les vitamines B et C.
Les résultats de cette alimentation sont assez rapides. On peut, en effet, assister à une amélioration dès les premiers jours en ce qui concerne la digestion et  la perte de poids.

 

Alimentation vivante personnalisée

Le meilleur programme alimentaire est un régime personnalisé.
Si une personne souffre de diabète, de cancer ou de candida, elle doit éviter de manger beaucoup de fruits riches en sucres ou en amidon et il est préférable qu’elle limite sa consommation en graisses animales.
Il faut surveiller les niveaux journaliers de protéines, de fer, de calcium et d’autres vitamines et minéraux comme la vitamine B12.
Étant donné que la majorité de personnes qui mangent des aliments crus éliminent également les produits d’origine animale de leur alimentation, la prise de compléments vitaminiques peut être nécessaire pour compenser des carences éventuelles.

 

Avantages et inconvénients de l’alimentation vivante

Alimentation équilibrée
L’alimentation vivante comprend beaucoup de fruits et de légumes, les protéines nécessaires se trouvent dans les fruits à coque et les graines.
Les légumes verts sont riches en fer, en calcium, en vitamines, en minéraux et en glucides.
Les produits comme l’avocat, les huiles, les fruits secs et les graines procurent au corps les graisses nécessaires.
Les sportifs qui pratiquent le body building sont souvent inquiets car ils pensent que l’alimentation vivante ne contient pas assez de protéines pour pouvoir muscler leur corps. En réalité, ils peuvent augmenter leur masse musculaire maigre et réduire la graisse en excès.

 

L’alimentation vivante entraîne-t-elle une perte de poids ?

La perte de poids figure parmi les avantages de cette alimentation.
La nourriture crue est riche en eau, fibres et substances nutritives, ce qui empêche la faim de se faire sentir rapidement. Il est alors difficile de ne pas perdre de poids.
De plus, lorsque l’on suit une alimentation crue, on mange plus d’aliments alcalins qui sont utiles pour maigrir.
Le régime The zone favorise l’amaigrissement, mais prévoit des repas composés de protéines à hauteur de 30 %.
Une personne qui suit une alimentation vivante ne peut atteindre ce pourcentage de protéines, par conséquent le régime The zone n’est pas compatible.

Alimentation végétalienne ou végane
Ce type d’alimentation est une variante de l’alimentation végétarienne, dans laquelle on ne mange pas de protéines animales, y compris le lait, les produits laitiers et les œufs.
Une personne végétalienne ne doit pas s’inquiéter pour sa consommation de protéines puisque les légumes, les fruits à coque et les graines en contiennent beaucoup.

 

L’alimentation vivante peut-elle être nocive ? Les contre-indications et les effets secondaires

Selon certains nutritionnistes, une alimentation basée sur des aliments crus est préférable à une alimentation équilibrée qui comprend des aliments cuits.
Beaucoup d’avantages présumés ne sont pas soutenus par la recherche.
Les crudivores soutiennent que la cuisson des aliments détruit les enzymes vitales des végétaux qui servent aux réactions biochimiques du corps.
Toutefois, la digestion (la mastication, l’acidité de l’estomac, etc.) dégrade beaucoup de ces enzymes, indépendamment de la cuisson.
En effet, certaines substances nutritives (comme le lycopène dans les tomates et les antioxydants dans les caroténoïdes) qui se trouvent dans les carottes, les épinards, les patates douces et les poivrons sont plus efficaces lorsque ces aliments sont cuits.

Une alimentation à base d’aliments cus peut être pauvre en substances nutritives essentielles comme :

  • Le calcium,
  • Le fer,
  • La vitamine B12,
  • La vitamine D,
  • Les acides gras oméga-3.

Certains crudivores ont une masse osseuse faible en raison du manque de calcium ou de vitamine D, qui peut provoquer l’ostéoporose et augmenter le risque de fractures (même si des chercheurs soutiennent que le vrai problème est la maigreur).

La transition (le passage) d’une alimentation omnivore à une alimentation crue peut provoquer un retard des menstruations, mais après un ou deux mois les règles devraient redevenir régulières.

Pendant la grossesse, il est fondamental de consulter un nutritionniste avant de commencer une alimentation vivante afin d’éviter des carences de substances nutritives qui peuvent provoquer des problèmes au fœtus.

 

Substances nutritives dans les aliments crus

D’où le crudivore tire-t-il les protéines, les glucides et les graisses ? Quelle quantité doit-il manger ?
Tableau des aliments crus riches en substances nutritives importantes.

 

GlucidesLes sources principales de glucides sont :

  • Les fruits,
  • Les carottes (amidon).
ProtéinesLes aliments les plus riches en protéines sont :

  • Les fruits secs (surtout les amandes),
  • Les graines,
  • Les légumes à feuilles vertes,
  • Les graines de chanvre sont également conseillées.

Attendre de faire germer les graines, autrement il est impossible d’en absorber les protéines.

Comment peut-on faire germer les graines ?
Avant de se coucher, mettre les graines dans une tasse et y ajouter de l’eau purifiée.
Le matin suivant, elles sont prêtes à être mangées (les graines de chanvre sont les seules qui ne doivent pas germer).

GraissesLes sources principales de graisses sont :

  • Les fruits à coque,
  • Les graines,
  • Le beurre d’avocat.

Les produits laitiers : tout produit laitier pasteurisé a des effets nocifs à long terme pour la santé et pour le système digestif.

Si les produits laitiers doivent être consommés, ils doivent être crus. Les enfants, qui refusent de manger des portions saines de légumes verts, peuvent manger des produits laitiers crus riches en calcium.

Le lait de soja est une bonne alternative au lait réchauffé. Il est riche en graisses et on peut l’ajouter au thé ou au café.

 

Aliments permis et aliments interdits dans l’alimentation vivante

Il faut penser à tous les aliments crus : les aliments non transformés et les aliments organiques.
Les aliments de base sont :

  • Les fruits crus,
  • Les légumes,
  • Les fruits à coque,
  • Les graines germées,
  • Les céréales germés.

Certains crudivores mangent également des produits laitiers non pasteurisés, des œufs crus, de la viande et du poisson.
La nourriture peut être froide ou tiède.
Pour préparer les aliments, on peut utiliser des mixeurs, des broyeurs et des dessiccateurs.

L’alimentation vivante peut-elle s’adapter aux personnes qui souffrent de maladie cœliaque ?
La majorité des aliments crus, y compris les fruits, les légumes, les fruits à coque et les graines, sont naturellement sans gluten.

 

Alimentation vivanteQue peut-on manger? Exemple d’alimentation vivante

Menu hebdomadaire pour une alimentation vivante, au printemps et en été

Jour 1
Lundi matin : 1,4 kg de pastèque
Déjeuner : 2 mangues, 1 avocat, 3 branches de céleri
En-cas : 2 mangues
Soir : salade, 1 concombre, 1 tomate et une salade d’oignon vert avec une poignée de graines de tournesol crues, deux avocats et du jus de citron

Jour 2
Mardi matin : 1 grand melon, le lait de 2 noix de coco
Déjeuner : 4 oranges, 1 petite salade de légumes à feuilles vertes (avec au moins 3 branches de céleri) avec 10 noix et du citron frais pressé
En-cas : 2 oranges
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 2 avocats et un jus d’orange pressée comme assaisonnement, 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 60 % de légumes verts, 40 % d’autres légumes ou de fruits (pomme, concombre, etc.)

Jour 3
Mercredi matin : 2 à 3 pommes, 10 noix avec de la laitue
Déjeuner : une salade mixte de concombre, tomates et courgettes, le jus d’une orange pressée comme assaisonnement
En-cas : 2 pommes, mélange de légumes (chou vert, laitue, endive).
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes (dont chou ou épinards) avec 20 noix de macadamia et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement.

Jour 4
Jeudi matin : ½ litre de jus de pamplemousse fait maison
Déjeuner : 2 bols de fruits rouges (fraises, myrtilles, etc.), 1 petite salade avec 1 concombre, 1 avocat
En-cas : 2 mangues
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 20 amandes, le jus d’une orange pressée comme assaisonnement et quelques algues rouges.

Jour 5
Vendredi matin : 3 à 4 oranges (manger également la partie blanche), 10 noix de macadamia avec de la laitue
Déjeuner : 1 salade de concombre, tomates, gombo et courgette, huile d’olive extra-vierge de bonne qualité comme assaisonnement
En-cas : 2 oranges, mélange de légumes (épinards, chou chinois, endive).
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 2 avocats et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement, 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60 % de légumes verts et 40 % d’autres légumes ou de fruits (poires, courgettes, asperges, etc.).

Jour 6
Samedi matin : 30 à 40 fruits des bois (fraise, myrtille, etc.) avec de la laitue ou 1 avocat
Déjeuner: 1 melon charentais. 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 50 % de légumes verts et 50 % de pommes ou de poires
En-cas : 1 poignée de graines de tournesol
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes avec 3 branches de céleri, 2 avocats et de l’huile d’olive extra-vierge extraite à froid de bonne qualité utilisée comme assaisonnement.
Ajouter à la salade différentes portions d’algues rouges et d’ail cru râpé

Jour 7
Dimanche matin : pas de petit-déjeuner
Déjeuner : le lait de 2 noix de coco, 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60 % de légumes verts, 40 % d’autres légumes ou de fruits (comme poire, brocoli, chou-fleur, etc.)
En-cas : 2 pommes, 2 branches de céleri.
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 1 avocat, des algues rouges et une orange, du tahini cru comme assaisonnement

 

Menu hebdomadaire pour une alimentation vivante en automne et en hiver

Jour 1
Lundi matin : 2 noix de coco fraîches avec la pulpe de coco mélangé au lait afin de former une crème ou 2 avocats mélangés à du lait de coco.
Déjeuner : 5 oranges, 2 avocats et des feuilles d’épinards.
En-cas : 3 oranges
Soir : 1 grande salade d’épinards avec concombre, tomates et salade d’oignon vert avec 1 avocat et du jus de citron frais

Jour 2
Mardi matin : 1 grande papaye nature ou mélangée avec le jus d’une orange ou d’un citron
Déjeuner : 4 oranges, 1 petite salade de légumes à feuilles vertes (avec chou ou épinards) avec 10 à 20 amandes et jus de citron frais
En-cas : 2 oranges
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 2 avocats, du poivre de Cayenne et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement, 1 litre de bouillon de légumes fait maison avec au moins 60 % de légumes verts, 40 % d’autres légumes ou d’autres fruits (courge, poivrons, gombo, etc.)

Jour 3
Matin : 1 litre de jus d’orange frais fait maison mélangé à ½ avocat ou à 3 petites cuillères d’huile de graines de lin
Déjeuner : 1 concombre, de la laitue, le jus d’une orange pressée comme assaisonnement
En-cas : 2 kakis, mélange de légumes à feuilles vertes (laitue, épinards, endive)
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes avec 1 à 2 tasses de noix crues et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement. Ajouter quelques portions d’algues rouges crues et 30 olives mûries au soleil (si disponibles).

Jour 4Raisin, fruits, alimentation végétalienne, vivante
Matin : 2 grandes grenades et 3 oranges pressées avec le presse-agrumes à mélanger avec 0,015 litres d’huile de graines de lin
Déjeuner : 8 pruneaux, 1 salade de légumes
En-cas : 2 poires, mélange de légumes verts (chou, épinards, chou chinois)
Soir : 1 avocat, 1 concombre

Jour 5
Matin : 8 mandarines, 1 avocat
Déjeuner : 1 salade mixte avec concombre, gombo, courgettes, oignon, huile d’olive extra-vierge preessée à froid de bonne qualité comme assaisonnement
Encas : 2 mandarines, 1 pamplemousse
Soir : 1 grande salade avec 80% de légumes à feuilles vertes, 2 avocats et le jus d’une orange pressée comme assaisonnement, 1 litre de bouillon de légumes avec au moins 60 % de légumes verts (dont 3 branches de céleri), 40 % d’autres légumes ou de fruits (asperges, pomme, concombre, etc.)

Jour 6
Matin : 1 papaye mélangée à de la laitue ou à 1 avocat
Déjeuner : 1 tasse (0,25 l) de jus d’herbe de blé mélangé ou pressé avec 3 à 4 pommes ou 1 litre de bouillon de légumes fait maison, avec au moins 50 % de céleri et 50 % de pommes ou de poires
En-cas : 2 pommes, 10 amandes.
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes (dont chou ou épinards), 2 avocats et de l’huile d’olive extra-vierge pressée à froid de bonne qualité comme assaisonnement, 8 olives.

Jour 7
Matin : pas de petit-déjeuner
Déjeuner : 1 litre de bouillon végétal fait maison avec au moins 60 % de légumes verts (dont 3 branches de céleri), 40 % d’autres légumes ou de fruits (comme la courge, etc.)
En-cas : 2 poires, 1 courgette
Soir : 1 grande salade avec 80 % de légumes à feuilles vertes, 3 avocats et le jus d’un citron pressé comme assaisonnement.